Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (10/10)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : La clé d’argent des contrées du rêve

Éditeur : éditions Mnémos 

C1-couv-La-clé-dargent-673x1024.jpg

Nouvelle : Mkraow

Auteur : David Calvo

Résumé : histoire de chats et du temps qui passe.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉 Ce matin, j’ai été à la crêperie bretonne de Louvain-la-Neuve avec @Yuixem, un endroit où il y a un nombre impressionnant de bières à la carte !

fort lapin

Fort Lapin Triple

La Fort Lapin Triple est une bière à la robe dorée et à la mousse généreuse et crémeuse. Au nez, la bière est assez houblonnée, avec des notes maltées. En bouche, la Fort Lapin Triple dévoile une certaine amertume et des arômes d’une belle finesse. (8% vol./alc.)

La brasserie Fort Lapin est une authentique brasserie artisanale située au nord du centre de Bruges. La brasserie est implémentée dans un lieu-dit appelé Fort Lapin, d’où le nom de la brasserie a été tiré.
Ce lieu-dit porte le nom de la forteresse érigée en 1664 dans le but de protéger les activités commerciales de la ville de Bruges.

Chez eux, la qualité n’est pas un vain mot! Leur intention est de ne vendre que des bières de qualité supérieure, produites dans leur propre brasserie, selon leurs propres recettes.

Ceci ne peut être réalisé qu’en utilisant des ingrédients de qualité, à petite échelle et en combinant une forte expérience et enthousiasme.

À titre d’exemple, ils utilisent un houblon d’origine belge qu’ils sélectionnent personnellement chez un producteur local.


 

Cette nouvelle est la plus courte du recueil : elle fait à peine 3 pages ! J’ai découvert l’auteur avec ce texte et j’avoue avoir un goût de trop peu. J’ai beaucoup aimé sa plume, à la fois légère et poétique. Même si les choses qu’il décrit ne sont pas toujours roses, j’ai ressenti un certain apaisement en lisant ces lignes. Le temps s’y écoule lentement et avec douceur. De plus, l’auteur joue beaucoup avec les mots et s’amuse avec la langue française. Je serais curieuse de découvrir son écriture sur un texte plus long.

Le récit nous parle de chats. Les chats changent au fil des saisons. S’ils vivent différemment en fonction de la période de l’année, ils rêvent aussi à différentes choses. Les Grands Anciens participent à ce perpétuel cycle. Seulement, les étoiles annoncent un grand changement à venir. Que va-t-il en être?

Si j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur et le monde enchanteur qu’il présente, je n’ai pas trop compris les tenants et aboutissants de cette nouvelle. On nous parle du mage Zed et de ses amis, mais je n’ai pas réussi à trouver d’où venait cette référence dans l’univers de Lovecraft. (Si quelqu’un peut m’éclairer, je suis preneuse! ) Au final, j’ai trouvé le texte très beau, mais je ne pense pas avoir compris ce qu’il s’y passe réellement.

Extrait

« Par la fenêtre, les chats du printemps regardent passer les chats de l’été, clochettes de pattes rapides inquiètes de tout changement. Scotchés sur les réverbères, des tréfonds du cadre imprimé d’un avis de recherche, d’autres chats scrutent le monde en noir et blanc. Chats perdus, chats errants, chats posés, bibelots : entre les ruelles, affalés, le long du chemin de fer, à l’ombre sous les escaliers intérieurs, les chats rêveurs font du monde un balancier, hypnose de moustiques en technicolor. »

Conclusion

Une plume que j’ai beaucoup aimé découvrir, à la fois douce, poétique et joueuse, une histoire mignonne, mais dont je ne suis pas sûre d’avoir compris tous les éléments. Un texte un peu trop court pour pouvoir vraiment s’immerger dedans.

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

Nouvelle 10/10

#FungiLumini


Le recueil comprend encore des fragments du carnet de voyage onirique de Randolph Carter. Cependant, comme il s’agissait d’une description des Contrées du Rêve et non d’une histoire, je ne l’ai donc pas compté dans les nouvelles. Il y a également à la fin une petite biographie de chaque auteur du recueil. Je préfère personnellement quand ce genre d’information se trouve avec la nouvelle de l’auteur, parce que je n’ai pas le réflexe d’aller à la fin à chaque nouvelle que je commence. (Paresse, quand tu nous tiens :p )

J’ai passé de bons (voire très bons) moments de lecture avec cet ouvrage. J’ai aimé découvrir le monde de Lovecraft et la façon dont les différents auteurs se le réappropriaient. Étant néophyte de cet univers littéraire (j’ai à peine lu Les Contrées du Rêve), j’ai pu apprécier la plupart des nouvelles sans problème de compréhension. J’ai cependant regretté l’inégalité dans la longueur des nouvelles. Je l’ai surtout ressentie, je pense, parce que je me limitais à une nouvelle par semaine, mais avoir des nouvelles de 3 ou 5 pages me semblait vraiment trop court pour entrer dans l’univers et découvrir le style de l’auteur.

12341510_10207042398671215_207821305737772427_nLe Baiser du Chaos Rampant par Vincent Tassy

Ylia de Hlanith par Timothée Rey

extra1Urjöntaggur par Fabien Clavel

Caprae Ovum par Alex Nikolavitch

Les chats qui rêvent par Morgane Caussarieu

Le Tabularium par Laurent Poujois

Le corps du rêve par Neil Jomunsi

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_nLe rêveur de la cathédrale par Sylvie Miller et Philippe Ward

Mkraow par David Calvo

pas convaincueDe Kadath à la Lune par Raphaël Granier de Cassagnac


Il est arrivé cette semaine : le prochain recueil pour le rendez-vous « Livres et Gourmandises » ! Il s’agit de « Bal Masqué » aux éditions du chat noir !

bal-masqué.jpg

Au premier temps de la valse, tournoient les étoffes chamarrées. Sous les lueurs vacillantes des chandeliers, les fantômes de la piste attirent les œillades des convives anonymes. Intrigues et complots.  Retenue ou décadence. Séduction romantique ou convoitise charnelle. Les loups sur nos visages révèlent ou dissimulent les monstres de nos âmes. Dénudé de votre écorce, venez… Entrez dans la danse de ce perpétuel bal masqué.

Les auteurs : Estelle Faye, Maude Elyther, Marianne Stern, Elie Darco, Emmanuelle Nuncq, Dee L. Aniballe, Cécile Duquenne, Claire Stassin, Lucie G. Matteoldi, Clémence Godefroy, Céline Chevet, Vincent Tassy, Pascaline Nolot, Fabien Clavel, Pauline Sidre, Mélanie Fazi.

 

Publicités

Une réflexion sur “Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (10/10)

  1. Pingback: #60 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s