Frigiel et Fluffy, tome 2 : Les prisonniers du Nether

1507-1Titre : Frigiel et Fluffy, tome 2 : Les prisonniers du Nether

Auteurs : Frigiel Frigiel et Nicolas Digard

Illustrateur : Thomas Frick

Éditeur : Slalom éditions

Genre(s) : fantasy jeunesse geek

Nombre de pages : 318

Mots-clés : cubes, magie, quête, chaleur, danger.

Alice et Frigiel, accompagnés de Fluffy, errent dans le Nether avec, à la main, la carte que leur a confiée Valmar. Mais la carte est inutilisable! Comment s’orienter au sein de cet enfer souterrain? Et où trouver l’aide dont Valmar parlait?

Pendant ce temps, dans la ville de Puaba envahie par les zombies, Abel est sauvé par les gardes du foyer des Lumières où il était censé s’engager. Mais ils brandissent sous son nez un avis de recherche concernant Frigiel. Sa tête est mise à prix! Le sang d’Abel ne fait qu’un tour: il se met en route, bien décidé à prévenir ses amis du danger qu’ils courent.

Mon avis

Je remercie Babelio et les éditions Slalom pour la réception de ce livre ! La fin du tome 1 est prenante : nos héros entrent dans un portail les menant dans le Nether – un enfer de feu et de lave. J’ai donc enchaîné assez rapidement avec le tome 2 ! Alice, Frigiel et Fluffy souffrent en ce début de tome de la soif, de la chaleur et d’attaques répétées de monstres. Heureusement, Banugg, un vieil alchimiste, les trouve et les sauve. Il va également être leur guide jusqu’à la ville de Jakar, mais à une condition : qu’il soit payé grassement pour le faire. De son côté, Abel avait rejoint l’ordre des lumières, mais quand il voit un avis de recherche concernant Frigiel, il ne peut résister et part à la recherche de ses amis dans le Nether, malgré sa peur. Le groupe va devoir affronter mille dangers avant d’arriver à la ville des mages, et ce qui les attend là-bas se révélera encore pire

L’objet-livre de ce tome 2 est toujours aussi beau que le premier. La couverture représente à merveille le contenu du livre, le titre de la série est en pixel art brillant et les illustrations noir et blanc internes du livre sont complétées par un dossier central de dessins couleur sur le passé des personnages. Comme dans l’autre tome, les termes spécifiques à l’univers Minecraft sont bien expliqués dans des notes de bas de page. Des illustrations présentent aussi chaque monstre qu’on rencontre. J’ai parfois trouvé que les dessins entête de chapitre donnaient trop d’indices sur le contenu du chapitre. (Par exemple, on avait une illustration du monstre qui allait les attaquer).

Frigiel prend confiance en lui dans ce tome et découvre qu’il a des talents de mage. Il tente petit à petit de découvrir les différents aspects de la magie et d’apprendre à la maîtriser. Alice quant à elle se prend de passion pour l’alchimie et observe Banugg avec rigueur. Fluffy reste égal à lui-même : il attaque tout ce qui bouge et fait des bêtises. :p Abel est le personnage que j’ai le moins apprécié dans ce livre : il ne fait que se plaindre, dire qu’il est faible et causer des problèmes. Il n’ose pas avouer ses sentiments à Alice et fait la tête dès qu’elle esquisse un sourire à quelqu’un d’autre que lui, c’est exaspérant ! Sinon, j’ai beaucoup aimé les pigmen, des zombies-cochons un peu bêtes (même pour des morts-vivants :p ).

L’histoire est toujours aussi palpitante. C’est à se demander quand les héros ont le temps de dormir et manger tellement ils rencontrent souvent des situations dangereuses. Comme les actions s’enchaînent et qu’on a du mal à poser le livre entre deux scènes,  il se termine assez rapidement ! On en apprend plus sur l’histoire des mages et le conflit entre les deux frères. On retrouve aussi notre cher Ender Dragon. 😀 La fin emmène nos héros dans un monde totalement différent du Nether, que j’ai hâte de découvrir dans le prochain tome (qui sort en septembre 2017 ! ).

Citations

« Le précipice n’arrêta pas le monstre. Il flottait dans les airs. Il ressemblait à un immense bloc de pierre muni de tentacules. Une petite bouche et deux longues paupières fermées ornaient son visage. Des traces sombres évoquant des larmes séchées lui donnaient une allure triste. Il était assez loin, une cinquantaine de blocs à vue de nez. Mais il pivota brusquement vers eux. Ses yeux s’ouvrirent et il émit un cri strident. Alors, une boule de feu jaillit de sa bouche et se précipita sur eux. »

« Ils s’approchèrent. L’ouverture était bouchée par un mur de bedrock. Frigiel fronça les sourcils. La bedrock ne pouvait être détruite. On ne pouvait donc la déplacer, encore moins en faire une paroi ! Qui construirait un cadre de porte en or autour d’un mur aussi inaltérable que le cube terrestre lui-même? Cela n’avait aucun sens. »

Conclusion

Une nouvelle série d’aventures palpitantes dans l’univers Minecraft, remplie de monstres, de magie et de révélations. Un bel objet-livre, plein d’illustrations noir et blanc et couleur. Des héros attachants et imprévisibles. J’ai passé un bon moment de lecture avec ce deuxième tome !

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

#FungiLumini

Publicités

Une réflexion sur “Frigiel et Fluffy, tome 2 : Les prisonniers du Nether

  1. Pingback: #53 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s