Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (2/10)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : La clé d’argent des contrées du rêve

Éditeur : éditions Mnémos 

C1-couv-La-clé-dargent-673x1024.jpg

Nouvelle : Le rêveur de la cathédrale

Auteurs : Sylvie Miller & Philippe Ward

Résumé : un guide touristique découvre une clé d’argent dans la crypte de Saint-Denis.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

DSC00054.JPG

Polarius

o Premium Craft Lager (bière de fermentation basse)
o Alcool : 5,0% alc v/v
o Amertume : 30 EBU
o Couleur : 8 EBC (4 SRM)
o OG : 11.8 °plato
o Levure: Levure de fermentation basse
o Houblons amérisants: Polaris, Hallertau Mittelfrüh
o Houblon aromatique : Polaris
o Céréales: malt Pilsen, malt Carablond©, Maïs

Sèche et désaltérante, Polarius est une pils blonde dorée possédant une amertume franche et nette, enrobée des fameux arômes du malt Carablond© et des houblons allemands utilisés.
Mélange entre une pils belge comme il y en avait beaucoup à une certaine époque et une Pilsen Allemande reconnaissable par ses houblons fins et aromatiques de la région Hallertau, Polarius est désaltérante tout en ayant du caractère. Bière de style, mais hors style.


La nouvelle de cette semaine est écrite à quatre mains : Sylvie Miller et Philippe Ward collaborent régulièrement sur des textes, dont ce texte-hommage à Lovecraft. On y découvre l’ancienne abbaye de Saint-Denis : le lecteur visite l’endroit avec le protagoniste comme guide. J’ai trouvé intéressant d’avoir, en plus des descriptions physiques et historiques des lieux, une illustration noir et blanc de l’édifice dans la nouvelle.

Kevin est guide touristique. Depuis quelques jours, il rêve à d’étranges villes et un nom apparaît dans son esprit : Randolph Carter. Alors qu’il erre dans les cryptes de l’abbaye après sa journée de travail, il trouve une vieille clé ornée d’inscriptions qu’il ne reconnait pas. Il s’évanouit, pris de vertige, et Randolph Carter le supplie par la pensée de venir le sauver dans les Contrées du Rêve, car seul un rêveur peut y parvenir. Quand Kevin se réveille, il se rend compte qu’il n’a pas beaucoup le choix, puisqu’il se retrouve contre son gré dans Kadath. Un seul moyen de s’échapper : amener la clé d’argent à Randolph Carter.

J’ai bien aimé la nouvelle en général. J’ai apprécié parcourir les allées de Saint-Denis, que je ne connaissais pas du tout et en découvrir l’histoire. Par contre, j’ai trouvé un peu dommage qu’on ne voie presque rien de la ville rêvée de Kadath. À peine observe-t-on une vue d’ensemble, qu’on se retrouve déjà dans une longue cage d’escalier et dans les geôles du château de Nyarlathotep.

Je ne sais pas comment est Randolph Carter chez Lovecraft, mais il est ici représenté comme un odieux vieillard, égoïste et vindicatif. Je me le représentais comme Jafar dans Aladdin quand il a son déguisement de vieux mendiant. Alors que Jafar recherche la lampe magique, c’est ici la clé d’argent qui intéresse Randolph Carter. Il veut qu’on vienne le délivrer et force la main à Kevin, alors qu’au final, il mérite sa punition. On rencontre également Nyarlathotep, un Grand Ancien métamorphe, d’abord à l’apparence humaine, qui devient un monstre hideux qui porte bien son nom de Chaos Rampant. J’ai apprécié que les auteurs s’attardent un peu plus sur ce personnage énigmatique. Le protagoniste, quant à lui, subit les événements sans avoir de prise sur eux. Il n’a au final aucun choix sur ce qui se déroule dans le texte et c’est Randolph Carter qui mène la danse. Il essaie bien parfois de se rebeller un peu, mais sans grand succès.

Les dialogues de la nouvelle ne me semblaient pas toujours très naturels. L’exemple le plus flagrant est la phrase du protagoniste quand il rencontre le Chaos Rampant sous sa forme monstrueuse : « Mais qu’est-ce que c’est que cette horreur ! ». Je crois qu’à part hurler ou être tellement terrorisée que je ne saurais prononcer un mot, je n’arriverais jamais à énoncer une phrase si longue en la présence d’une telle horreur. Il n’y a pas beaucoup d’endroits pour fuir, mais je pense que j’aurais au moins fermé les yeux pour ne plus devoir supporter cette horrible vue. :p

La fin du texte m’a beaucoup surprise, dans le bon sens du terme. On ne s’y attend juste pas, et elle colle vraiment bien avec ce qui a précédé ! Découvrir comment l’écriture à quatre mains se passe sur un texte si court m’aurait aussi beaucoup intéressée.

Extrait

« Qui a bien pu laisser ici un tel objet? se demanda-t-il.
Soudain, une envoûtante fragrance l’entoura. Des odeurs de musc, de santal, de coriandre, de cannelle, de badiane, d’encens, de bois exotique, de myrrhe et de benjoin mêlées de notes de rose, de vanille et de jasmin tourbillonnaient autour de lui. Ce mélange l’entêtait. Un vertige le saisit.
Et brusquement, il fut assailli par des relents nauséabonds qui le terrassèrent. Il s’effondra au pied du sarcophage de saint Denis. »

Conclusion

Une découverte historique de l’abbaye de Saint-Denis, un tête-à-tête avec Randolph Carter et le Chaos Rampant, une fin inattendue, j’ai apprécié lire cette nouvelle à quatre mains, malgré quelques phrasés maladroits. 🙂

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

Nouvelle 2/10

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Urjöntaggur par Fabien Clavel
Publicités

9 réflexions sur “Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (2/10)

  1. Pingback: #52 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (3/10) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (4/10) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (5/10) | Livraisons Littéraires

  5. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (6/10) | Livraisons Littéraires

  6. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (7/10) | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (8/10) | Livraisons Littéraires

  8. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (9/10) | Livraisons Littéraires

  9. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (10/10) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s