L’éveil – Stade 1

9782354884413_1_75Titre : L’éveil – Stade 1

Auteur : Jean-Baptiste de Panafieu

Éditeur : Gulf Stream éditeur

Genre(s) : soft science-fiction/ young adult

Nombre de pages : 268

Mots-clés : animal, intelligence, expérience, virus, épidémie.

Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l’intelligence des animaux. A travers le monde, l’épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires. Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s’inversait ? Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?

Tout au long des années passées aux côtés de Pholle, Popof, Pépita, Gin, Béchamelle, Plume, Filou, Canelle, Marguerite et de nombreux autres chiens, chats, vaches, ânes et chèvres (ainsi que quelques poissons rouges et têtards anonymes), Jean-Baptiste de Panafieu a observé les relations que nous entretenons avec les animaux, sauvages ou domestiques, esclaves ou compagnons, biscornus ou merveilleux. Il a publié de nombreux livres sur le monde animal, sur les élevages et sur notre histoire commune, l’évolution de l’Homme et des animaux. Aujourd’hui, il explore la suite de cette histoire, se demandant ce qui se passerait si la situation était juste un peu différente…

Mon avis

C’est un peu par hasard que je me suis tournée vers cette série. J’avais repéré le tome 2 lors de la dernière masse critique Babelio et le thème abordé m’intéressait énormément ! Quand j’ai été sélectionnée pour lire le tome 2, je me suis dit que ça serait quand même mieux de lire le 1 avant. 😀 Du coup, maintenant j’ai hâte de recevoir le tome 2 qui tarde à arriver, pour connaître la suite des aventures !

Laura est biologiste et travaille sur un virus qui améliore les capacités du cerveau. Son but est de trouver un traitement contre la maladie d’Alzheimer. Elle teste ses recherches sur des souris, mais un jour, un de ses sujets d’étude, plus intelligent grâce aux microbes inoculés, parvient à s’enfuir. Il n’ira pas très loin, mais il sera blessé par un oiseau et nourrira un chat et un chien. C’est le début de l’épidémie appelée « l’éveil« , qui donne une conscience et une intelligence plus développée aux animaux. Si quelques rares cas sont recensés au départ, le virus s’étend rapidement. Comment les humains vont-ils gérer ce nouvel état des choses? Que vont faire les animaux? Laura est la seule à pouvoir peut-être créer un contre-virus, mais en a-t-elle seulement envie?

Le sujet de ce livre est absolument fascinant : que se passerait-il si les animaux avaient une conscience et devenaient intelligents au point de se considérer nos égaux. Personnellement, je vois déjà les animaux comme des êtres capables de ressentir énormément de choses (la joie, comme la peur et la douleur malheureusement…). Ce sont des êtres vivants, conscients. Cette conscience n’est cependant pas perçue par les humains, car les animaux ne savent pas communiquer. C’est cet aspect qui m’a le plus plu dans ce livre : les animaux ont enfin pouvoir comprendre leur situation, décider de communiquer ou non avec nous et s’éveiller à une nouvelle vie. Cela n’a bien sûr pas que des avantages, mais c’est une évolution très intéressante à observer.

On suit  surtout le petit groupe d’adolescents qui entoure Laura : son frère Gabriel, et deux de ses amis Clément (activiste du GLA (groupe de libération des animaux) et Alya (génie de l’électronique). Ils sont aussi accompagnés de leurs animaux qui se sont éveillés : Chou-K (le chat de Laura et Gabriel), Cabosse (la chienne de Clément) et Montaigne (un perroquet recueilli par Alya). Tous ensemble, ils réfléchissent aux conséquences de l’éveil, à sa propagation potentielle et aux moyens à mettre en place pour communiquer. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, ce ne sont pas les chats qui discutent le plus ou qui essaient de contrôler le monde, mais bien les chiens et les oiseaux !

Si l’éveil parait au départ comme une bonne chose, il est évident que ce changement ne plait pas à tout le monde. Les firmes alimentaires et les élevages d’animaux vont avoir bien des problèmes maintenant que les animaux ont conscience de ce qui se passe. J’ai personnellement été bouleversée par exemple quand les autorités ont décidé de tuer un élevage de milliers d’individus, car il y avait des signes d’éveil parmi eux. Des décisions prises rapidement sans aucun véritable effet, à part la mort de beaucoup d’innocents, non-responsable de leur état.

A un moment du roman, les membres du GLA décident d’introduire le virus dans un immense élevage de porc. Comment peut-on, en se disant grand défenseur des animaux et de leurs conditions de vie, vouloir que des animaux prennent conscience de leur situation dans un élevage, sans leur donner un moyen concret de s’échapper ? Comment peut-on ne pas passer aux conséquences sur le mental de ces animaux qui ressentiront l’horreur de se voir arracher ses petits presque immédiatement après leur naissance, l’approche de la mort et l’attente insoutenable de leurs derniers jours dans des conditions misérables ? Ce roman démontre que l’Enfer est pavé de bonnes intentions.

Beaucoup de questions éthiques se posent dans ce roman, qui fait réfléchir sur de nombreux points de notre consommation actuelle et du traitement que la société inflige aux animaux. Si certains aspects scientifiques sont évoqués, les termes utilisés pour décrire le virus, la propagation, etc. restent assez simples. L’histoire ne se contente pas d’observer ce qui se déroule dans le monde, puisque Laura va être la cible de menaces plus ou moins violentes de la part des firmes qui veulent qu’elle crée un contre-virus, ce qu’elle refuse de faire. Le groupe d’amis va devoir se cacher et tenter d’échapper aux « méchants ». Du côté des humains comme du côté des animaux, des extrémistes mettent en péril la paix entre les espèces et j’ai vraiment hâte de voir dans le tome 2 comment la situation va évoluer.

Citations

« Je me suis éveillé il y a trois jours. »

« J’ai découvert les peintures et les sculptures  créées par les artistes. J’ai découvert aussi les forêts, les récifs coralliens, les glaciers et les abysses, et j’ai été émerveillé. Et j’ai alors compris, comme l’un des philosophes que j’ai entendu, qu’il n’est pas justifié de dire que l’art l’emporte sur notre grande et puissante mère nature. Il faut que je parte d’ici et que je voyage, que je voie la nature. Je veux découvrir ce monde par moi-même… »

« Il est temps que nous donnions notre avis sur la façon dont vous avez transformé le monde. Si j’ai bien compris, vous en êtes arrivés à modifier le climat. Vous avez exploité la nature comme si vous aviez le droit de la détruire. Le droit ou peut-être l’envie, je ne sais pas. Toutes vos richesses proviennent de cette exploitation, mais la nature n’est pas illimitée. Vous l’avez tellement appauvrie qu’elle dépérit un peu partout. Vous êtes toujours plus nombreux et toujours plus avides. En fait, vous agissez comme si vous n’étiez pas éveillés. »

Conclusion

Un premier tome qui nous permet d’observer la propagation de l’éveil, ce virus qui anime la conscience et l’intelligence des animaux. Des évolutions intéressantes qui monteront sûrement en intensité dans le prochain tome. Un sujet passionnant, qui fait réfléchir sur nos pratiques actuelles de consommation. Un ouvrage que j’ai apprécié pour les questions et réflexions importantes qu’il met en avant !

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

#FungiLumini

Publicités

2 réflexions sur “L’éveil – Stade 1

  1. Pingback: #50 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: L’éveil – stade 2 | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s