Tè Mawon

Titre : Tè Mawon

Auteur : Michael Roch

Illustratrice : Corinne Billon

Éditeur : La Volte

Genre(s) : dystopie

Nombre de pages : 224

Lanvil, mégapole caribéenne, vitrine rutilante des diversités culturelles, havre pour tous les migrants du monde, est au centre de tous les regards.

À la pointe de la technologie, constellée d’écrans, la ville s’élève de plus en plus haut mais elle oublie les trames qui se tissent en son sein. Pat et sa bande de débouya vivent de magouilles et de braquages. Joe et Patson courent de galère en galère, poursuivis par les flics. Ézie et sa sœur Lonia, traductrices, infiltrent les hautes sphères des corpolitiques. Toutes et tous rêvent en secret de retrouver la terre de leurs ancêtres, le Tout-monde, enseveli quelque part sous le béton. Pour y parvenir, un seul chemin : faire tomber les murs entre l’anba et l’anwo, et renverser l’ordre établi.

Roman choral irrigué par une langue hybridée et vibrionnante, Tè mawon ouvre la voie à une science-fiction caribéenne francophone, inventive et décoloniale.

Lire la suite

L’enterrement des étoiles

Titre : L’enterrement des étoiles

Auteur : Christophe Guillemain

Illustrateur : Abel Klaer

Éditeur : Mnémos

Genre(s) : fantasy mystique

Nombre de pages : 304

L’annonce de la fin est proche. À la cité des Héritiers, le roi Jenophon reçoit la visite de l’oracle annonciateur. C’est le moment que choisit un cirque pour s’installer non loin et offrir un moment de joie. Mais face à l’obscurité qui s’étend, cette compagnie de monstres de foire devra trouver la lumière intérieure, l’unité et l’harmonie, ultimes espoirs d’un pays au bord du gouffre. Dans la nuit d’encre, les étoiles éphémères seront portées par ceux que la société rejette pour leurs différences.

Avec ce premier roman, Christophe Guillemain nous embarque dans un récit aux person­nages forts et attachants où les monstres ne sont jamais ceux qu’on croit. L’Enterrement des étoiles est un bestiaire à la fois sublime et horrifique dans une atmosphère gothique de fin du monde.

Lire la suite

Hurler avec les loups, tome 2

Titre : Hurler avec les loups, tome 2

Autrice : Virginia Schilli

Illustratrice : 2LI

Éditeur : Librinova

Genre(s) : romantic fantasy

Nombre de pages : 428

Ayant embrassé la charge de reine afin de vivre au grand jour sa passion tumultueuse avec Mednat, Lone Llewellys partage désormais son existence entre son fils et son roi de mari, sans oublier d’abondantes obligations protocolaires qu’elle fuit dès que possible. Au terme de cinq ans de règne, le bonheur des deux amants est terni par une menace, loin au nord, que le valeureux Seigneur des Îles ne peut plus ignorer. La jeune souveraine n’a d’autre choix qu’assumer seule la bonne marche du royaume, tout en guettant le retour de son bien-aimé. À l’annonce d’une terrible nouvelle, celle que rien ne destinait à monter sur le trône va faire face au dilemme le plus déchirant de sa vie.

Les Hauts de Hurlevent rencontrent Le Trône de fer dans ce second volet de la saga de romantic fantasy Hurler avec les loups. Virginia Schilli y conte, d’une plume incisive et baroque, le destin épique d’une reine malgré elle, née sous le signe de la violence et de la volupté. D’intrigues en trahisons, de duels en guerres dévastatrices, d’attirances en passions orageuses, poursuivez la geste d’une des héroïnes les plus flamboyantes de la fantasy francophone.

Lire la suite

Quand vient le dégel

Titre : Quand vient le dégel

Auteur : Jayson Robert Ducharme

Illustrateur : François Vaillancourt

Éditeur : éditions du chat noir

Genre(s) : fantastique/ horreur

Nombre de pages : 102

Au creux des Montagnes Blanches, en Nouvelle-Angleterre, la forêt Adrienne est connue pour ses paysages pittoresques, ses sentiers de randonnées… et ses morts.
Chaque année, des dizaines de personnes viennent mettre fin à leurs jours à l’ombre de ses frondaisons.
Pendaisons, noyades, overdoses… En ces bois maudits, mêlées à la mélodie des cours d’eau et au sifflement du vent, résonnent encore les lamentations de ces âmes errantes et tourmentées.
Eleanor Jackson, une jeune mère inquiète, décide de s’aventurer dans l’étrange forêt, avec l’espoir de retrouver Alan, son jeune fils dépressif, et de l’empêcher de commette l’irréparable.
Sa recherche prend bien vite une sinistre tournure, tandis que sa route croise de mystérieux personnages qui semblent vouloir la dévier de sa quête effrénée, et les spectres torturés qui hantent encore les sous-bois.
Au fur et à mesure qu’elle s’enfonce dans les profondeurs de la forêt Adrienne, Eleanor réalise avec horreur qu’elle risque d’y trouver bien plus que ce qu’elle imaginait.

Lire la suite

Tu réclamais le soir

Titre : Tu réclamais le soir

Auteur : Fabrice Colin

Éditeur : Calmann-Lévy

Genre(s) : contemporain

Nombre de pages : 400

« J’étais venu pour me perdre, et j’avais eu ce que je désirais, mais c’était pire encore. Il n’y avait rien au cœur du labyrinthe. Juste moi-même. »

Entre ses études de commerce et son petit couple banlieusard, Fabrice traîne son ennui dans le Marais. Tout change quand il rencontre Iago et Brume. Frère et sœur ou amants ? Fascinants, surtout – cyniques, brillants, autodestructeurs. Avec Axël, qui complète le vénéneux trio, ces enfants terribles l’introduisent dans l’hôtel particulier du Marquis, ouvert aux âmes perdues et aux soirées très privées.
Paris de jouissance, Paris de danger : le sida rôde. Les condamnés mettent un point d’honneur à partir en beauté, une énergie noire pulse sous les néons.
Fabrice tangue entre ses désirs, ses ambitions et ses failles. Que vient-il chercher dans ce monde qui n’est pas le sien ?
Pourquoi tient-il tant à s’oublier dans le malheur des autres ?

Lire la suite

Vorrh, tome 2 : Les ancêtres

Titre : Vorrh, tome 2 : Les ancêtres

Auteur : Brian Catling

Illustrateur : Aurélien Police

Éditeur : Fleuve éditions (OutreFleuve)

Genre(s) : fantastique mystique

Nombre de pages : 432

Années 1920. À travers l’Europe, d’étranges créatures reviennent à la vie : ce sont les Ancêtres, les anges qui ont échoué à protéger l’Arbre de la Connaissance. Leur réveil aura des conséquences dramatiques.
En Afrique, la ville coloniale d’Essenwald est en déclin depuis que les ouvriers forestiers ont disparu dans la mystérieuse Vorrh, forêt mythique exploitée par les Européens. Une équipe de spécialistes se déploie pour les retrouver, néanmoins la forêt ne rendra pas si facilement ce qu’elle a pris.
Pendant ce temps, aux abords d’Essenwald, une femme retrouve un bébé enseveli, miraculeusement toujours en vie. Mais lorsqu’un prêtre tente de le baptiser, l’eau bénite se refuse à lui. L’enfant bâtarde et maudite grandit en marge, car elle possède un pouvoir immense destiné à accomplir de grandes choses…
Les tensions montent et le conflit approche, alors que l’ancien et le nouveau monde, les humains et les non-humains se préparent pour la confrontation finale.

Lire la suite

Eurydice déchaînée

Titre : Eurydice Déchaînée

Auteur et illustrateur : Melchior Ascaride

Éditeur : Les Moutons électriques

Genre(s) : mythologie revisitée

Nombre de pages : 160

Orphée n’a pas pu ramener Eurydice des Enfers. Ou n’a-t-il pas voulu ? Trahie par son époux, abandonnée à la merci d’Hadès et aux ténèbres du sous-monde, la dryade n’a plus qu’une idée en tête : se venger. Défiant monstres et dieux, Eurydice débute une odyssée dans l’au-delà afin d’accomplir ce qu’aucun mortel n’a jamais réussi, s’échapper du séjour des morts.

Lire la suite

Ici se cachent les monstres

Titre : Ici se cachent les monstres

Autrice : Amelinda Bérubé

Illustratrice : Natalia Drepina

Éditeur : éditions du chat noir

Genre(s) : fantastique/horreur

Nombre de pages : 318

À 16 ans, Skye se lasse des jeux que lui impose son étrange petite sœur. Si Deirdre l’imagine comme son chevalier en armure, elle, n’a qu’une envie : arrêter de babysitter sa benjamine et traîner avec des ados de son âge.
Lorsque la famille déménage de l’autre côté du pays, Skye y voit l’occasion parfaite d’enfin cesser ces enfantillages et de prendre son indépendance.
Dans leur nouveau quartier, elle arrive rapidement à s’adapter et à se faire des amis, mais pas Deirdre qui, rejetée par tous, développe une fixation sur les marais et fabrique des monstres à l’aide de bâtons et d’os trouvés dans les bois.
Et puis un jour, Deirdre disparaît.
Énième caprice, fugue ou kidnapping ? Skye penche avec agacement pour la mauvaise blague de trop. Mais quand une créature affreuse vient gratter à sa fenêtre au milieu de la nuit, affirmant qu’elle seule peut sauver Deirdre, l’aînée réalise qu’elle avait tort et qu’elle est prête à tout pour ramener sa sœur à la maison.

Lire la suite

Vertèbres

Titre : Vertèbres

Autrice : Morgane Caussarieu

Éditeur : Au Diable Vauvert

Genre(s) : fantasy urbaine

Nombre de pages : 304

1997. Petite station balnéaire des Landes. Jonathan, dix ans, vient d’être kidnappé. On le retrouve une semaine après sur une aire d’autoroute. Sa mère peine à le reconnaître : bien des choses ont changé en lui, la plus déroutante étant l’apparition d’une vertèbre supplémentaire…

Morgane Caussarieu revisite les années 1990 comme Stephen King le faisait avec Ça pour les années 1960. Entre Stranger Things et un Chair de poule pour adulte, culture horrifique débridée et métaphore sur la transformation du corps et la sexualité, elle signe son livre le plus ambitieux.

Lire la suite

Bilan 2021

Cette année a été assez atypique, car j’ai lu énormément plus que d’habitude, je n’ai par contre presque plus chroniqué. J’ai du mal à retrouver un bon rythme de rédaction de chroniques, car après une journée complète de télétravail passée sur un écran, je n’ai plus la motivation de retourner sur mon pc pour rédiger un avis. Je vais essayer de changer ça pour l’année 2022 !

Je m’étais mis un gros challenge pour 2021 : finir un livre par jour. Cela pouvait être un roman, une BD, un manga ou un album jeunesse. Je suis très fière d’avoir réussi ce challenge que je m’étais donné à moi-même ! Mais cela m’a aussi demandé de prendre du temps sur d’autres choses, notamment la rédaction de chroniques. J’ai donc lu 366 livres (oui, en septembre, j’en ai lu un de plus :p) et 48 970 pages en 2021 ! 🙂

Dans les autres challenges de l’année, j’étais aussi super contente de réussir à finir mon Pumpkin Autumn Challenge (12 romans sur 3 mois), même si je n’ai pas vraiment respecté ma pile à lire de départ (est-ce que quelqu’un le fait vraiment? xD).


Mes 5 meilleures lectures romans de l’année :

Diamants de Vincent Tassy : je ne peux pas faire ce top 5 sans citer mon auteur favori de tous les temps ! Dans un univers très différent de ce qu’il nous avait proposé jusque là, Vincent nous invite à une balade onirique aux côtés de l’Or Ailé et d’autres personnages tout aussi fascinants. C’est une fresque en clair-obscur, teintée de magie et d’enchantement, mais aussi de tragédies et de folie, avec toujours cette poésie et cette douce musicalité qui caractérisent les écrits de Vincent. Ce fut mon plus gros coup de cœur de l’année ! Un texte incroyable comme seul Vincent sait nous en proposer. J’espère vraiment qu’il fera partie des 5 finalistes du #PLIB2022, afin qu’un grand nombre de lecteurs le découvre et le fasse découvrir.

Vita Nostra de Marina et Sergueï Diatchenko : je sais que j’ai découvert ce roman une guerre en retard, mais clairement, quelle claque ! Je ne sais même pas vraiment expliqué pourquoi ce livre m’a tant fascinée : on passe d’étrangetés en bizarreries, de concepts abscons à des segments sans queue ni tête, et pourtant, on est fasciné par ce monde tout à fait à part, dans lequel chaque mauvaise note peut avoir de lourdes conséquences. Les auteurs étaient invités aux Imaginales cette année, mais n’ont pas pu venir à cause du Covid, dommage. J’ai le tome 2 des Métamorphoses (Numérique) qui attend dans ma PAL depuis juin, il serait plus que temps que je m’y mette aussi !

Hurler avec les loups (tome 1) de Virginia Schilli : un roman que l’autrice a eu la gentillesse de me proposer et qui a été un immeeeense coup de cœur ! J’ai dévoré ce livre en quelques jours à peine tellement l’histoire était prenante, entre enjeux politiques, sorcellerie et drame familial, et les personnages attachants. Une très belle réussite pour ce tome 1, et il me tarde d’ailleurs de recevoir le tome 2, je pense que j’arrêterai toutes mes lectures en cours pour le dévorer !

Yellow Jessamine de Caitlin Starling : mon top 5 devait aussi évidemment contenir des romans des éditions du Chat Noir ! Ma première lecture de l’année de leur catalogue a été ce roman gothique très sombre, où la folie se mêle à l’odeur empoisonnée des plantes du jardin de la protagoniste. Un étrange mal incurable, une ambiance anxiogène, une femme solitaire et méfiante dont le passé s’effeuille au fil des pages : un doux poison à consommer sans modération ! Les éditions du Chat Noir ont encore réussi à nous dénicher une perle étrangère !

Rêver double de Mina M : une autre perle publiée par les éditions du Chat Noir, mais chez les auteurs francophones cette fois ! Le talent de Mina M n’est clairement plus à démontrer en illustration, mais elle prouve une nouvelle fois qu’elle manie aussi bien la plume que les crayons avec ce roman magique, entre rêve et cauchemar, dans un monde Clair-Obscur terriblement fascinant. Un récit enchanteur de par son univers et ses mots que j’ai adoré lire et imaginer !


Mes 5 meilleures lectures graphiques de l’année :

Grimoire noir de Yana Bogatch et Vera Greentea : un album incroyable de par ses graphismes magnifiques et son histoire sombre et inquiétante. La quête du protagoniste pour retrouver sa sœur disparue le poussera beaucoup plus loin, au cœur des croyances et racines de sa ville. Un style graphique que j’ai trouvé très proche de celui d’Yslaire dans une ambiance mélancolique et oppressante. Une pépite !

Lightfall, tome 1 de Tim Probert : cette bande dessinée est le début d’une aventure magique, magnifique et périlleuse. Béa vit dans une forêt merveilleuse avec son grand-père sorcier. Lorsqu’il disparait, elle se lance à sa recherche, même si l’aventure, ce n’est pas son fort ! On va y rencontrer des créatures fabuleuses, des paysages grandioses, et Béa va se faire un ami qui ne la lâchera pas de sitôt ! Une ode à l’amitié et à l’espoir avec des dessins magnifiques que je recommande grandement !

Lama détruit le monde de Jonathan Stutzman et Heather Fox : découvert grâce à la masse critique Babelio, cet album est génialissime ! Déjà, il y a un lama (en faut-il plus pour que cela soit réussi? :D). Ce lama va manger tellement de gâteaux qu’il va craquer son pantalon si fort que cela va créer un trou noir. Est-ce que ce pitch n’est pas génial? Est-ce que lama parviendra à sauver le monde de la dévastation ?

Eco, l’intégrale de Guillaume Bianco et Jérémie Almanza : je suis toujours aussi fan du travail de Guillaume Bianco, et cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir cette saga. Je me suis donc jetée sur l’intégrale à sa sortie. Ce n’est pas une bande dessinée avec des cases, mais plutôt des pages de magnifiques illustrations. Eco va avoir un parcours de vie très difficile, elle est entourée de doudous magiques, mais cela ne suffit pas à lui rendre sa vie perdue. Son incroyable quête initiatique la mènera dans des contrées inconnues, magiques mais terrifiantes, à la rencontre d’étranges personnages. La beauté rime avec la cruauté chez Guillaume Bianco, et la morale est souvent amère. Un nouveau bijou pour la collection Métamorphose !

Les bergères guerrières de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais : j’ai découvert cette saga grâce à mes voisins qui me l’ont prêtée pendant le premier confinement. C’est une histoire géniale d’un village de femmes dont les hommes sont partis à la guerre et ne sont jamais revenus. Quand un étrange mal sévit, elles n’ont d’autre choix que d’essayer d’en trouver la source elles-mêmes. C’est une série à la fois super mignonne, pleine de moments de tendresse et de joie, mais aussi portée par un désespoir ambiant, une présence néfaste qui plombe le bonheur de ces familles. Ce quatrième tome clôture la saga, et il était parfait, j’ai même versé quelques larmes à la fin tellement l’histoire de ces bergères guerrières m’a touchée en plein cœur !


Je dois quand même aussi vous parler de ma plus grosse déception de l’année : les derniers tomes de la série manga To your eternity. Alors que le premier cycle était génial, depuis qu’Imm est à notre époque, je ne comprends plus rien au récit. Ce qui se déroule n’a pas de sens, les nombreux nouveaux personnages sont insipides (j’ai vraiment du mal à faire la différence entre certains), voire très malaisants, il y a tellement de nouvelles explications qu’on ne comprend plus grand chose au final, et certaines scènes sont clairement gênantes, voire glauques. Même si j’ai déjà tous les tomes précédents de cette saga, j’hésite vraiment à continuer tellement elle est devenue inintéressante et incompréhensible. Est-ce que certains l’ont lu ? Vous en pensez quoi ?


L’automne 2021 a aussi été pour mon plus grand plaisir la reprise des salons littéraires ! J’ai ainsi participé aux Halliennales, aux Imaginales et à Valjoly’maginaire où j’ai pu revoir de nombreuses personnes que je n’avais pas vu depuis bien trop longtemps, mais aussi faire de nouvelles rencontres au top ! Cela m’avait vraiment manqué ! Mon porte-feuille a moyennement apprécié, puisque j’ai rattrapé les sorties romans de 2020/2021 en même temps. xD


Pour 2022, mon objectif principal sera de reprendre la rédaction de chroniques régulièrement. J’ai d’ailleurs 6 romans géniaux lus en 2021 que je dois encore vous chroniquer ! Je vais aussi essayer d’acheter moins pour tenter de vider un peu ma pile à lire, qui fait maintenant 2 bibliothèques. xD

Et vous, quels ont été vos coups de cœur de l’année/ livres à ne pas manquer en 2021 ?

Je vous souhaite en tout cas une très belle année 2022, pleine de chouettes lectures, d’événements littéraires et de petits bonheurs au quotidien !

#FungiLumini