Rocaille

couva5siteTitre : Rocaille

Autrice : Pauline Sidre

Illustratrice : Cindy Canévet

Éditeur : Projet Sillex

Genre(s) : fantasy

Nombre de pages : 490

Gésill ne dort plus depuis qu’il est mort.

Assassiné puis ramené à la vie par les Funestrelles, des brigands sans scrupules qui voudraient le voir reprendre son trône, l’ancien roi Gésill n’a plus goût à rien.

Son sang vert, autrefois seule source de végétation de la Rocaille, s’est tari. Il pourrit. Seul un représentant des Magistres, ces êtres mythiques exterminés par les ancêtres de Gésill, pourrait y remédier.

Aussi, lorsque les Funestrelles, accompagnés du défunt, se mettent en quête de trouver un jeune homme qu’on dit leur dernier descendant, ils sont loin d’imaginer que leur découverte ébranlera toutes leurs certitudes. Sur la Rocaille comme sur eux-mêmes.

Dans ce premier roman aux allures de fable baroque, Pauline Sidre dépeint un monde où se confrontent le vert et l’aride, jusque dans l’âme des protagonistes. Brillant par son écriture évocatrice et la puissante envie d’émancipation de ses personnages, Rocaille est un enchantement : une émeraude au milieu de la roche.

Pour rappel, le Projet Sillex est un nouveau concept d’édition qui tente de rendre le système éditorial plus juste et plus rémunérateur pour celui sans qui le livre n’existerait pas : l’auteur. Dans le circuit « normal », ce dernier ne touche souvent que 8 à 12 % du prix de vente. Ici, il touche 30 %.

Projet Sillex est la première plate-forme de financement participatif dédiée aux littératures de l’imaginaire, appuyée par une structure éditoriale à compte d’éditeur, qui effectue le travail de sélection et travail des manuscrits, ainsi que de la promotion du livre. L’ambition est de permettre aux lecteurs de s’engager véritablement dans le processus de création d’une œuvre et privilégie le circuit court du livre.

Attention cependant, si vous souhaitez découvrir ce livre, n’attendez donc pas la fin de la campagne en vous disant que vous l’achèterez quand il sera disponible en salon ou sur amazon. Le but ici est de cibler la demande et d’éviter que des quantités de livres soient envoyées au pilon.

Et si le montant n’est pas atteint? Ceux qui ont participé à la campagne sont remboursés, l’auteur récupère les droits sur son manuscrit et ne doit payer aucun frais pour la promotion et le travail éditorial déjà réalisé. Si vous avez d’autres questions sur ce projet éditorial, n’hésitez pas à les poser en commentaire ou à contacter l’équipe du Projet Sillex via contact@projets-sillex.com.

Pour Rocaille, vous avez jusqu’au 22 février pour contribuer sur le site, livraison prévue fin mars !

Mon avis

Voilà un livre que j’attendais avec grande impatience ! Merci à son autrice et à Projet Sillex de m’avoir permis de le découvrir en avant-première. J’étais déjà convaincue de la qualité des publications de la structure éditoriale grâce à ma lecture de Face au dragon et j’avais eu un énorme coup de cœur pour la plume et l’univers de Pauline dans Les douze invitées, nouvelle publiée dans l’anthologie Bal Masqué. L’objet-livre est au top, avec des numéros de page stylisés et une couverture rigide, la version finale sera imprimée du symbole des Funestrelles. La couverture, signée par la très talentueuse Cindy Canévet, est magnifique et représente parfaitement les différents éléments du récit. Un objet à la hauteur de son contenu !

Gésill est roi. Il est assassiné, enterré, puis ramené à la vie par un groupe de bandits grâce à un parchemin enchanté qui lui donne 8 vies. Il se rend vite compte que ce n’est pas un cadeau : en effet, le sang vert, particularité de sa royale famille, ne coule plus dans ses veines et son corps continue de pourrir. Les Funestrelles ont reçu une grosse somme d’argent pour l’aider à reprendre son trône, mais ne sont pas pour autant tendres avec lui. Leur plan ? Trouver le dernier magistre de la Rocaille pour seconder le roi. De ce côté-là non plus, ce n’est pas gagné d’avance !

La Rocaille est un monde fascinant. Rien n’y pousse, les animaux ont presque disparu et chaque jour de la semaine/septaine apporte son lot d’intempéries : neige, pluie, grêle, brouillard… Dans ce paysage stérile, la vie est dure, la famine rode et chacun doit faire de son mieux pour survivre. Dans leur château, les souverains au sang vert font pousser des plantes par magie : fruits et légumes, herbes médicinales, plantes pour les tissus, arbres et fleurs décoratifs… au gré de leurs envies. Isolés du monde extérieur, ils ne se rendent pas compte qu’ils ne produisent pas assez pour leur peuple. C’est « grâce à » sa mort que Gésill va découvrir l’envers du décor.

L’autrice développe un trio de personnages principaux très intéressant. D’un côté, on a le roi que seule une étincelle de magie anime encore. Il n’a plus goût à rien et n’espère plus rien jusqu’au jour où il croise le dernier magistre. Celui-ci se nomme dernièrement Luèlde. Bien qu’il soit encore assez jeune, il a déjà vécu de nombreuses vies de misère et ne maitrise pas du tout sa magie. La peau du jeune homme brille, signe apparent de sa condition, ce qui lui a valu beaucoup de mésaventures, mais qui l’a aussi parfois sauvé. Cette lueur qui irradie de lui est comme un soleil conservateur pour le roi-cadavre. Iliane est quant à elle membre de la famille des Funestrelles et accompagnera de son ricanement insupportable le duo dans ses recherches, toujours avec témérité, violence et sarcasme.

De nombreux autres personnages font leur apparition lors de rencontres, ou dans des souvenirs, visions du passé, et nous présentent ainsi un panorama complet de l’histoire qui a rythmé la Rocaille au fil des siècles, mais aussi une étendue des us et coutumes de ce monde à part et une exploration de ses plus sombres secrets. Le récit est très rythmé, alternant entre différents points de vue et différentes époques de manière très fluide. J’ai trouvé le tout très bien mené et passionnant à suivre.

Si ce roman apparait comme une belle aventure pleine de rebondissements, il n’en garde pas moins des côtés très sombres : l’enfermement des souverains verts, la folie omniprésente, les mœurs étranges des Funestrelles, la violence de ce monde stérile, les inégalités qui ont menées au massacre de magistres, les trahisons, la possessivité et jalousie du roi envers son magistre… L’autrice nous montre une facette bien sombre de ce que pourrait devenir le monde si les éléments se déchainaient et que la planète devenait infertile. Une réflexion plus que nécessaire dans le contexte de changements climatiques actuel !

Citations

« Brume jour de poix
Ventée jour de souffle
Ore jour d’orage
Grésil jour de grêle
Nive jour de neige
Gelée jour de glace
Fonte jour de pluie
Et silence de nuit »

« – C’est bien lui ? demanda-t-il sèchement à Iliane. Il est beaucoup moins impressionnant que ce à quoi je m’attendais.
– Il vient de se prendre une saucée du tonnerre, Bathesme, répliqua la jeune femme. Tu as vu notre allure, quand nous sommes rentrés ? Il sera plus présentable quand nous l’aurons récuré et rhabillé.
– Je suis là, leur rappela Gésill. »

« La grêle carillonnait avec une violence redoublée sur son visage, lui bleuissant les pommettes de froid et d’hématomes. Qu’importe ! Contrairement au commun des mortels, elle avait un faible pour le temps abominable de son pays. Elle adorait le grondement de l’orage, la pluie lui dégoulinant dans les yeux, les frimas givrant ses cheveux, elle saisissait la neige à pleines mains pour la goûter du bout de la langue. Elle était une Funestrelle aguerrie, fille du froid et de la glaise, attachée comme jamais à la Rocaille. »

Conclusion

Rocaille est le premier roman de l’autrice, et quel roman ! Un univers fascinant, hostile, hyper bien construit, avec des personnages atypiques et étonnants, une plume rythmée et addictive, une part sombre et mystérieuse, et des thèmes qui poussent à la réflexion. Une très belle réussite que je ne peux que vous encourager à soutenir !

Et maintenant, rendez-vous sur projets-sillex.com pour réserver votre exemplaire !

extra1

#FungiLumini

10 réflexions sur “Rocaille

  1. Oh, un immense merci ! J’attendais ta critique avec beaucoup d’impatience (et un peu de stress aussi ^^) et je suis vraiment heureuse que mon univers t’ait plu. Merci d’en avoir si joliment parlé et de défendre le projet !
    (Et puis maintenant tu sais d’où vient mon pseudo !)

    Aimé par 1 personne

    • Encore merci à toi et à l’équipe Projets Sillex de m’avoir envoyé ton roman en avant-première, ça m’a fait super plaisir ! (et ça m’a permis de très bien commencer 2020 😀 )

      Dis, je me suis demandée en rédigeant ma chronique, est-ce que tu as une page/un site auteur que je pourrais renseigner ?

      J’espère de tout cœur que la campagne de financement réussira, car ton roman est génial !

      J'aime

  2. Non, je n’ai pas de site, ni même de page facebook ou autre (je ne suis pas très réseaux sociaux…). Il faudra peut-être que je songe à créer ça, mais je vais déjà attendre les résultats de la campagne. J’ai vu par contre que « quelqu’un » avait créé ma fiche Babelio^^, merci ! C’est très classe !

    Aimé par 1 personne

    • 😉 Je n’ai pas encore eu le temps de créer la fiche du roman sur tous les réseaux sociaux de lecture sur lesquels je poste habituellement, mais Babelio et Livraddict sont deux musts, donc j’ai fait ceux-là en priorité 😉 (j’ai repris ta photo de la campagne pour Rocaille, j’espère que ça te va :p )
      C’est toujours bien d’avoir un site, ou du moins un endroit de contact « visible », par exemple si jamais d’autres éditeurs voulaient te contacter par la suite ! WordPress est assez intuitif je trouve pour faire un site basique, mais qui a de l’allure 🙂

      J'aime

    • Je viens de voir sur Livraddict ! Pas de problème pour la photo, c’est déjà celle qui est sur le site du Chat noir (pas vraiment raccord avec l’univers de « Rocaille », mais bon !).
      J’avais déjà utilisé WordPress quand je tenais un blog de lectures (ça date !) et j’avais effectivement trouvé ça facile à prendre en main et plutôt bien fait. Il va falloir que je trouve du temps pour ça, et en ce moment c’est un peu la course^^. Je te tiendrai au courant !

      Aimé par 1 personne

Répondre à Sometimes a book Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s