La Licorne

201126_cTitre : La Licorne (édition intégrale)

Auteur : Mathieu Gabella

Dessin, couleur : Anthony Jean

Éditeur : Delcourt

Genre(s) : BD fantastique scientifique

Nombre de pages : 224

Mots-clés : médecine, créature, église, renaissance

1565. La Renaissance… L’Art et la Science sont en plein bouleversement, les guerres de religion couvent… Mais une autre bataille, dans l’ombre, a déjà commencé. Une bataille qu’on livre autour du plus mystérieux des objets, de la plus merveilleuse des créations : le corps humain.

Mon avis

Cette bande dessinée m’a été conseillée par mon libraire spécialisé BD. En parlant du port-folio « Les Poupées » dont j’aimais les dessins, il m’a recommandé la lecture de cette série qui allie le même style de dessins à une histoire incroyable. En totale confiance, j’ai opté directement pour l’intégrale des quatre tomes et je ne regrette pas du tout ce choix !

Le lecteur est plongé en pleine Renaissance : les villes ainsi que les us et coutumes sont empruntés à cette époque avec un grand réalisme. On y retrouve également des personnalités du monde politique, scientifique et médical. L’immersion dans ce passé lointain est réussie grâce aux très beaux dessins et au sens du détail de l’illustrateur.

Une dimension fantastique et mystique s’ajoute au réalisme historique de la bande dessinée. Ambroise Paré, chirurgien de renom et personnage principal que le lecteur suit, découvre l’existence des Primordiaux, créatures aux formes variées avec lesquelles les humains peuvent communiquer grâce au miasme.

L’histoire est assez complexe mais très développée et prenante. Il faut s’accrocher pour tout comprendre : la science se mêle au surnaturel dans une intrigue savante mais à la logique imparable. Le lecteur reste en haleine jusqu’à la scène finale. Un épilogue en texte continu est proposé à la fin pour compléter le récit.

201126_pla

Une chose est certaine, les dessins de cette bande dessinée valent le détour. L’illustrateur propose un bestiaire varié et impressionnant de ses créatures tout au long du récit. Les planches sont parfois des pages entières reprenant des croquis anatomiques, ce qui donne à cette bande dessinée son caractère inédit.

Citations

« Tout commence avec notre vision de la nature, celle des Asclépiades, que tu ne partages pas, mon bon Ambroise… La pathologie humorale explique le fonctionnement du corps grâce aux mouvements de quatre humeurs : le sang, la bile, l’atrabile et le phlegme… soigner revient à purger un excès d’humeur, une dyscrasie. Il faut aussi considérer l’environnement, l’air…et les étoiles. Leur correspondance avec chaque partie du corps, leurs positions… C’est cette vision que nous défendons, que nous perpétuons. Mais tout cela part en quenouille ! « 

licorne-4-le-jour-du-bapteme_3

Conclusion

Je recommande cette bande dessinée aux dessins magnifiques. On y retrouve une très belle fresque de la Renaissance, tout en découvrant un nouveau monde magique et étonnant. Une oeuvre unique !

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

#FungiLumini

Random Word Challenge Avril

Publicités

Une réflexion sur “La Licorne

  1. Pingback: #06 – C’est lundi! Que lisez-vous? | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s