Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (7/10)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : La clé d’argent des contrées du rêve

Éditeur : éditions Mnémos 

C1-couv-La-clé-dargent-673x1024.jpg

Nouvelle : Le Tabularium

Auteur : Laurent Poujois

Résumé : un Grand Rêveur part à la recherche d’un endroit qu’il a rêvé, mais qu’il ne parvient plus à atteindre seul.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

yudfg

Achel

Brassée au monastère de Notre-Dame de Saint-Benoît en Belgique, la Achel Blonde est l’une des rares bières trappistes au monde. En effet, pour avoir le privilège d’être considérée comme telle, la bière doit être brassée au sein d’une abbaye sous la vigilance de la communauté monastique de tradition cistercienne. Ce sont des conditions aujourd’hui extrêmement dures à réunir et seules 9 brasseries dans le monde peuvent prétendre à cette appellation très contrôlée mais synonyme d’une grande qualité et d’un respect total des traditions et du patrimoine brassicole. Comparé aux autres bières trappistes, le goût de la Achel blonde est simple et moins caractériel mais se laisse apprécier. Elle apparait dans le verre drapée d’une robe ambrée et présente ainsi un nez aromatique, rond et doux où l’on retrouve aisément la présence des esters, et les senteurs de malt assez doux qui évoquent des raisins bien mûrs de vendanges tardives. En bouche, l’entrée est agréable, franche, ronde, veloutée, douce avec une pointe d’amertume et d’âcreté évoquant une pelure de pamplemousse rose bien mûr. L’ampleur en bouche est longue avec un corps ample et on note une post-amertume pas trop sèche toutefois. Une douceur maltée miellée domine l’ensemble. A découvrir aussi, toujours dans le domaine des bières trappistes, la Westvleteren. Pour les amateurs, cette bière est une bière trappiste considérée comme une des meilleures au monde. Elle est donc forcément une des bières à goûter au moins une fois dans la vie d’un amoureux de la bière.

Blonde 8%

À l’oeil : robe ambrée avec une fine mousse couleur blanc cassé.
Au nez : aromatique et fruité, arômes de malts.
À la bouche : corps rond et velouté, saveurs douces d’agrumes.


Je ne connaissais pas l’auteur avant de lire cette nouvelle, et j’ai grandement apprécié sa plume. Le récit se déroule sur deux narrations : dans les Contrées des Rêves et dans la réalité. Si on oscille souvent entre les deux lieux et qu’on change également régulièrement de narrateur, j’ai trouvé que le tout était très bien mené. À aucun moment je ne me suis sentie perdue (même si on arpente le Dédale :p ) et j’ai fait un très agréable voyage aux côtés des personnages.

Le premier récit est celui d’un arpenteur qui a été engagé pour une expédition spéciale par un Grand Rêveur. Nous lisons son carnet de voyage. Le groupe explore le Dédale, partie des Contrées du Rêve dont personne n’est jamais revenu. L’arpenteur espère bien être le premier de son clan à réussir cet exploit et ramener ainsi nombre de connaissances inédites. Les motivations du Grand Rêveur ne sont cependant pas très claires. Qu’est-ce que ça cache?

La deuxième histoire se situe dans la réalité. Un homme relate à son médecin son aventure dans les Contrées du Rêve et sa quête pour retrouver une bibliothèque qu’il a vu une fois en rêve, mais qu’il ne parvient pas à atteindre à nouveau. L’auteur nous affirme qu’un rêveur peut mourir plusieurs fois dans les Contrées du Rêve, mais ces morts, parfois sans conséquence, peuvent également avoir de graves séquelles. On peut donc légitimement se poser la question de l’état de santé mentale du patient.

J’ai beaucoup aimé préparer l’expédition et découvrir le Dédale, un labyrinthe gigantesque dans lequel le moindre faux pas entraîne une mort certaine. Seul le Grand Rêveur s’y retrouve. Plus on avance, et plus le récit se fait sombre. Des tragédies surviennent, et la peur est de plus en plus présente chez les membres de l’expédition. J’ai apprécié cette ambiance particulière, lourde de croyances et de peurs ancestrales.

Certains événements sont racontés sous deux angles différents – celui du Grand Rêveur et celui de l’arpenteur -, mais je n’ai jamais eu d’impression de répétitions. Chaque partie ajoute un élément nécessaire et j’ai aimé la façon dont les deux parties s’entrecroisaient sans cesse. Ce n’est qu’à la fin que le titre de la nouvelle se dévoile et prend tout son sens.

Extrait

« Les rares éléments dont nous disposons pour décrire le Dédale proviennent donc des légendes échangées entre caravaniers autour des feux nocturnes. Elles racontent que la terre y est marquée d’immenses balafres au fond desquelles se tapissent des rêves oubliés et de plateaux inaccessibles où dansent des créatures amnésiques. Rien qui puisse être d’une quelconque utilité pour guider une caravane ! « 

Conclusion

J’ai particulièrement aimé découvrir le travail du clan des arpenteurs, partir en expédition dans le Dédale – terre méconnue des Contrées du Rêve – et parcourir ses sentiers obscurs et dangereux. Une double narration maîtrisée, entre Contrées du Rêve et réalité. Un très bon moment de lecture !

extra1

Nouvelle 7/10

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Urjöntaggur par Fabien Clavel
  2. Le rêveur de la cathédrale par Sylvie Miller et Philippe Ward
  3. De Kadath à la Lune par Raphaël Granier de Cassagnac
  4. Caprae Ovum par Alex Nikolavitch
  5. Les chats qui rêvent par Morgane Caussarieu
  6. Le Baiser du Chaos Rampant par Vincent Tassy
Publicités

4 réflexions sur “Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (7/10)

  1. Pingback: #57 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (8/10) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (9/10) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (10/10) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s