Livres et Gourmandises : Bal Masqué (10/16)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : Bal Masqué

Éditeur : éditions du Chat Noir

Illustration de couverture : Marcela Bolivar

bal-masqué

Nouvelle : Le Grand Froid

Auteure : Clémence Godefroy

Résumé : une femme est envoyée en mission par son peuple pour tuer un colonel.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

DSC00081

SchuppenAas (Ace of Spades)

Brassée par la Brouwerij Het Nest à Turnhout.
Une bière ambrée disponible toute l’année.

Schuppenaas (en flamand) ou as de pique en français, est une bière de couleur ambrée. L’utilisation de Brettanomyces (ndlr. : un type spécifique de levure) durant la deuxième fermentation donne à cette bière son goût unique. Le houblon Tomahawk et Simcoe donne à la bière un accord fruité rafraîchissant de citron et de raison.

Alc./vol. : 6.50% 


C’est dans l’univers steampunk que j’avais l’habitude de lire Clémence Godefroy (Eros Automaton et la nouvelle Le Toquant). Le monde qu’elle développe ici est très différent, mais lui va tout aussi bien !

On se trouve dans une société assez bizarre, où les hommes portent des masques et les femmes des voiles en permanence. Leurs visages ne sont connus que des membres proches de la famille et de leurs domestiques. Ceux qui ne portent pas de masques sont des êtres inférieurs, qui n’ont pas accompli d’actes héroïques qui leur auraient laissé des marques à cacher. L’idée de l’amour et du mariage dans cette société semble au départ assez belle : choisir la personne avec qui on va passer sa vie sur base de sa beauté intérieure et non extérieure, puisque celle-ci est cachée par le masque/le voile. En pratique, on se rend vite compte que les arrangements entre familles nobles sont encore d’actualité et que l’amour n’a toujours pas grand-chose à voir dans l’histoire. Être laid physiquement ne cache pas toujours une beauté intérieure dans ce monde de secrets !

On pense au départ que l’histoire va parler de Vassilia, une jeune noble qui doit se trouver un fiancé, mais on va en fait suivre sa domestique, Anna. On découvre qu’elle s’appelle en fait Leini et qu’elle est d’une autre race, ennemie des humains. Elle est au service de la famille humaine parce qu’elle doit accomplir une mission : tuer un colonel. C’est à cette condition qu’elle deviendra enfin une vraie Sininen et qu’elle obtiendra la même teinte de peau bleutée que ses semblables. Parviendra-t-elle à trouver sa cible et à l’anéantir?

J’ai beaucoup aimé la façon dont Clémence Godefroy nous fait voyager entre le présent et le passé de Leini. On découvre à la fois les étrangetés de la société humaine, mais également les rites et coutumes de son peuple, avant qu’elle ne doive les quitter. La psychologie du personnage de Leini est très bien développée, montrant à la fois l’ambiguïté entre sa haine pour ses ennemis les humains et son besoin de reconnaissance par son peuple qui va la pousser à cohabiter avec ceux qu’elle déteste. Un personnage très fort !

Je ne sais pas si c’est voulu ou non par l’auteure, mais quelques éléments m’ont très clairement fait penser à la série Game of Thrones. Déjà rien qu’en lisant le tire Le Grand Froid, je n’ai pas pu m’empêcher de penser « Winter is coming« . :p De plus, le peuple de Leini a la peau bleue et glacée, comme les marcheurs blancs !

Extrait

 » – Non, mon fils. Tu n’es pas allé assez au nord pour connaître le Grand Froid. Le Grand Froid ne se contente pas d’attendre à la porte de ton baraquement pendant que tu chauffes la pièce avec un poêle. Il cherche à s’insinuer partout, dévore chaque centimètre de chair exposé en quelques instants, paralyse la raison et rend les hommes fous. Perdus dans le Grand Froid, seuls les plus résistants survivent. »

Conclusion

Encore une fois, le masque est utilisé d’une manière surprenante, étrange et originale. J’aime toujours autant la plume de Clémence Godefroy, qui nous emmène cette fois dans un monde où les gens portent des masques pour cacher les dégâts de la guerre et du Grand Froid. Une quête initiatique menée par une femme forte dont le seul désir est au final d’appartenir à sa communauté pleinement. Un texte qui m’a énormément plu !

extra1

Nouvelle 10/16

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Bal de Brume – Estelle Faye
  2. L’Orchidée Rouge – Maude Elyther
  3. Le sang te va si bien – Marianne Stern
  4. Les larmes de Lucrèce – Élie Darco
  5. En trois exemplaires – Emmanuelle Nuncq
  6. Lacrimosa – Dee L. Aniballe
  7. Têtes de Tigre – Cécile Duquenne
  8. Le masque de la mort noire – Claire Stassin
  9. Le Maître des Masques – Lucie G. Matteoldi

11 réflexions sur “Livres et Gourmandises : Bal Masqué (10/16)

  1. C’est aussi l’une de mes nouvelles préférées (d’un point de vue général, l’ensemble de l’anthologie m’a beaucoup plu) ! Je ne connaissais pas cette auteure, mais sa plume m’a tout de suite plu, ainsi que tout l’univers qu’elle réussit à mettre en place en quelques pages – avec son histoire, ses coutumes, son ambiance… Je me demande si elle le reprendra dans un prochain écrit.

    Aimé par 1 personne

    • Si tu as aimé sa plume, je te conseille vivement de te lancer dans son roman « Eros Automaton » aussi aux éditions du Chat Noir ! 😉

      J’aime

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (11/16) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: #69 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (12/16) | Livraisons Littéraires

  5. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (13/16) | Livraisons Littéraires

  6. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (14/16) | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (15/16) | Livraisons Littéraires

  8. Pingback: Livres et Gourmandises : Bal Masqué (16/16) | Livraisons Littéraires

  9. Pingback: Les Héritiers d’Higashi, tome 1 : Okami-hime #plib2020 | Livraisons Littéraires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s