La Brigade des Cauchemars, #1 Sarah

Festival_5032Titre : La Brigade des Cauchemars, #1 Sarah

Scénariste : Franck Thilliez

Illustrateur : Yomgui Dumont

Couleurs : Drac

Éditeur : éditions Jungle

Genre(s) : BD fantastique jeunesse

Nombre de pages : 56

Tristan et Esteban ont 14 ans et font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars. Créé par le professeur Angus, le père de Tristan, la brigade vient en aide aux jeunes qui n’arrivent pas à se débarrasser de leurs rêves. A l’aide d’une expérience unique, les membres de l’équipe peuvent littéralement entrer dans le cauchemar du patient, afin d’en découvrir la source et de la détruire. 
Esteban a été retrouvé par le professeur Angus dans la forêt, il y a trois ans. Amnésique, il errait sans explication. Le professeur l’a accueilli comme son fils et Esteban fait désormais partie de la Brigade aux côtés de Tristan. 
L’admission à la clinique de la jeune Sarah va bouleverser les deux garçons. Alors même qu’ils sont missionnés pour intervenir dans son cauchemar, le professeur Angus semble leur cacher des informations. Et Tristan est certain d’avoir déjà vu Sarah… mais où ?

Mon avis

Tristan et Esteban sont des enfants presque ordinaires : ils vont à l’école, font leurs devoirs, passent du temps à s’amuser… mais certains soirs, ils partent en mission pour la Brigade des Cauchemars. Leurs tâches consistent à entrer dans l’esprit du patient, à trouver la source du cauchemar et à régler le problème. Cette nuit, ils pénètrent l’esprit de Sarah et découvrent un monde post-apocalyptique où les adultes chassent les enfants pour les donner en offrande à une étrange créature. Pourquoi Sarah rêve-t-elle de ce monde? Les jeunes gens arriveront-ils à résoudre son problème et à sortir du cauchemar avant que le temps soit écoulé?

J’ai adoré l’idée de départ de cette bande dessinée. Pouvoir pénétrer l’esprit de quelqu’un et l’aider à surmonter ses cauchemars est fascinant. De plus, l’univers des rêves laisse le champ libre à de multiples possibilités de scénarios plus incroyables et improbables les unes que les autres. J’ai bien aimé l’univers présenté ici, même si je trouve qu’il manquait un peu de fantaisie/d’horreur pour un rêve/ cauchemar.

Par contre, je n’ai pas trop accroché aux personnages. Esteban est un orphelin qui ne se rappelle pas son passé. C’est un personnage très neutre, voire transparent, qui manque de personnalité. Tristan est son contraire : il est handicapé moteur dans la vraie vie, mais il peut marcher dans le rêve. Il est plutôt frimeur et de ce fait, je l’ai trouvé assez énervant. J’ai trouvé que la famille formée par les personnages principaux n’était pas très crédible. Qui impliquerait ses enfants dans ses recherches scientifiques illégales,et les enverrait dans un univers potentiellement très dangereux dont ils pourraient ne jamais revenir? Au final, Tristan et Esteban sont utilisés, en m’ayant donné l’impression qu’ils n’avaient  pas vraiment d’autres choix que d’obéir, et ça m’a mise mal à l’aise.

Si on nous introduit le concept de voyage dans le cauchemar, on ne sait encore rien du processus utilisé par le docteur pour y parvenir. Il y a des clés qui ouvrent une porte spéciale, des électrodes sur le patient à soigner, et un mystérieux individu enfermé et camisolé qui semble lier le tout. J’ai très envie de savoir où le prochain cauchemar va nous emmener, mais aussi de découvrir davantage le passé d’Esteban, encore fort mystérieux.

Le trait du dessin est très particulier. Les personnages ont des traits assez allongés et de grands yeux. Le tout est assez sombre, les ombrages fort accentués. Un style qui se prête bien au thème de cette BD ! J’ai bien aimé la façon dont était représenté le docteur quand il communique avec les enfants dans le cauchemar, trait blanc sur fond noir. Un dossier top secret de 4 pages est disponible à la fin de l’album.

Citations

9782822221603_p_50

Conclusion

Un concept de base très intéressant, un trait de crayon particulièrement bien adapté à ce type de scénario, mais des personnages auxquels je ne me suis pas du tout attachée. Une incursion dans un monde de cauchemar, qui n’est cependant pas si effrayant que ça. J’ai passé un bon moment de lecture avec cet album.

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

#FungiLumini

Une réflexion sur “La Brigade des Cauchemars, #1 Sarah

  1. Pingback: #79 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s