Dead Dead Demon’s Dededededestruction

dead-dead-demon-1-kana.jpg

 

 

Titre : Dead Dead Demon’s Dededededestruction
Auteur : Asano Inio
Editeur : Kana
Genre : Seinen manga
Nombre de pages : 198
Nombre de volumes : 1 (en cours)
Mots-clés : extra-terrestres, vie quotidienne, guerre

 

Quatrième de couverture

Depuis 3 ans, le ciel de Tokyo est recouvert par un gigantesque vaisseau spatial extra-terrestre. Pourtant, aucune attaque de la part des extra-terrestres n’est recensée bien que les humains abattent, avec une facilité déconcertante, les petits vaisseaux qui sortent de temps en temps du ventre de l’immense engin…

Pendant ce temps, sur Terre, les deux amies Kadode et Ôran, comme la majorité des humains, ne prêtent plus attention à ce vaisseau et continuent à vivre leur vie. Mais ces 3 années de paix ont endormi la vigilance de l’Humanité… Elle ne remarque pas que « l’envahisseur » s’est infiltré au sein de sa population. Et il pourrait bientôt troubler leur paisible quotidien !

Mon avis

Si vous êtes un fan de mangas, il vous faudra au moins un jour dans votre vie lire une oeuvre d’Asano Inio. En effet, si l’on devait faire une liste des auteurs de « littérature manga », il s’y trouverait forcément !

Dead Dead Demon’s Dededededestruction pourrait même être l’une de ses meilleures oeuvres pour commencer à découvrir son répertoire. En effet, cette série possède toutes les bonnes caractéristiques d’un chef-d’oeuvre : un magnifique dessin, de la créativité, de l’humour, des thèmes forts, un genre fantastique et une histoire touchante. Il faut cependant garder en tête une autre caractéristique importante du style d’Asano : ses mangas dérangent.

Dans ce nouveau manga, on pénètre dans le quotidien de Kadode, une jeune lycéenne, en découvrant tout d’abord un épisode de son manga préféré – qui rappelle beaucoup le célèbre Doraemon. On a l’impression de suivre une vie quotidienne des plus banales, jusqu’à ce qu’une belle illustration sur une double page nous dévoile le truc qui cloche : un énorme vaisseau extra-terrestre semble couvrir toute la superficie de la ville de Tokyo. Si cela fait 3 ans qu’il se trouve dans le ciel nippon, cela n’a ne semble pas avoir changé grand-chose pour la population. Seul le monde politique et économique a repris du poil de la bête grâce à cette apparition fantastique.

Mais dans ce monde étrange, Oran et Kadode, nos deux héroïnes au caractère un peu étrange, vivent des vies de lycéennes normales : sorties entre amies, parties de jeux vidéo, histoire d’amour… Mais les deux adolescentes se sentent mal face à cette situation qui semble satisfaire pourtant le reste de leur entourage. En effet, les « envahisseurs » ne sont pas vraiment « envahissants ». Aucune attaque, aucun message, aucune menace de leur part… Au contraire, ils apparaissent ridicules face aux hommes qui arrivent à détruire si facilement leurs petites navettes. Mais Oran a l’air décidé à faire changer les choses… Comment ? On l’ignore encore, mais il me tarde de lire la suite pour le découvrir !

J’ai vraiment été séduite par l’univers de Dead Dead Demon’s Dededededestruction ! Il s’agit un peu d’un monde post-apocalyptique, tourné de manière ironique et comique. Je tiens d’ailleurs à souligner le beau travail au niveau des onomatopées qui sonorisent des sons inconnus à nos oreilles. D’autre part, les deux héroïnes sont attachantes et touchantes dans leur relation passionnelle. Pourtant, il va sans dire qu’elles se démarquent des autres personnages, par leurs avis concernant la situation, mais également par leur côté un peu pervers pour la violence (Oran) et pour le professeur principal (Kadode). Ce premier tome se pose réellement comme introduction à cette nouvelle série, qui s’annonce d’ores et déjà passionnante et dérangeante. Pourquoi dérangeante ? Car elle remet en question nos valeurs et notre manière de pensée – souvent trop formatée par la société.

D’ailleurs, Dead Dead Demon’s Dededededestruction critique plusieurs points de cette société japonaise. J’ai eu vraiment l’impression de voir un Japon post-Fukushima. Finalement, est-ce que cette menace extra-terrestre ne serait-elle pas tout simplement une métaphore de la radioactivité ? Seule différence, c’est que celle-ci est visible. On retrouve plusieurs clins d’oeil à ce qui est arrivé en 2011 : les manifestations, la sur-communication des médias, la paranoïa concernant une maladie, … Et puis surtout le fait, que malgré cette catastrophe, rien n’ait réellement changé. La deuxième critique qui, je trouve, ressort de ce manga – et qui n’apparaitra pas aussi évidente pour nous autres Européens -, c’est celle concernant l’article 9 de la constitution japonaise. Pour faire très court, cet article interdit au Japon de faire la guerre – ce qui pourtant n’empêche pas le pays d’avoir une armée d’auto-défense -, et est pour l’instant au coeur du programme des réformes à opérer selon le Parti au pouvoir. Dans le manga, apparait en effet une course à l’armement au Japon, la critique de son côté pacifique, la question de si le pays doit se munir de l’armement nucléaire, etc.

Si j’aime les séries qui me font passer un moment agréable, j’apprécie davantage celles qui me poussent à la réflexion, tout en étant passionnantes à lire et à regarder. D’ailleurs, il me reste encore à parler du dessin d’Asano, qui, comme toujours, me plait énormément. A la fois simple et détaillé, j’aime tout particulièrement le contraste entre les visages des personnages – d’une simplicité parfois excessive – et les décors où les détails affluent. Cela nous fait ressentir une émotion quelque peu dérangeante… écoeurante en quelque sorte. Les illustrations en double pages sont également magnifiques, tout comme les pages de chapitres, toujours des plus fantastiques.

Notez que les éditions Kana offrent un mug à l’achat du premier tome de Dead Dead Demon’s Dededededestruction et qu’un concours est organisé sur leur page Facebook !

dead-dead-demon-mug

Extrait

14580406_10154644299573750_783060048_n

Conclusion

Dead Dead Demon’s Dededededestruction est réellement une série qui vaut le détour ! Tout m’a plu : le dessin, l’histoire, l’univers, les dialogues, … Je ne lui trouve aucun défaut !
Je trouve seulement dommage que la quatrième de couverture spoile l’histoire, surtout la partie : « l’envahisseur » s’est infiltré au sein de sa population. En effet, les extra-terrestres n’apparaissent pas encore dans ce premier tome… Enfin, disons que cela donne une raison de plus à vouloir lire la suite au plus vite !

Publicités

Une réflexion sur “Dead Dead Demon’s Dededededestruction

  1. Pingback: #27 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s