Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (6/10)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : La clé d’argent des contrées du rêve

Éditeur : éditions Mnémos 

C1-couv-La-clé-dargent-673x1024.jpg

Nouvelle : Le baiser du Chaos Rampant

Auteur : Vincent Tassy

Résumé : une femme cherche à trouver le Chaos Rampant afin d’obtenir un baiser.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

DSC00062 (4)

Dark Sister

Le Brussels Beer Project – en quelques mots ? Un projet participatif mettant la co-création en avant pour sortir des sentiers battus et amener une bonne dose de fraîcheur sur la scène brassicole belge !

L’idée est de puiser dans la co-création et de sortir du copy-paste du passé. Ce projet est fier d’être né en 2013 et non en l’an de grâce 1492 ! On respire un Bruxelles contemporain, cosmopolite qui bouge & évolue. La force de la Belgique était justement sa soif d’exploration gustative – ce serait dommage de s’endormir sur ses lauriers. Depuis quelques années, une nouvelle vague prend vie – audacieuse, collaborative – et challenge l’idée du goût.

La Dark Sister a commencé comme une blague lors de l’hiver 2013. On voulait faire une Christmas Beer sans bourrer d’alcool et d’épices et on a donc imaginé cette « evil twin » de la Delta avec plusieurs variétés de malt toastés/torréfiés pour assombrir son âme 😉  Les réactions de la communauté étaient sans appel : on ne pouvait pas ne pas la rebrasser ! La Vox Populi a triomphé et la Dark Sister est revenue d’outre terre !

Alc.: 6.66% vol
IBU 45
Amertume 3/4
EBC 120
Couleur : noire aux légers reflets rouges
CO2: 6.5 g/l
Effervescence 4/4

IBU = BITTERNESS The higher, the bitterer!

EBC = COLOUR The higher, the darker!

Co2CARBONATION The higher, the more bubbles!


Dois-je vraiment encore vous présenter Vincent Tassy, talentueux auteur d’Apostasie et d’Effroyable Porcelaine qui ont été d’énormes coups de cœur pour moi? Si j’ai commencé ce recueil, c’est avant tout pour pouvoir lire cette nouvelle en particulier, et je n’ai pas été déçue, loin de là !

La protagoniste de l’histoire parcourt les Contrées du Rêve dans l’espoir de trouver Kadath l’inconnue, son château d’onyx et plus précisément le Chaos qui rampe. Elle n’a qu’un rêve, que ce prince ténébreux l’embrasse et lui dise qu’il l’aime. Si elle convoite la même destination que Randolph Carter dans l’univers de Lovecraft, elle ne prendra cependant pas le même chemin pour atteindre la cité des Autres Dieux. Elle ressent au fond d’elle-même une connexion aux lieux qu’elle visite, mais aussi au messager des Dieux. Elle a des intuitions qui la guident dans son périple. Va-t-elle parvenir jusqu’à son bien-aimé? Quel accueil lui réservera-t-il? Il faudra lire la nouvelle pour le savoir 😉

La première chose qui m’a totalement séduite dans cette nouvelle est la plume de l’auteur. Ses phrases ont un rythme particulier, envoûtant et poétique, que je n’ai encore jamais retrouvé nulle part ailleurs et qui me fascine. Il décrit notamment des lieux des Contrées du Rêve, mais là où Lovecraft nous présente de magnifiques cités et des sous-sols angoissants, Vincent Tassy nous plonge au cœur de jolies ténèbres, nous faisant préférer le doux silence d’un cimetière au faste lumineux des villes féeriques.

Si l’auteur parvient à nous faire aimer les ténèbres plus que les rayons du soleil, il arrive également à faire passer Nyarlathotep pour un être désirable. Oui, je parle bien de l’horreur aux mille visages, le chaos rampant, être qui n’est absolument pas censé faire fantasmer (bien au contraire, vous devriez plutôt avoir envie de fuir en le voyant, voire vous perdriez la raison 😀 ). Et pourtant, il représente tout ce que la protagoniste recherche. C’est sa version du prince charmant, qui l’embrassera et l’emmènera loin de sa misère actuelle. L’auteur nous prouve encore une fois que la beauté est subjective et particulière à chacun.

On reconnait beaucoup d’éléments de l’univers de Lovecraft, qui sont assez décrits pour qu’un néophyte du monde Lovecraftien ne se perde pas, mais aussi pour que les fans retrouvent les créatures et les endroits qui les ont fait rêver (ou cauchemarder 😉 ). Mais cette nouvelle ne s’arrête pas à l’espace littéraire de Lovecraft, puisqu’elle explore également des éléments de sa vie, fictifs ou non.

Extrait

« Ce rêve, ce n’était pas le mien. C’était un songe de lumière, de douceur, de poésie, et je n’avais que faire de cela. J’étais venue, moi, pour le vertige et l’abîme. J’étais venue pour être glacée, écrasée par la nuit d’un atroce baiser. J’étais venue pour épouser les ténèbres. « 

Conclusion

La plume envoûtante de l’auteur nous guide à travers les endroits les plus sombres des Contrées du Rêve, dans une histoire qui aurait pu être un doux conte de fées, si le prince charmant n’avait pas été l’horreur aux mille visages. Une très belle ode à l’univers de Lovecraft !

coup de coeur

Nouvelle 6/10

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Urjöntaggur par Fabien Clavel
  2. Le rêveur de la cathédrale par Sylvie Miller et Philippe Ward
  3. De Kadath à la Lune par Raphaël Granier de Cassagnac
  4. Caprae Ovum par Alex Nikolavitch
  5. Les chats qui rêvent par Morgane Caussarieu
Publicités

5 réflexions sur “Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (6/10)

  1. Pingback: #56 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (7/10) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (8/10) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (9/10) | Livraisons Littéraires

  5. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (10/10) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s