Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (4/10)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : La clé d’argent des contrées du rêve

Éditeur : éditions Mnémos 

C1-couv-La-clé-dargent-673x1024.jpg

Nouvelle : Caprae Ovum

Auteur : Alex Nikolavitch

Résumé : la quête d’un rêveur.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉 Cette semaine, je vous présente la bière de ma ville !

nostradamus

Nostradamus

Fermentation haute – spéciale – brune légèrement voilée – 9,5% – Brasserie Caracole Mousse abondante, tenant bien, de couleur crème aux bulles serrées et dégagement gazeux important déterminent l’aspect visuel de cette brune. Au nez, elle développe un fruité complexe empreint d’une certaine douceur et souligné par des notes de moka, de réglisse et d’anis. Piquante, ronde et pleine en bouche, elle dégage une amertume équilibrée, prolongée en fin de bouche où elle s’accompagne d’accents de moka et de réglisse.


ile-peter

Je ne connaissais pas la plume d’Alex Nikolavitch avant de lire cette nouvelle, mais j’étais très intriguée par sa prochaine  publication (sortie prévue le 4 mai) aux Moutons Électriques : L’Île de Peter. Cette nouvelle m’a permis de découvrir un peu son style d’écriture et m’a confortée dans l’idée que j’allais me procurer son roman ! 🙂

Le titre de la nouvelle est intriguant : Caprae Ovum, l’œuf de la chèvre. Si on se réfère à la mythologie Lovecraftienne, Shub-Niggurath (nommé « la chèvre noire (ou le bouc noir) des bois aux mille chevreaux ») est la déité qui se rapproche le plus de la chèvre. Par contre, par la description que l’auteur en fait, on a plutôt l’impression de se retrouver face à une incarnation du Diable de notre réalité, plutôt qu’à une masse en ébullition pleine de tentacules et portée par des pattes de bouc. Le dessin présenté à la fin de la nouvelle rappelle également l’image de Satan plutôt qu’une abomination Lovecraftienne.

On ne sait pas qui est le narrateur du récit, par contre, on se rend vite compte qu’on se trouve dans les contrées du rêve et que le protagoniste est un rêveur qui maîtrise aisément les codes de ce monde. Il semble même pouvoir contrôler son rêve, aller aux endroits qu’il veut visiter en y pensant très fort. Il ne peut cependant éviter certains pièges et rencontres malvenues. J’ai apprécié que l’auteur décrive les chats sous leur vrai visage : des êtres manipulateurs et antipathiques qui dédaignent les humains. 😀

J’ai beaucoup aimé me promener dans les contrées du rêve avec le personnage principal. On en découvre des lieux importants, mais aussi des petits recoins cachés. On rencontre aussi sa faune. Les descriptions proposées présentent assez bien le monde, sans s’éterniser non plus. J’ai aussi apprécié le mystère qui plane sur tout le récit. Au départ, on a juste l’impression d’errer sans but au milieu d’endroits étranges, mais petit à petit, les éléments se mettent en place et l’objet de la quête se dévoile. Ce n’est qu’à la toute fin qu’on découvre enfin les intentions du narrateur !

La fin est assez frustrante, puisque le personnage principal trouve ce qu’il cherchait, mais il lui reste encore à la sortir des contrées du rêve et à parvenir à l’utiliser à ses propres fins. On s’arrête un peu trop vite à mon goût, tellement de choses auraient encore pu se passer ! Cela laisse néanmoins beaucoup de possibilités à explorer pour notre imagination.

Extrait

« Mentalement, il se représenta l’atlas et la carte, aussi précisément qu’il le pouvait. Méridiens et lignes de crêtes lui revinrent avec clarté, et il entreprit de les convertir en paysages. Bientôt, le paysage vu par son œil intérieur coïncida trait pour trait avec celui qui se déployait au-dessous de lui. Disparus, les reliefs de grès rose du bord de mer, disparue la mer elle-même. Au pied de hautes montagnes escarpées s’étalait le lac maudit dont les eaux noires reflétaient le dais de la nuit. »

Conclusion

Un titre intrigant, une visite atypique des contrées du rêve orchestrée par un rêveur qui peut contrôler ses déplacements dans les songes, une quête dont le but se dévoile petit à petit, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette nouvelle !

extra1

Nouvelle 4/10

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Urjöntaggur par Fabien Clavel
  2. Le rêveur de la cathédrale par Sylvie Miller et Philippe Ward
  3. De Kadath à la Lune par Raphaël Granier de Cassagnac
Publicités

7 réflexions sur “Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (4/10)

  1. Pingback: #54 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (5/10) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (6/10) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (7/10) | Livraisons Littéraires

  5. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (8/10) | Livraisons Littéraires

  6. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (9/10) | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (10/10) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s