Livres et Gourmandises : Bal Masqué (4/16)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : Bal Masqué

Éditeur : éditions du Chat Noir

Illustration de couverture : Marcela Bolivar

bal-masqué

Nouvelle : Les larmes de Lucrèce

Auteure : Élie Darco

Résumé : un jeune homme avec des pouvoirs supranaturels enquête sur la disparition du Masque de Lucrèce lors d’une soirée qui a mal tourné.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

DSC00070

Brugse Zot Blonde

La Brugse Zot Blonde est une bière blonde coiffée d’une mousse généreuse et qui révèle des arômes à la fois fruités et épicés. Cette bière est brassée à partir de quatre variétés différentes de malt et deux espèces aromatiques de houblon qui lui confèrent son goût si caractéristique. 
Outre une légère amertume bien équilibrée, son spectre gustatif complexe dégage des notes d’agrumes. La Brugse Zot Blonde est une bière naturelle dont la composition s’appuie sur une sélection des meilleurs ingrédients. La refermentation en bouteille prolonge de manière naturelle sa durée de conservation.

Cette bière s’accorde avec de nombreux mets et spécialités culinaires, notamment aces les poissons et fruits de mer, la viande de bœuf et les desserts aux fruits rouges. 

Vol. Alc. : 6%

 

Cette nouvelle nous fait entrer dans une ville en deuil au lendemain d’un événement tragique. On découvre petit à petit qu’un incendie a ravagé l’hôtel où se tenait un bal masqué avec le gratin de la haute société. Beaucoup de morts et de blessés sont à déplorer. L’incendie est-il criminel ou accidentel? Ce n’est pas ce qui intéresse l’assureur qui a recruté le protagoniste/narrateur du récit. Durant cette soirée, le masque de Lucrèce, chef-d’oeuvre en or finement ciselé et paré de saphirs, a disparu. S’il ne le retrouve pas, il sera ruiné par son remboursement au maître des lieux. Il engage donc le narrateur pour rechercher le bien égaré.

On découvre que le protagoniste n’est pas un enquêteur ordinaire : il a des pouvoirs surnaturels qui lui permettent de faire le lien avec des personnes récemment décédées sur le lieu de leur mort et de revivre leurs derniers instants. Cette enquête va donc se révéler dépendante de nombreux facteurs incontrôlables. Le narrateur parviendra-t-il a résoudre ce mystère ou le masque de Lucrèce restera-t-il perdu à jamais?

J’ai beaucoup aimé ce texte. La plume de l’auteure est douce et fluide, les actions s’enchaînent de manière à toujours garder une part de mystère, qui est dévoilée un peu plus loin. Les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place, sans pourtant suivre le schéma qu’on aurait pu imaginer au départ.

Les personnages sont très bien construits et se dévoilent également progressivement. Au tout début du texte, on ne sait d’ailleurs pas si le protagoniste est un homme ou une femme ! Des détails s’ajoutent et font évoluer notre vision de l’ensemble. J’ai particulièrement apprécié le personnage de Faustina, jeune comédienne talentueuse en l’honneur de qui la fête se déroule. Derrière son apparente légèreté et sa bonne humeur se cachent de lourds secrets. D’ailleurs, l’ambiance colorée et joviale du bal contraste fortement avec les cendres et les corps des  victimes retrouvés le matin même. Une double temporalité très bien mise en place par l’auteure.

La notion de double à une place importante dans ce texte. Le narrateur se dédouble pour revivre la scène du bal, mais il n’est pas le seul. On découvre qu’à la soirée, Faustina était habillée exactement comme sa sœur. Il y a aussi une double temporalité, une double réalité. Le jeu sera de savoir retrouver le vrai du faux, le véritable de la copie. À cause de ce jeu des dualités, l’investigation du narrateur se voit également complexifiée. Quelle piste suivre? Là réside le point central de la nouvelle !

Ce texte montre aussi une face tragique de l’existence du narrateur. En effet, durant ses transes, il revit des événements aux côtés de personnes maintenant décédées. Il leur parle, se lie à eux, tout en sachant ce qui leur est arrivé quelques heures plus tôt. La relation nouvelle et fragile qu’il lie avec Faustina, il sait qu’elle n’est destinée à rien d’autre qu’à ces quelques instants volés, puisque c’est la dernière fois qu’il la voit. Vivre au milieu de fantômes du passé est une expérience douloureuse que le protagoniste se doit de réitérer afin d’aider les autres. C’est assez ironique au final que les saphirs sur le masque soient surnommés les « larmes« .

La seule question qui m’a un peu chiffonnée après la lecture est la suivante : quelle est la réelle implication du narrateur sur les événements? Vu qu’il interagit ouvertement avec Faustina et qu’elle a l’air de le percevoir réellement, qu’en a-t-il été durant la « vraie » soirée? Un questionnement qui ne change cependant rien au déroulement de l’histoire, puisque le cours du temps passé est inaltérable.

Extrait

« Du flou et du mouvement, s’exprime une luminescence douloureuse. Un blanc de fumée, un blanc de linceul, et puis la musique s’infiltre dans la transe et c’est au son d’une zumbarella bondissante que s’ouvre mon troisième œil. J’y suis. Et je me ressens dans ce temps recréé, comme si j’y avais vécu et que j’y avais mon corps entier. »

Conclusion

Une enquête post-mortem pour retrouver un masque d’une grande valeur, un protagoniste avec des pouvoirs supranaturels qui part à la rencontre du passé, un récit dans lequel la notion de dualité joue un rôle important, un mystère qui se dévoile progressivement. Une très chouette nouvelle pour découvrir la plume d’Élie Darco !

extra1

Nouvelle 4/16

#FungiLumini

Bonus

L’auteure est aussi illustratrice ! Voici ma préférée de ses petites chimères : le Rapincornu !

rapincornu


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Bal de Brume – Estelle Faye
  2. L’Orchidée Rouge – Maude Elyther
  3. Le sang te va si bien – Marianne Stern
Publicités

6 réflexions sur “Livres et Gourmandises : Bal Masqué (4/16)

  1. Bonjour !
    Je partage ton avis ! « Les Larmes de Lucrèce » a été l’un de mes coups de cœur de cette anthologie. J’ai beaucoup aimé la peinture d’époque, les personnages attachants et intéressants, l’intrigue, le style… et cet étrange bal entre deux époques. J’espère avoir l’occasion de redécouvrir la plume d’Elie Darco au travers de ses autres écrits.
    Bonne poursuite du Bal !

    Aimé par 1 personne

    • J’ai vraiment beaucoup aimé cette nouvelle également ! L’anthologie ne me réserve pour le moment que des bonnes surprises, j’espère que ça va continuer comme ça 😉 Merci pour le partage 🙂

      J'aime

  2. Pingback: #64 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (5/16) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (6/16) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s