Diamants

Titre : Diamants

Auteur : Vincent Tassy

Éditeur : Mnémos

Genre(s) : fantasy poétique

Nombre de pages : 384

D’un hiver sans fin naît l’espoir d’un printemps radieux L’Or Ailé, de la cité immortelle, est descendu des cieux. Seigneur ou roturier, lequel deviendra son suivant ? Serviteur, conseiller, dévoué ou confident Dans le labyrinthe d’Œtrange, il devra le guider Du royaume de Ronces, aux Brumes emplies de danger. De l’hiver au printemps, de l’obscurité à la lumière Percerez-vous les secrets de L’Or Ailé venu sur Terre ?

Vincent Tassy portait en lui depuis longtemps ce roman de fantasy. Le résultat est à la hauteur du talent de cet écrivain singulier : sombre et lumineux, doux et violent, androgyne et sexué. Diamants est une œuvre gothique comme moderne, portée par l’une des voix les plus envoûtantes du genre.

Lire la suite

Je suis Fille de Rage #plib2020

69554Titre : Je suis Fille de Rage

Auteur : Jean-Laurent Del Socorro

Éditeur : ActuSF (Les trois souhaits)

Genre(s) : récit historique fantastique

Nombre de pages : 561

#ISBN9782366294774

1861 : la guerre de Sécession commence. À la Maison Blanche, un huis clos oppose Abraham Lincoln à la Mort elle-même. Le président doit mettre un terme au conflit au plus vite, mais aussi à l’esclavage, car la Faucheuse tient le compte de chaque mort qui tombe. Militaires, affranchis, forceurs de blocus, politiciens, comédiens, poètes… Traversez cette épopée pour la liberté aux côtés de ceux qui la vivent, comme autant de portraits de cette Amérique déchirée par la guerre civile.

Lire la suite

La Forêt des araignées tristes

la-foret-des-araignees-tristesTitre : La Forêt des araignées tristes

Auteur : Colin Heine

Illustrateur : Dogan Oztel

Éditeur : ActuSF

Genre(s) : fantasy urbaine

Nombre de pages : 487

Bastien est paléontologue : sa spécialité ? Étudier les créatures étranges qui naissent de la vape, ce mystérieux brouillard aux propriétés énergétiques extraordinaires qui a recouvert le monde et menace de l’engloutir un peu plus chaque jour. Tour à tour victime d’un dramatique accident en apparence banal duquel il réchappe de justesse et témoin d’un attentat, où sa survie ne tient à nouveau qu’à un fil, il voit son destin basculer. Le voilà pris dans l’engrenage d’une affaire d’espionnage d’envergure internationale, sous les feux croisés d’une société secrète d’assassins, de brutes armées et d’une agence de détectives aux méthodes douteuses. Sans compter qu’une créature cauchemardesque, tout droit venue des Vaineterres, ces zones perdues dans un océan de vape, semble bien décidée à lui faire la peau…

Lire la suite

Project Viper : 1. Rising

project-viper,-tome-1---rising-1037664-264-432Titre : Project Viper : 1. Rising

Auteur : Ellen Raven Martin

Éditeur : ERA éditions

Genre : Science-fiction, cyberpunk

Nombre de pages : 304 (pour la version  imprimée)

Lu en format numérique

Mots-clés : cyberpunk, guerre, cyborgs, rébellion, projet, Viper

Quatrième de couverture

Le temps est venu pour un nouvel ordre mondial. Les conflits armés font le bonheur des marchands de mort, membres de l’organisme qui chuchote à l’oreille des grands de ce monde. On crache sur son nom : Conglomérat, tout comme on s’incline face à son gigantisme. Des cendres des États-Unis est née la Fédération, amalgame de quatorze Districts gouvernés par la despotique et non moins sulfureuse Présidente Erika Lawson. Face à la rébellion qui fait rage, celle-ci doit prendre des mesures drastiques. Le Conglomérat se rencontre à l’occasion d’un nouveau sommet. Il décide de lui fournir l’avenir. Cyborgs de guerre ou machines douées d’une âme humaine, le nom de ces créatures reste incertain. Une chose est certaine : ce sont des Vipers. Car tous sont membres du Project Black Viper.

Lire la suite

Juste un peu de cendres

918ckkT194LTitre : Juste un peu de cendres

Auteur : Thomas Day

Illustrateur : Aurélien Police

Éditeur : Glénat Comics

Genre(s) : fantastique

Nombre de pages : 128

 

Le monde est en danger. Problème : ils sont les seuls à le voir…
Ashley Torrance, dix-sept ans, a un secret. Elle voit des choses dont les autres n’ont pas conscience. De ses yeux vairons, elle peut déceler la véritable nature de certains individus. Derrière leur apparence humaine se cachent des êtres effrayants liés entre eux par des filins de cendre et comme habités par un feu obscur. Qui sont ces monstres et quel est leur but ? Sur internet, Ash rencontre Bruce et Sunny, des jeunes gens qui partagent le même pouvoir. Ensemble, ils décident de prendre la route pour retrouver un dénommé Pilgrim. Le seul qui semble savoir la vérité.
Entre road-movie à la Stephen King et fable d’apocalypse crépusculaire, Juste un peu de cendres est un récit à la fois violent et mélancolique, formant le miroir de la société de consommation américaine et de la décadence humaine. Après Wika, Thomas Day revient à la bande dessinée et associe sa plume à Aurélien Police, talentueux graphiste et illustrateur qui signe ici son premier album.

Lire la suite

Véridienne

livre-veridienneTitre : Véridienne

Auteure : Chloé Chevalier

Illustrateur : Melchior Ascaride

Éditeur : Les Moutons Électriques

Genre(s) : fantasy

Nombre de pages : 384

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.

Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Lire la suite

Hate – chroniques de la haine

81VeUzEmSNLTitre : Hate – chroniques de la haine

Auteur et illustrateur : Adrian Smith

Éditeur : Glénat

Genre(s) : BD dark fantasy

Nombre de pages : 280

Dans un monde où le soleil gèle et la lune brûle, où les forts dévorent les faibles, un héros improbable va se lever pour affranchir Mère Nature de ses chaînes. Son chemin se trouve dans l’ombre. Ses ennemis sont légion. Son destin est celui d’un libérateur, et sa haine va tout ravager !

Roman graphique quasi muet, Hate – Les Chroniques de la haine est une fable à la démesure épique où le fracas des batailles rangées répond au rugissement des monstres mythologiques. C’est aussi et surtout la dernière pépite du prodige Adrian Smith, auteur phare de la scène jeu de rôle (Warhammer en tête), qui étonne et détonne par un noir et blanc à la beauté étourdissante et des illustrations à la puissance d’évocation sans pareil. Préparez-vous à plonger dans plus de 200 pages d’un spectacle graphique à couper le souffle…

Lire la suite

Alchimia

alchimia-1-pika

 

Titre : Alchimia
Scénariste : Samanta Bailly
Dessinatrice : Miya
Editeur : Pika
Genre : Shôjo manga
Nombre de volumes : 1 (en cours)
Mots-clés : Alchimie, guerre, romance

 

Quatrième de couverture

Saë est une jeune alchimiste qui voyage avec ses compagnons à travers le royaume d’Alchimia en utilisant ses pouvoirs pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec le royaume voisin, Ifen. La jeune femme est sauvée en pleine tourmente par un jeune soldat ifénien, Idan. Elle l’accueille sur son navire afin qu’il échappe à la mort.

Mon avis

Alchimia est le deuxième manga français qui s’est rajouté à ma PAL à Noël. J’espérais ne pas être aussi déçue qu’avec la BD Comme un garçon qui m’a mal fait commencer l’année. Heureusement, mes prières ont été entendues, bien que je m’y attendais avec Samantha Bailly au scénario ! Je connaissais en effet l’auteure pour son travail aux Editions Nobi Nobi ! Par contre, je découvrais Miya et son dessin pour la première fois.

Je dois dire que j’ai passé un très agréable moment en Alchimia avec Saë et ses compagnons. Dans cet univers, l’alchimie est un art qui se dispense sous différentes formes. Il existe des alchimistes des mots, dont le travail est de transformer les souvenirs des habitants sous forme liquide pour les transmettre aux générations suivantes, et des alchimistes des âmes qui apaisent les coeurs et peuvent soulager les émotions. Au début de ce premier tome, trois alchimistes des mots – dont fait partie notre héroïne – et un alchimiste des âmes, le très séduisant Ethiel, voyagent gaiement à travers le royaume d’Alchimia sur leur petit bateau. Si l’ambiance parait au premier abord joyeuse, très vite celle-ci s’obscurcit pour devenir plus terrifiante. En effet, le royaume voisin, Ifen, déclare la guerre à Alchimia, car il souhaite voir toute forme de magie disparaître. Nos amis se retrouvent donc directement confrontés aux menaces ifeniennes qui cherchent à commettre un véritable génocide à leur encontre. Pourtant, alors que l’équipage tente de s’échapper d’une attaque surprise, Saë est miraculeusement sauvée par Idan, un soldat ifenien. Celui-ci ayant trahi sa patrie doit alors à son tour sauver sa peau. Malheureusement, il est touché et ne trouve d’autre endroit pour se réfugier que le navire des alchimistes. Saë s’occupera alors de le soigner, tout en le cachant de peur de la réaction de ses compagnons.

Avec Alchimia, on se retrouve donc dans un shôjo manga d’aventure, genre que j’adore et que je trouve trop peu exploité chez les Japonais. Je me suis vraiment sentie dans la même ivresse que lorsque je lisais Fushigi Yugi ou Yona, Princesse de l’aube. J’ai bien aimé l’univers en général, bien que j’ai trouvé qu’il manquait d’explications plus détaillées au sujet des pouvoirs des alchimistes. J’espère en savoir davantage dans les tomes suivants, comme par exemple au sujet de l’utilité réelle de préserver les souvenirs des habitants. Toujours lié à ce côté magique de l’histoire, je n’ai pas trop compris pourquoi le royaume d’Ifen déteste à ce point les alchimistes. J’imagine bien que ce type de pouvoir pourrait servir de mauvaises intentions s’il était exercé par quelqu’un de mauvais, mais est-ce qu’une telle histoire a eu lieu ? Ce manque de détails représente pour moi l’unique mauvais point de ce premier volume : l’univers m’apparaît trop simpliste.

Concernant les personnages, je les ai tous trouvés sympathiques. Saë, l’héroïne est adorable, gentille, avenante et toujours prête à aider son prochain. On remarque dès les premières pages qu’elle n’est pas insensible au charme de son compagnon de route Ethiel. Cependant, l’arrivée d’Idan remettra-t-elle en question ses sentiments ? On en a aucun doute ! On sent d’ailleurs qu’un triangle amoureux s’installera rapidement dans les prochains tomes. Nos deux beaux gosses sont totalement opposés l’un à l’autre. Ethiel est blond, doux, sensible et a été terriblement marqué dans son enfance par le massacre de son équipage par des Ifenniens. De son côté, Idan, aux cheveux noirs, se montre très mystérieux. On ignore encore beaucoup de choses sur lui, et notamment pourquoi il a sauvé Saë lors de l’attaque… Pour un simple coup de foudre ? :p Quoi qu’il en soit, chaque lectrice se sentira sûrement plus attirée vers l’un ou l’autre personnage. Personnellement, je suis dans la team Idan ;p

Concernant les dessins, je les ai beaucoup appréciés, sans en être particulièrement fan non plus. Mais j’espère tout de même pouvoir davantage découvrir le travail de Miya dans le futur.

Extrait

9782811622930_pg.jpg

Conclusion

De manière générale, j’ai trouvé Alchimia très sympathique à lire. Les personnages sont attachants, le triangle amoureux promet d’être passionnant et l’univers est intéressant. Pourtant, j’ai trouvé qu’il manquait en général de détails au sujet de l’art des alchimistes et des raisons qui ont poussé le royaume ennemi à se lancer en guerre. J’espère que par la suite l’histoire nous offrira plus d’informations sur le monde qui entoure nos protagonistes, sur leur passé et leurs véritables intentions. Il va sans dire que j’ai hâte de lire le deuxième tome !

divertissant rectangle 2