L’étrange histoire de Benjamin Button

Titre : L’étrange histoire de Benjamin Button

Auteur : Francis Scott Fitzgerald

Illustratrice : Naïky

Éditeur : ActuSF (collection Graphic)

Genre(s) : classique illustré

Nombre de pages : 116

En 1860, à Baltimore, né l’étrange Benjamin Button. Lors de sa venue au monde, il a l’apparence d’un homme de 70 ans… Et plus étrange encore, au fil des années, il semble rajeunir.

Texte phare et dérangeant de Francis Scott Fitzgerald (Gatsby le Magnifique), il est sublimé par les illustrations de Naïky dans cette nouvelle édition.

Mon avis

J’avais vu le film « L’étrange histoire de Benjamin Button » qui m’avait beaucoup plu, et en grande amatrice de littérature anglaise/américaine, j’avais envie depuis longtemps de découvrir ce grand classique. D’habitude, je lis en version originale, mais l’édition illustrée des éditions ActuSF m’a convaincue de passer le pas avec la traduction. Pour avoir déjà découvert certains titres de chez ActuSF Graphic (L’hypothèse du lézard ou encore La Fille aux mains magiques), je connaissais la grande qualité des ouvrages de cette collection ! Le livre comporte de nombreuses illustrations noir et blanc, quelques-unes en couleurs, une mise en page au top, un signet en tissu, une couverture rigide et un cahier graphique à la fin. Bref, un petit bijou !

Benjamin Button est une personne à part : il est né vieux et rajeunit au fil du temps. L’auteur nous montre une vision originale de la vie et du temps qui passe, qui va cependant poser pas mal de problèmes à notre protagoniste, mais aussi amener des pistes de réflexion intéressantes au lecteur. On s’attache tout de suite à Benjamin, un personnage très atypique, dont la vie le sera tout autant ! Cette nouvelle nous conte les jalons marquants de son existence insolite.

Le père de Benjamin refuse d’accepter la différence de son fils, lui mettant des vêtements d’enfants qui paraissent ridicules sur le vieillard qu’il est, ou encore lui donnant uniquement des jouets de bébé pour s’occuper. Cette différence est le point central du texte, parfois source d’éloges, parfois de mépris, souvent d’incompréhension par ceux qui entourent Benjamin. Il est intéressant de voir comment son caractère évolue au fil du temps : la patience et le sérieux étant ces premières qualités, qui deviennent ensuite fougue et impulsivité !

Un des éléments qui m’a marquée dans cette lecture , et qui montre l’âge de ce texte (publié pour la première fois en 1922), est l’absence totalement de la mère de Benjamin et la quasi-absence des autres femmes dans sa vie : madame Button vient d’accoucher d’un vieillard et on ne voit que la réaction du père, qui ne se pose d’ailleurs pas la question de comment va sa femme (qui vient quand même d’accoucher d’un adulte si on en croit la description de l’auteur !) ou de comment elle vit émotionnellement la situation. Elle ne sera plus mentionnée, étant d’office incluse dans « le couple Button ». Des éléments qui font sourire aujourd’hui, mais qui montrent aussi au combien les mentalités ont évolué !

Le texte est court (je l’ai d’ailleurs dévoré en 1h30), et chaque chapitre est richement illustré : avant chaque partie, une horloge montre le temps qui passe, mais en sens inverse, et une ombre de Benjamin se dirige vers le début du chapitre. La plupart des illustrations prennent une page complète et nous immerge dans cette autre époque, dans ces autres mœurs. Une immersion qui se prolonge avec un carnet de croquis préparatoire à la fin.

Citations

« Ses yeux l’abusaient-ils ou ses cheveux, au cours de ces douze années d’existence, étaient-ils passés du blanc au gris argenté, dissimulés sous la teinture ? Le réseau de rides creusant son visage était-il de moins en moins prononcé ? Sa peau était-elle plus saine et plus ferme, voire légèrement rosie par le froid hivernal ? Il n’aurait su le dire. »

Conclusion

Une édition de grande qualité d’une nouvelle classique de littérature américaine. Un texte court et original ancré dans son époque, avec un protagoniste des plus atypiques. De magnifiques illustrations couleurs ou noir/blanc et une mise en page au top font de cet ouvrage un petit bijou !

extra1

#FungiLumini

Une réflexion sur “L’étrange histoire de Benjamin Button

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s