Véridienne

livre-veridienneTitre : Véridienne

Auteure : Chloé Chevalier

Illustrateur : Melchior Ascaride

Éditeur : Les Moutons Électriques

Genre(s) : fantasy

Nombre de pages : 384

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.

Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Mon avis

Après avoir adoré Fleurs au creux des ruines, je ne pouvais que me lancer dans Véridienne. L’ouvrage en lui-même est déjà magnifique : il est en grand format, mais plus large que ce dont on a l’habitude. La couverture est illustrée par Melchior Ascaride, dans un style élégant et raffiné qu’on reconnait directement et l’arrière-plan est dans des tons jaunes qui rappellent les vieux parchemins. L’intérieur de l’ouvrage est également un peu illustré, avec le blason du narrateur du chapitre en en-tête. J’ai juste trouvé dommage que l’explication des blasons se trouve à la fin de l’ouvrage et non au début.

Nous débarquons en Demi-Loup alors que le roi, proche de mourir, décide de partager la gouvernance de son royaume entre ses deux fils : Caldamir aura la charge des Eponas alors qu’Aldemar régnera sur Véridienne. Au début du livre, Caldamir meurt alors que sa fille est encore jeune. Sa part de territoire est reprise par Edelin, chef de l’armée des Chats et la jeune princesse Calvina et sa suivante Lufthilde furent renvoyées à Véridienne dans leur famille. Elles sont accueillies par Aldemar, la reine Malvamonde, la princesse Malvane et ses deux suivantes, Cathelle et Nersès. Nous explorons ensuite la vie d’insouciance qu’elles mènent, entre querelles d’enfants, fou rire, histoires de cœur et éducation de plus en plus inexistante, alors que le royaume s’enlise dans la guerre et l’épidémie de Preste-Mort qui le rongent.

Le Demi-Loup possède des traditions étonnantes : la première qu’on découvre est celle des suivants. Chaque enfant de souverain qui naît doit en avoir un. Ce doit être un enfant du même sexe qui est né le jour après l’héritier. C’est le souverain lui-même qui doit parcourir son royaume en quête de celui ou celle qui accompagnera son enfant toute sa vie. Le plus étonnant est que le suivant, même s’il vient de la plèbe, est élevé au même rang que l’héritier et entre même dans la ligne de succession pour le trône !

Si je ne suis pas une grande fan de fantasy, c’est parce que j’ai l’impression de voir toujours les mêmes schémas narratifs s’y répéter. Or, ici, rien de cela ! Si le récit ne se déroulait pas dans un royaume totalement inventé, ce livre aurait pu être un livre d’Histoire. Pas de créatures magiques, pas de héros qui sauve le monde de la destruction, mais « juste » une fresque historique, un moment dans le temps du royaume du Demi-Loup, avec son souverain passif, son fils parti en guerre trop tôt, les princesses insouciantes qui découvrent la vie, le quotidien au château, etc. Bref, des instants de vie simples, humains et passionnants !

Dans ses descriptions de personnages, l’auteure les dépeint comme des gens normaux, avec leurs forces et leurs faiblesses. Il n’y a pas de magie, d’êtres exceptionnels. Les princesses et leurs suivantes sont des jeunes filles naïves, parfois meilleures amies et parfois ennemies. Elles s’amusent et se jouent des tours qui ont parfois de graves effets, sans pour autant en assumer les conséquences. Je pense qu’en lisant ce livre, chacun va s’attacher un peu plus à un personnage en particulier, vu la diversité de leurs caractères. J’ai pour ma part beaucoup aimé les personnages de la suivante Lufthilde et du fils du souverain Aldemor.

Je ne vais sûrement pas tarder à me procurer les deux tomes suivants, car j’ai eu un énorme coup de cœur pour cet univers et j’ai vraiment hâte de savoir ce que l’auteure réserve au royaume du Demi-Loup pour la suite !

Citations

 » « Pars maintenant. Grandis loin du Demi-Loup et de moi. Deviens un homme meilleur que je ne le suis. »
Ces paroles, je ne les compris pas et, aujourd’hui encore, je ne peux qu’y entrapercevoir un sens dont la sagacité me déroute. Pour autant, je ne suis pas certain d’être devenu meilleur. »

« Je suis un néant. Je suis un petit garçon effrayé. Je suis un assassin. Si j’étais resté à Véridienne, je serais devenu un beau garçon cultivé, un poète aux boucles de poupée. L’Est a choisi de faire de moi un monstre, un monstre au masque ravissant.
La guerre n’a laissé de moi qu’une faible étincelle. »

« Celui qui joue avec un oignon en vient à pleurer pour de vrai, dit le proverbe populaire. Et les deux jeunes femmes, à force de prétendre que les choses allaient bien, finirent elles-mêmes par oublier que ce n’était qu’un masque. »

Conclusion

Un gros coup de cœur pour cet univers atypique, riche  et original. La plume de l’auteure nous porte au cœur des intrigues de la cour, tout en nous faisant découvrir la vie de château du côté décisionnaire, comme de celui plus frivole et enfantin des princesses. Un livre que j’ai dévoré en quelques jours à peine et dont j’espère pouvoir lire la suite bientôt !

12341510_10207042398671215_207821305737772427_n

#FungiLumini

14 réflexions sur “Véridienne

  1. J’ai également adoré ce roman ! Pour le coup, je suis une dévoreuse de fantasy et je me suis bien retrouvée dans cet univers original, cette jolie écriture et ces personnages attachants. Je trouve juste que ce premier tome a du mal à nous faire comprendre où il veut nous conduire. Faute de temps, je n’ai pas lu la suite mais des amies m’ont affirmé qu’elle était encore plus interessante.
    Je suis d’accord avec toi pour les blasons, dommage qu’ils n’apparaissent pas au début de l’ouvrage… et je trouve aussi triste qu’un roman aussi joliment mis en page et aussi bien écrit soit à ce point rempli de coquilles !

    Aimé par 1 personne

    • Oui, j’ai aussi repéré quelques coquilles, mais moins que dans certains autres romans, du coup, ça ne m’a pas trop choquée :p Personnellement, je n’ai pas ressenti qu’il y avait un endroit spécifique où l’auteure voulait nous emmener, on voguait entre les histoires de chacun en vivant au jour le jour les aventures de chaque personnage et c’est ça qui fait toute la beauté de cet ouvrage (pour moi en tout cas 😀 ) Avec les prochains gros salons littéraires qui approchent, je n’aurais sûrement pas le budget pour acheter la suite tout de suite, mais j’espère bien la recevoir à Noël 😀 (sinon je me ferai un cadeau à moi-même à ce moment-là xD )

      J'aime

  2. J’ai très très envie de lire ces romans ! Malheureusement ça attendra car l’ebook (option la moins chère) est à presque 8€… Pas cher en soi, mais comme il y a plusieurs tomes, je vais patienter un peu. En tout cas, c’est certain, je lirai les « Récits du Demi-loup » un jour 🙂 Je ne vois que des chroniques de ce genre qui font sacrément envie !

    Aimé par 1 personne

    • Si jamais tu veux tester le style de l’auteur et l’univers, tu peux acheter le prélude (Fleurs au creux des ruines) qui regroupe quatre nouvelles dans le monde du Demi-Loup, mais pas avec les mêmes protagonistes. Il est à 4.90€ version papier et ça te donne une idée de si ça va te plaire ou non 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Il faudra absolument que je lise Véridienne après Fleurs au creux des ruines, alors ! La couverture est encore une fois sublime et dégage quelque chose « d’adulte », dans le sens où cela peut rassurer quant au contenu du bouquin, surtout pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec la fantasy et craignent parfois de se retrouver face à quelque chose d’enfantin.
    Bref, encore merci pour cette découverte qu’il me tarde de tenter par moi-même ! Depuis que je suis ton blog, ma wishlist est plus longue que mon bras…

    Aimé par 1 personne

  4. Et tant que j’y suis, je profite d’être sur ton blog pour parler de quelque chose qui me tient réellement à cœur !
    En effet, après trois ans d’écriture, j’ai enfin pu sortir mon premier roman, « Altérée », en auto-édition sur la liseuse Kobo ainsi que sur l’application smartphone, tablette et ordinateur. J’y ai mêlé tous les ingrédients d’un récit d’action fantastique à une étude des relations humaines, le tout pour un public friand des œuvres Young Adult !

    Résumé :
    Olivia est Altérée : son corps a muté pour lui procurer un don unique, communément appelé le gêne, et elle en mourra prématurément.
    Dans un monde où les siens sont poussés vers la sortie, elle voit ses convictions s’effondrer le jour où on l’enrôle de force dans un traitement expérimental bancal. Nouvelle vie, nouveau but ; bien décidée à mettre un terme à cette situation, Olivia modèle l’avenir au fil des rencontres.
    Ils s’appellent Malika, Clara, Abdel, Alix… et leurs vies sont liées.
    Pourront-t-ils s’en sortir sains et saufs ?

    Si jamais il te prend l’envie de le lire, n’hésite surtout pas à me faire un signe ! Cela me ferait très plaisir.

    Merci beaucoup,

    G. R. Untel
    @gruntel_writer

    J'aime

  5. Et puisque je suis sur ton blog, j’en profite pour parler de quelque chose qui me tient réellement à cœur !
    Après trois ans d’écriture, j’ai enfin pu sortir mon premier roman, « Altérée », en auto-édition sur la liseuse Kobo ainsi que sur l’application smartphone, tablette et ordinateur. J’y ai mêlé tous les ingrédients d’un récit d’action fantastique à une étude des relations humaines, le tout pour un public friand des œuvres Young Adult !

    Résumé :
    Olivia est Altérée : son corps a muté pour lui procurer un don unique, communément appelé le gêne, et elle en mourra prématurément.
    Dans un monde où les siens sont poussés vers la sortie, elle voit ses convictions s’effondrer le jour où on l’enrôle de force dans un traitement expérimental bancal. Nouvelle vie, nouveau but ; bien décidée à mettre un terme à cette situation, Olivia modèle l’avenir au fil des rencontres.
    Ils s’appellent Malika, Clara, Abdel, Alix… et leurs vies sont liées.
    Pourront-t-ils s’en sortir sains et saufs ?

    Si jamais il te prend l’envie de le lire, n’hésite surtout pas à me faire un signe ! Cela me ferait très plaisir.

    Merci beaucoup !! et bon week-end à toi.

    G. R. Untel
    @gruntel_writer

    J'aime

  6. Pingback: #73 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: Bilan 2017 – Fungi Lumini | Livraisons Littéraires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s