Elvira Time³ – Back in Time

couv67854254Titre : Elvira Time³ – Back in Time

Auteur : Mathieu Guibé

Illustratrice : Diane Özdamar

Éditeur : éditions du chat noir

Genre(s) : urban fantasy

Nombre de pages : 184

Il fut une époque pas si lointaine où Elvira Time n’était pas encore la chasseuse de vampires radicale, mais une ado normale. Enfin de qui se moque-t-on ? Elvira n’a jamais été normale, mais elle incarnait une joie de vivre palpable. Elle abordait l’aube du lycée en parfaite reine des élèves, fière et forte comme son père, l’impayable mercenaire qui surprotégeait sa fille, qu’il avait pourtant élevée au rang de tueuse. Une tueuse avec une soif de sang trop grande – un comble pour une chasseuse de vampires me direz-vous. L’impatience et l’impulsivité d’Elvira ont mis en marche des rouages qui n’étaient pas encore bien huilés, écrasant bon nombre de grains de sable dans l’opération… 
Je fus le témoin de sa descente aux enfers, un acteur de son combat pour ne pas sombrer, le spectateur de sa renaissance. Ces pages sont mes mémoires, le récit de ma vie, allié de la plus badass des héroïnes. Hier et à jamais, je serai son meilleur soutien. 
Je me nomme Jericho Kaynes et je serai toujours présent pour rattraper le Temps perdu.

Mon avis

Elvira Time, c’est la plus badass des chasseuses de vampires. Les morts-vivants ne font pas long feu lorsqu’elle et ses équipiers de choc sont dans les parages. Ce tome 3 est particulier, car on y découvre le passé d’Elvira, du point de vue de son meilleur ami, Jericho.

Or, Jericho a toujours été mon personnage préféré de cette saga, mais aussi le plus mystérieux, avec son éternel hoodie orange citrouille et son sourire triste. Je n’avais donc qu’une envie en recevant ce tome, le lire au plus vite ! De plus, Diane Özadamar a encore une fois fait un super boulot pour la couverture, dans une ambiance typique USA, à la fois trash et touchante. On retrouve également ses illustrations à l’intérieur du livre, en noir et blanc.

Mathieu Guibé fait le choix de revenir en arrière et d’expliquer comment Elvira est devenue la super chasseuse de vampires qu’elle est maintenant. Vu son caractère bien trempé et ses répliques cyniques et sarcastiques , on suppose que ce n’est pas en cueillant des pâquerettes au pays des licornes… :p On arrive quelques jours avant son premier jour de lycée. Elle s’entraîne dur avec son père et Shinta, le disciple de celui-ci, mais n’a encore jamais eu l’occasion de tuer un vampire. Arrivent le premier jour de lycée et une belle opportunité de faire ses preuves… jusqu’à ce que son père débarque devant tout le monde !

C’est très étonnant de découvrir Elvira avant qu’elle n’embrasse sa carrière de chasseuse de vampires. Déjà, elle sort avec un sportif pas très futé, ce que je n’aurais jamais imaginé. En plus, elle est une des filles les plus populaires du lycée (du moins au départ :p ). Adopter le point de vue de Jericho pour ce tome était selon moi  le choix le plus judicieux : Elvira n’est pas une personne qui se dévoile facilement et Jericho est celui qui la comprend le mieux, qui arrive à briser ses barrières sans pour autant être invasif. Leur relation est hyper touchante : ils ont grandi ensemble, ne se quittent jamais et pourtant, ils semblent être les seuls à ne pas voir ce qui est évident pour tout le monde. L’attachement d’Elvira pour son père est profond, elle l’admire énormément bien que leur relation soit souvent tumultueuse : l’observer au travers des yeux de Jericho permet de voir le côté protecteur et bienfaisant de Mr Time (bien qu’un peu humiliant et irritant parfois :p ) qu’Elvira en pleine crise d’adolescence n’aurait pas forcément mis en avant.

L’auteur est carrément sadique avec nous, nous montrant à quel point la famille d’Elvira était unie et heureuse, à quel point la future chasseuse de vampires était proche de Jericho – frère et sœur ou âmes sœurs? -, alors qu’on sait très bien comment tout cela va se terminer. C’est à la fois génial de comprendre enfin ce qu’il s’est réellement passé, magnifique de découvrir le lien qui a existé entre Elvira et Jericho, mais aussi tellement horrible de savoir comment cela se finit. Je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer pendant les 20 dernières pages du livre… En fait, actuellement, rien que de regarder la couverture me donne presque les larmes aux yeux tellement le moment représenté par Diane est beau et intense.

Petit moment nostalgie aussi : j’ai trouvé amusant que l’auteur fasse des clins d’œil aux futurs coéquipiers d’Elvira en les incluant dans ce récit, dans des scènes qui leur correspondent particulièrement biens ! L’humour est toujours au rendez-vous. Juste pour vous donner le ton : le papa d’Elvira s’appelle Justin Time. 😀 Il y a aussi toujours les références à la pop culture qui sont super sympas. Et puis, si on lit Elvira Time, c’est aussi pour avoir notre dose de « Dentiers vs Zombies », la série senior qui a du mordant, dont un épisode est présenté en bonus !

Citations

« – Ton heure est arrivée.
Ainsi tenu, il le (le pieu) brandit et le lança, comme un couteau, droit vers la cage thoracique du minet qui s’écroula en arrière, raide mort, un pieu dans le cœur.
– Bravo Papa, en plein milieu d’une boîte de nuit ! Bien joué la discrétion !
– La discrétion n’est nécessaire pour le job que pour rester en vie. Toi, pas eux. Ils peuvent mourir avec toute l’extravagance possible et imaginable, personne ne viendra s’en plaindre. »

« Mon maître, moi et bientôt Elvira, nous faisons ce choix de combattre une espèce qui se nourrit des hommes. C’est notre bushido. La voie de notre honneur. Nous mesurons les risques d’une telle vie, et nous embrassons l’idée d’une telle mort. Ton attachement à Elvira-san est noble, pourtant il t’implique dans un combat que tu n’as pas choisi. Tu n’as pas à en porter les conséquences. Ni pour toi, ni pour elle. Tu es un homme bon, Jericho-kun, mais tu n’es pas un chasseur, et c’est exactement de ça qu’à besoin Elvira. »

Conclusion

Une incursion dans le passé de notre chasseuse de vampires préférée au travers des yeux de son meilleur ami. Toujours autant d’humour, de références pop culture, mais aussi un côté plus profond. Un récit plein de petits bonheurs, de moments d’amitié et d’amour, mais aussi de combats, de violence et de tragédies qui vont vous briser le cœur à vous en faire pleurer. Coup de cœur et coup de pieu dans le cœur avec ce troisième tome d’Elvira Time !

12341510_10207042398671215_207821305737772427_n

#FungiLumini

Bonus

J’ai acheté ce livre en avant-première aux Halliennales, et j’ai donc pu le faire dédicacer par l’auteur. J’ai eu la super surprise de voir en rentrant chez moi qu’un bout de ma chronique du tome 2 se trouvait sur la quatrième de couverture ! ❤

Untitled design (2)

Publicités

Une réflexion sur “Elvira Time³ – Back in Time

  1. Pingback: #77 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s