Livres et Gourmandises : Bal Masqué (6/16)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : Bal Masqué

Éditeur : éditions du Chat Noir

Illustration de couverture : Marcela Bolivar

bal-masqué

Nouvelle : Lacrimosa

Auteure : Dee L. Aniballe

Résumé : deux personnes se cherchent et s’évitent lors de bals masqués.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

DSC00066

Ename Pater

Cette bière d’abbaye non filtrée, refermentée en bouteille, est étonnamment légère et savoureuse.  Le nez est dominé par les agrumes, les herbes et le houblon. La fin de bouche est sèche et houblonnée en raison du houblonnage à sec appliqué à la fin du processus brassicole.

Un goût puissant avec moins d’alcool

Pour cette bière d’abbaye trouble particulière, nous nous sommes inspirés de l’habitude qu’avaient autrefois les moines de brasser de petites quantités de bière pour leur propre consommation. Ceux-ci avaient en effet le droit de boire une bière fraîche pour étancher leur soif. Mais comme ils avaient le sens du devoir, ils préparaient pour ce faire une variété avec moins d’alcool, afin de garder les idées claires pour travailler et prier. Heureusement, la teneur en alcool plus réduite de ce breuvage n’enlevait rien à son goût typique d’abbaye.

Dégustation

Nez/arômes : Nez frais agréable avec des nuances de houblon et de malt ; un léger parfum d’herbes fait son apparition.

Bouche : Rafraîchissante, touches de malt et d’herbes, belle amertume entremêlée, finale courte et sèche.


La protagoniste de l’histoire se tient près d’une fontaine à un bal. Les couples dansent autour d’elle, mais elle reste seule. Elle attend. Elle cherche du regard celui qui la prendra par la main pour la faire à son tour virevolter au rythme de la musique. Elle l’aperçoit. Un jeu de regards et de sourires en coin se met en place, mais quand un se sent prêt à tenter l’aventure, l’autre se dérobe. Vont-ils finir par se rejoindre?

Cette nouvelle est courte, mais dense. Je ne connaissais pas encore l’auteure avant de lire cette nouvelle, mais j’ai adoré sa plume ! Une belle poésie accompagne chaque scène. Une attention particulière est donnée au choix des mots pour guider le lecteur dans un monde féerique, où la musique est omniprésente. Je voyais la foule se mouvoir autour des protagonistes, ce couple qui ne se retrouve pas, les regards qui s’attirent et se fuient à la fois et cette tension passionnelle qui régnait. Un vrai régal !

La nouvelle suit un rythme de trois : la cadence des pas de danse se fait sur trois temps, le texte est divisé en trois parties (petits chapitres dont l’en-tête est orné de feuillages élégants). J’ai aussi l’impression que ce rythme se retrouve dans les phrases et leur structure même. Une construction de texte complexe, mais toujours lyrique, romantique et qui conserve une très belle musicalité.

J’ai beaucoup aimé l’histoire de cette nouvelle, ce chassé-croisé entre ces deux mystérieux protagonistes, cachés par leur masque. Ces bals enchantés qui se déroulent sous nos yeux. Cette musique qui nous emporte au cœur de l’événement. J’ai personnellement émis pas mal d’hypothèses pendant ma lecture. Le texte est tellement beau et poétique qu’à un moment, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une course entre le soleil et la lune, une rencontre qui ne se fera jamais, mais que les deux espèrent. Un changement de perspective fait cependant que ces assomptions tombent à l’eau.

Le récit se transforme à un moment, mais je ne vais pas en parler, car la nouvelle est courte et je ne voudrais pas trop en dire. J’ai peut-être un peu moins aimé le ton de cette partie, et la violence qui y règne contraste avec la beauté des bals, mais sachez que cela change tout à fait la vision qu’on a de la protagoniste. La fin est assez évasive et laisse place à l’interprétation. Qui est vraiment la personne que la jeune fille rejoint? J’ai bien une idée, mais je ne sais pas si tout le monde aura la même.

Extrait

« Je baisse les yeux sur mon cœur qui chancèle. Je sais que tu es là. Mais je ne peux pas regarder. J’ai peur de te chercher.
Je me concentre sur la musique ; caresse l’eau qui s’évade et contemple, loin de sa lande enténébrée, le reflet de l’astre esseulé.
Les minutes passent. J’attends.
Les minutes s’alanguissent. Je souris. Je sais que tu me cherches aussi. »

Conclusion

Un très beau texte, plein de poésie et de lyrisme, avec une pointe de romantisme et de mélancolie. Un chassé-croisé entre deux mystérieux personnages sur un rythme de trois omniprésent. Une série de bals enchantés, où la musique est reine et où le couple se cherche et se dérobe. Une nouvelle courte mais puissante !

coup de coeur

Nouvelle 6/16

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Bal de Brume – Estelle Faye
  2. L’Orchidée Rouge – Maude Elyther
  3. Le sang te va si bien – Marianne Stern
  4. Les larmes de Lucrèce – Élie Darco
  5. En trois exemplaires – Emmanuelle Nuncq
Publicités

4 réflexions sur “Livres et Gourmandises : Bal Masqué (6/16)

  1. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (7/16) | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: #66 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (8/16) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (9/16) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s