Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (5/10)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : La clé d’argent des contrées du rêve

Éditeur : éditions Mnémos 

C1-couv-La-clé-dargent-673x1024.jpg

Nouvelle : Les chats qui rêvent

Auteure : Morgane Caussarieu

Résumé : un chaton tente de rejoindre la cité d’Ulthar.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉 Cette semaine, je vous présente la bière de ma ville !

dfghjklmù

Mam’zelle Bibiche

C’est dans le petit village belge de Romerée, aux confins de la province de Namur, que la Brasserie des Eaux Vives a vu le jour à la fin de l’année 2015. Près de quatre années de travaux ont été nécessaires à la restauration d’une vieille grange du début du XVIIIe siècle. C’est sous cette charpente multicentenaire, dans ce berceau qui ne cesse d’embellir, qu’à l’aube de 2016, nous avons porté sur les fonts baptismaux notre petite première qui porte désormais le doux nom de Mam’Zelle Bibiche.

Notre Mam’Zelle Bibiche est une bière blonde qui titre environ 7°. Avec sa belle couleur dorée, fruit d’une recherche passionnée, elle est brassée sans ajouts d’épices, de sucres ou d’adjuvants. 100% pur malt, elle s’enrichit d’un houblon élevé à quelques kilomètres de la brasserie qui lui confère un authentique ancrage local. Refermentée en bouteille, elle se sert en ne négligeant pas les levures qui tapissent le fond de la bouteille et se déguste de préférence vers 8 à 10 °C. Cette fraîcheur, une jolie mousse dense et un nez fruité et floral annoncent une dégustation prometteuse se terminant par une belle amertume rafraîchissante.


J’ai découvert la plume de Morgane Caussarieu grâce à sa novella « Les Enfants de Samedi » dans Black Mambo, puis je n’ai pas pu m’empêcher de dévorer Je suis ton ombre et Dans les veines. J’avais donc hâte de lire cette nouvelle pour me replonger dans l’univers sombre et dérangeant de l’auteure.

La nouvelle commence avec la mort de toute une portée de chatons. (Histoire de donner le ton :p ) Le Vieil Homme tue les nouveau-nés pour éviter leur prolifération dans son appartement. Comment le narrateur échappe à ce triste sort, on ne le sait pas. Le Vieil Homme ne s’occupe plus vraiment de ses chats depuis qu’il a trouvé un mystérieux grimoire et qu’il est allé dans le trou au fond de la cave. C’est dans cette atmosphère de mort et de famine, où chaque jour est un combat pour survivre, que le chaton rescapé grandit. Il espère un jour pouvoir rejoindre Ulthar, la cité où on ne tue pas les chats, mais il n’y parvient pas par le rêve. Une seule issue lui semble possible : le trou dans la cave que le Vieil Homme tente de sceller depuis qu’il y a pénétré.

Vu les antécédents des personnages animaux dans les livres de Morgane (je repense notamment à ce pauvre poney dans Je suis ton ombre 😮 ), je ne m’attendais pas à ce que les chats présentés aient vécu une vie heureuse. Ils sont dans un environnement sale, hostile, où celui qui prend la nourriture aux autres est celui qui survit. Les scènes de cannibalisme ne sont pas rares. Le Vieil Homme les nourrit à peine et n’hésite pas à les frapper à mort lorsqu’il est contrarié. Le narrateur est dans une situation miséreuse dès le départ, où la mort est au rendez-vous quotidiennement. On se dit que ça ne pourrait pas être pire pour lui, mais ça serait mal connaître Morgane Caussarieu ! De sa plume sombre et cruelle, elle explore les ténèbres de l’univers de Lovecraft et on n’en ressort pas indemne.

La vie des chats s’organise comme une mini-société où chacun joue son rôle : la plus vieille, Bastet, est également la plus sage et on la respecte, car elle est la mémoire vivante de l’appartement. Elle a arpenté les Contrées du Rêve et connait les chemins vers Ulthar. Les chatons boivent ses paroles et ne rêvent que d’une chose : aller dans la merveilleuse cité où les chats sont respectés, quoi qui leur en coûte. N’importe quoi leur semble mieux que leur vie actuelle.

Le protagoniste n’a jamais quitté l’appartement, il ne sait pas ce qu’est le monde extérieur. J’avais de la peine pour ce petit chat qui n’a jamais rien connu d’autre que la misère et qui se laisse bercer par les illusions qu’on lui insuffle. Il est naïf et courageux, c’est ce qui le poussera à tenter sa chance et à prendre tous les risques pour rejoindre un monde un tant soit peu meilleur. Il en voit d’ailleurs des choses dans cette cave ! Arrivera-t-il a son but? Quels obstacles rencontrera-t-il pour y parvenir? À vous de le découvrir 😉 Je peux juste vous dire que ça vous donnera des frissons dans le dos !

Extrait

« Les Hommes torturent, affament, et éliminent les chats, me serinait ma mère comme une vérité, une règle. C’était notre lot. Voilà pourquoi il nous fallait nous reproduire vite, en cachette, dissimuler les petits sous l’évier, sous le canapé râpé par plusieurs générations de griffes, à peine étaient-ils nés. Mais il existait une cité où les Hommes, conformément à une loi ancestrale, n’avaient pas le droit de tuer les chats et cette cité s’appelait Ulthar. Les chats couraient librement dans les rues, les chats étaient les rois. »

Conclusion

Une nouvelle qui m’a beaucoup plu : un chaton naïf, mais courageux qui tente une quête vers l’impossible, une atmosphère ténébreuse et angoissante, un monde cruel et violent, une écriture à l’encre sombre des Contrées du Rêve.

extra1

Nouvelle 5/10

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Urjöntaggur par Fabien Clavel
  2. Le rêveur de la cathédrale par Sylvie Miller et Philippe Ward
  3. De Kadath à la Lune par Raphaël Granier de Cassagnac
  4. Caprae Ovum par Alex Nikolavitch
Publicités

4 réflexions sur “Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (5/10)

  1. Pingback: C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (6/10) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : La clé d’argent des contrées du rêve (7/10) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s