L’éveil – stade 2

gulfstream457-2017Titre : L’éveil – stade 2

Auteur : Jean-Baptiste de Panafieu

Éditeur : Gulf Stream éditeur

Genres : soft science-fiction/ young adult

Nombre de pages : 232

Le virus s’est propagé outre-Atlantique. Kidnappée par la WOFF, Laura n’a plus le choix : dans un laboratoire secret installé à la frontière des États-Unis et du Canada, elle doit créer, sous la menace, un contre-virus pour mettre un terme à l’épizootie mondiale. Mais la jeune chercheuse essaie de gagner du temps, persuadée que ce virus restaure l’équilibre entre les humains et le monde animal. Elle est par ailleurs convaincue que son frère et ses amis arriveront bientôt pour la sauver. Des fenêtres de la maison dans laquelle elle est tenue prisonnière, elle observe à l’orée de la forêt l’étrange ballet des ratons laveurs, des orignaux, des couguars, des grizzlys et des loups. Griffes pour griffes, crocs pour crocs, les animaux choisissent leur camp…

Mon avis

L’éveil, c’est le nom d’un virus créé en laboratoire, qui s’est malencontreusement retrouvé dans la nature. Les animaux touchés prennent conscience de leur être et commencent à réfléchir à leurs conditions de vie et aux moyens de les améliorer. Le tome 1 de L’éveil nous montrait le début de la propagation du virus chez les animaux de la ville. Dans ce deuxième tome, on observe l’étendue de l’épidémie principalement chez les animaux de la forêt, mais aussi chez les espèces aquatiques.

Laura, la biologiste responsable de la création du virus, a été enlevée par une grosse société qui tente de la forcer à fabriquer un contre-virus, ainsi qu’un vaccin. Son frère Gabriel, ses amis Alya et Clément, ainsi que leurs animaux Cabosse, Chou-K et Montaigne, vont se rendre aux États-Unis et tenter de la sauver. Chose quasi impossible quand on sait que Laura se trouve dans un bâtiment haute-sécurité à des centaines de kilomètres d’eux et qu’ils ne sont que des adolescents. Avec peu de ressources, ils vont s’aventurer sur les sentiers des forêts, à la merci des bêtes éveillées qui rôdent sous le couvert des branchages…

Le premier tome se déroulait essentiellement en France. On découvre dans ce deuxième opus le continent américain et la faune qui peuple ses forêts. On suit surtout les ours et les loups, mais il est aussi intéressant de noter que les prédateurs ne sont pas les seuls à gagner en intelligence. Les proies également développent leurs capacités, ce qui rend la vie sauvage beaucoup plus compliquée. Les chasseurs, croyant en leur supériorité physique grâce à leurs armes, sont vite dépassés par les événements. L’auteur va plus loin dans sa réflexion sur l’éveil des animaux, puisqu’il ne s’agit plus seulement des animaux domestiques et d’élevage, mais aussi de ceux vivant à l‘état sauvage. Une guerre se prépare, mais c’est encore dur de savoir qui va combattre qui !

J’ai un peu moins aimé la relation entre les personnages dans ce tome. Il y avait une tension permanente, un conflit latent, car personne n’est d’accord sur l’attitude à adopter face aux animaux éveillés. Le petit groupe qui paraissait si soudé dans le premier livre ne fait que se disputer pour des bêtises et l’amitié qui les liait autrefois semble bien loin. Il en va de même du lien entre les animaux et les humains. Cabosse s’éloigne de plus en plus, ne parle presque plus. Chou-K est à peine mentionnée, elle n’aurait pas fait le voyage, ça n’aurait pas changé grand chose. Au final, j’avais l’impression que la quête des personnages qu’on suit depuis le début était un peu une sous-intrigue par rapport à tout ce qui se déroulait avec les animaux et j’ai trouvé cela dommage.

Il y a bien sûr encore la méchante société, qui veut avant tout faire des bénéfices, quelle que soit la situation. Si au départ, ils voulaient trouver un contre-virus ainsi qu’un vaccin contre l’éveil, ils ont aussi des solutions dans le cas où les animaux resteraient éveillés. Le bien-être animal n’est en aucun cas leur objectif. L’animal pourrait devenir un consommateur, tout comme l’humain l’est actuellement. Une vision ultra-capitaliste de la société de demain.

L’auteur invite son lecteur à se poser beaucoup de questions sur son rapport avec les animaux et sur ce qui se passerait en cas de changement des rapports de force. C’est un des éléments que je préfère dans cette série : l’auteur pose des questions intéressantes et amène des réflexions, sans pour autant donner une réponse toute faite. C’est à chacun de faire ses propres choix, de construire sa vision de l’hypothétique réalité, de tirer ses propres conclusions. Je me demande vraiment comment va se terminer cette trilogie !

Citations

« Au début, le virus avait surtout été transmis par les animaux venus des villes, ceux qui étaient morts dans la forêt ou ceux qui avaient des mœurs charognardes. »

« Comme partout, nul ne savait ce qui se passait réellement dans la nature. Sur le Net circulaient les rumeurs les plus folles, contradictoires et invérifiables. »

« J’ai tué une biche hier et le plaisir que j’en ai tiré dépassait largement ce que je ressentais autrefois. J’ai savouré chaque instant de la traque. J’ai même pris plaisir à la légère inquiétude que j’ai éprouvée en imaginant qu’elle pourrait m’échapper. Bien entendu, j’étais au fond certain de réussir et la chasse s’est achevée comme il se devait. J’ai mangé à ma faim et je reviendrai à la dépouille la nuit prochaine. »

Conclusion

Un livre qui pose les bonnes questions et qui pousse à la réflexion sans pour autant donner des réponses précises sur LA bonne solution. Un deuxième tome qui élargit le spectre du virus aux animaux sauvages. Une guerre se prépare, mais qui en seront les principaux acteurs?

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

#FungiLumini

Publicités

4 réflexions sur “L’éveil – stade 2

  1. Pingback: #60 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s