Frigiel et Fluffy, tome 1 : Le retour de l’Ender Dragon

51U9djpztnL._SX316_BO1,204,203,200_Titre : Frigiel et Fluffy, tome 1 : Le retour de l’Ender Dragon

Auteurs : Frigiel Frigiel et Nicolas Digard

Illustrateur : Thomas Frick

Éditeur : Slalom éditions

Genre(s) : fantasy jeunesse geek

Nombre de pages : 302

Mots-clés : cubes, dragon, quête, amitié, danger.

La fête bat son plein pour les 80 ans du roi Llud quand un immense dragon noir apparaît au-dessus du village. Avant de se lancer à l’assaut du dragon, Ernald, le grand-père de Frigiel, lui confie un coffre noir qu’il lui fait promettre de ne jamais ouvrir et d’apporter à son ami Valmar, à Puaba. Propulsé dans une aventure qu’il n’a pas cherchée, Frigiel part sur les routes, ignorant qu’il transporte l’un des objets les plus recherchés au monde, convoité par le terrible sorcier Askar. Or celui-ci vient de s’échapper de sa prison des Farlands.

Mon avis

Je remercie Babelio et les éditions Slalom pour la réception de ce livre ! Je ne savais pas avant de le recevoir qu’il s’agissait d’une fan-fiction Minecraft basée sur les vidéos du Youtuber Frigiel. Je ne joue pas à ce jeu vidéo, car l’univers graphique ne me plait pas particulièrement, par contre, il m’arrive régulièrement de faire un tour sur Terraria ou Starbound, des jeux d’aventure/ construction dans le même style que Minecraft, mais avec un style graphique et un univers que je préfère. Je n’étais donc pas totalement perdue durant ma lecture, lorsque les personnages fabriquaient presque instantanément un abri, un établi ou tout autre objet utile. :p De plus, les éléments propres au monde de Minecraft étaient toujours définis (souvent avec humour) dans une note de bas de page, ce qui permettait une lecture fluide, sans se poser trop de questions ! Une lecture donc où les joueurs tout comme les non-joueurs se retrouveront.

L’objet-livre est très beau : le titre de la saga est en pixel-art brillant et en relief. L’illustration de couverture est top, assez épique, toujours fidèle à l’univers Minecraft, mais avec une meilleure résolution que le jeu. :p Quand on ouvre le livre, il y a des rabats. Quand on les déplie, il y a une carte du monde (très utile pour ceux qui ne connaissent pas le jeu comme moi ! ) ainsi que la présentation des auteurs, et une présentation des personnages en image à la fin. L’intérieur du livre est illustré avec des dessins noir et blanc : un petit à chaque en-tête de chapitre et parfois des grandes illustrations pleine page.

Le récit commence en force : alors que la fête du roi se prépare, le village est attaqué d’abord par les soldats du roi, bien vite dépassés par l’arrivée d’un dragon ! Ernald, le grand-père de Frigiel, confie un coffre à son petit-fils et lui donne pour mission d’amener l’objet à son vieil ami Valmar dans la ville de Puaba, pendant qu’il fait diversion. Frigiel, en compagnie de Fluffy, va devoir affronter mille dangers alors qu’il n’a presque jamais quitté son village : des zombies, des magiciens, des soldats, etc. Quand la nuit se lève sur le monde de Minecraft, c’est le moment où les monstres sortent ! Il vaut mieux avoir de quoi se construire un abri ou de quoi se défendre. Frigiel va d’abord croiser Abel, puis Alice, qui deviendront ses compagnons de route. Mais tous cachent des secrets. Le grand-père de Frigiel a-t-il survécu? Est-ce vraiment l’Ender Dragon, le plus terrible des dragons, qui les a attaqués? L’histoire officielle du royaume est-elle véridique? Quels autres dangers vont devoir affronter nos héros? Beaucoup de questions, dont certaines resteront sans réponse dans ce premier tome. Heureusement pour nous, le deuxième tome est déjà disponible !

L’histoire est très dynamique, on ne s’arrête pas une seconde ! Que ce soit pour une découverte, un monstre qui jaillit ou une rencontre improbable, l’action est toujours présente dans ce livre, avec des petits moments drôles qui m’ont fait sourire. 🙂 J’ai beaucoup aimé suivre les péripéties des personnages, et j’ai particulièrement apprécié Fluffy, toujours mignon, même s’il n’écoute rien de ce qu’on lui dit. :p On a rencontré le personnage d’Alice vers la fin du tome, mais j’ai envie d’en savoir plus sur cette jeune femme et sur son parcours.

J’avais parfois du mal à me représenter certains monstres (je pense notamment à l’Enderman que j’imaginais comme un grand détraqueur :p ) avec les descriptions fournies. J’aurais parfois aimé un petit dessin dans le corps du texte pour me montrer les créatures Minecraft. Si l’histoire est destinée à un public jeunesse, je me suis beaucoup amusée à la lire et je pense qu’elle peut plaire à un public adulte également. La fin de ce tome nous tient en haleine quant à la suite de l’aventure. Les joueurs de Minecraft doivent déjà voir dans quel nouveau paysage on va évoluer, mais j’ai personnellement hâte de découvrir ce nouvel environnement et les dangers qui attendent nos héros !

Un élément qui m’a intriguée est une note en tout petit sur la quatrième de couverture. Il est mis que ce livre n’est ni autorisé, ni commandité par les créateurs de Minecraft. Comme j’ai fait mes études en édition, je me pose quand même quelques questions : qu’en est-il des droits d’auteur pour ce livre et surtout, peut-on publier un livre en citant clairement le nom d’un jeu et en utilisant son univers sans que cela ne pose de problème de propriété intellectuelle? Si jamais un des éditeurs passe par là, je suis très intéressée par des réponses pour ma culture sur le monde de l’édition ! 🙂

Citations

« Alors qu’il allait perdre son calme, et lancer le plus long juron de tous les temps, une vision inattendue changea sa colère en éclat de rire. Au milieu de cette catastrophe, il y avait un heureux : son chien Fluffy, son seul véritable ami dans ce village où vivaient peu d’enfants de son âge. La langue pendante, il courait en zigzaguant de gauche à droite, aboyait joyeusement, tout à l’excitation que cette pagaille de poulets géants réveillait en lui. Alors Frigiel reprit courage, saisit son épée de bois et se joignit à la chasse aux autruches. »

« Ce paysage ne pouvait donc être une création humaine. Que s’était-il passé ici?
Et il y avait cette force.
Une force qui ressemblait à celle qu’il avait ressentie en touchant le cube ocre. Mais plus douce, presque agréable. C’était la seule chose agréable d’ailleurs, car le vent produisait un sifflement incessant en soufflant dans ce maillage de branches rigides. Les herbes, devenues des aiguilles plus solides que le diamant lui perforaient les bottes. Il faillit tomber en se prenant les pieds dans un pissenlit. »

Conclusion

Un très beau livre-objet rempli d’illustrations noir et blanc, une histoire pleine d’action et de mystères destinée en premier lieu à un public jeunesse, mais qui plaira également aux adultes, une incursion dans l’univers de Minecraft rendu accessible aux non-initiés. J’ai passé un bon moment de lecture avec Frigiel et Fluffy et j’ai hâte de connaître la suite de leurs aventures dans le tome 2 !

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

#FungiLumini

Bonus

Le tome 2 vient de sortir !

1507-1

Publicités

5 réflexions sur “Frigiel et Fluffy, tome 1 : Le retour de l’Ender Dragon

  1. Pingback: #51 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Frigiel et Fluffy, tome 2 : Les prisonniers du Nether | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s