Magie Grise, tome 1 : Le Phare au Corbeau #PLIB2020

critic-phare-rozenn-okTitre : Magie Grise, tome 1 : Le Phare au Corbeau

Autrice : Rozenn Illiano

Illustrateur : Xavier Collette

Éditeur : Critic

Genre(s) : horreur fantastique

Nombre de pages : 350

#ISBN9782375791271

« La plupart du temps, les gens qui nous reçoivent n’y entendent rien, ils se montrent sceptiques, même. Ou du moins, ils l’étaient avant que le malheur frappe leur maison. »
Agathe et Isaïah officient comme exorcistes. L’une a les pouvoirs, l’autre les connaissances ; tous deux forment un redoutable duo.
Une annonce sur le réseau social des sorciers retient leur attention. Un confrère retraité y affirme qu’un esprit nocturne hante le domaine d’une commune côtière de Bretagne et qu’il faut l’en déloger. Rien que de très banal. Tout laisse donc à penser que l’affaire sera vite expédiée.
Cependant, lorsque les deux exorcistes débarquent sur la côte bretonne, le cas se révèle plus épineux que prévu. Une étrange malédiction, vieille de plusieurs générations, pèse sur le domaine de Ker ar Bran, son phare et son manoir.
Pour comprendre et conjurer les origines du Mal, il leur faudra ébranler le mutisme des locaux et creuser dans un passé que certains aimeraient bien garder enfoui…

Mon avis

J’étais ravie que ce livre fasse partie de la sélection pour le #PLIB2020 : sa magnifique couverture et son intrigant résumé avaient titillé ma curiosité à sa sortie, mais je n’avais pas eu l’occasion de le découvrir. Je remercie la maison d’édition d’avoir mis l’ebook à disposition des jurés du PLIB 🙂 Beaucoup des autres projets de l’autrice me tentent également, et cette lecture m’a confirmé que je craquerai plus que probablement bientôt pour un autre de ces univers !

Agathe et Isaïah exercent en tant qu’exorcistes. Leur duo est atypique : le don d’Agathe est incomplet, elle peut voir les fantômes, mais pas communiquer avec eux. Isaïah, quant à lui, fait partie d’une puissante famille de sorciers, mais est né sans pouvoir. Il connait les rituels et les pratiques, mais ne peut percevoir les esprits. J’ai adoré découvrir cet univers de magie, de cérémonies et rites pour faire passer les esprits de l’autre côté, de fantômes et de vieilles superstitions qui ont la vie dure.

J’ai trouvé amusant de voir comment les pratiques se sont modernisées, utilisant internet et les réseaux sociaux pour passer des offres d’emploi paranormales. Ces « petits boulots » servent à payer le loyer de nos deux exorcistes. Le réseau est aussi important : c’est un autre exorciste qui envoie Agathe et Is à Ker ar Bran, car il n’avait pas le temps de s’occuper de ce cas. Une affaire qui va se révéler plus compliquée que prévu.

Dès que le duo arrive dans la propriété hantée, Agathe perçoit l’aura maléfique du lieu, mais est aussi étrangement attirée par cet endroit, et plus particulièrement son phare, comme si elle revenait chez elle. L’ambiance inquiétante et frissonnante de ce roman est parfaite : entre vieilles légendes et superstitions, on sent presque la présence des fantômes entre les pages. Si de nuit, ce sont les esprits qui hantent les lieux, de jour, c’est bien la mentalité des habitants qui est à faire peur ! Agathe a la parole la plupart du temps, mais on revient parfois dans le passé au travers du point de vue de deux personnages étroitement liés au phare et à sa malédiction, changements de perspective que j’ai trouvés très intéressants !

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Agathe, qui doute beaucoup d’elle-même et de son don incomplet – notamment à cause de sa famille qui l’a rejetée pour ce qu’elle est -, mais qui a réussi au-delà de ça à se construire une « vraie » famille avec les personnes qu’elle a rencontrées. J’ai trouvé son duo avec Is touchant de par la sincérité des sentiments qui les lient, comme des frère et sœur. J’espère d’ailleurs que dans un des prochains tomes, ce sera Is le narrateur, pour en découvrir plus sur ce personnage intrigant.

J’ai cependant parfois trouvé des petites longueurs ; des petites choses déjà dites qui étaient répétées, ou des éléments qui prenaient beaucoup de temps à se mettre en place pour au final n’avoir presque pas d’impact sur le récit. Mais c’est de l’ordre du détail.

Citations

« Elle me regarde, me fixe, et je sens que c’est là, le moment que je hais par-dessus tout… Lorsque des vestiges d’humanité s’allument dans leurs yeux, lorsqu’ils prennent conscience qu’on les efface, que tout va s’arrêter, qu’il n’y a plus de place pour eux ici. Tout se jour en une seconde, interminable et terrifiante, une seconde de compréhension sans pitié pendant laquelle j’ai toujours cette pensée : je suis vivante et vous êtes morts, et vous ne pouvez pas revenir sur vos pas, vous ne pourrez jamais retrouver le chemin vers la vie…« 

« J’ai tenté de le soutenir comme j’ai pu, ce qui n’est pas mon fort. Je ne suis pas du genre à savoir comment réconforter quelqu’un : je suis la fille un peu gauche qui reste à côté de celui qui pleure, qui garde le silence et dont le cerveau bouillonne en criant qu’il est totalement dépassé. À chaque fois, je me sens idiote et inutile, la pire amie du monde. Mais Is me connaît et ne me l’a jamais reproché. Il sait que l’affection que j’ai pour lui s’exprime différemment, ce qui ne m’empêche pas de me trouver indigne. Et maladroite. Et égoïste. »

« Je ne suis pas parvenue à bien les voir : à chaque fois qu’elles apparaissaient, brumes éthérées à formes humaines, elles disparaissaient aussitôt. L’une et l’autre portaient une robe blanche, ce qui ressemblait à des chemises de nuit anciennes ; l’une et l’autre étaient jeunes, avec de longs cheveux pour l’instant sans couleur ; l’une et l’autre se mouvaient comme des fées, dansantes et évanescentes, laissant dans leur sillage des rires semblables à des clochettes et un parfum de mer et de sel. »

Conclusion

Un phare maudit, un duo atypique d’exorcistes, des fantômes qui ne se laissent pas faire, une ambiance inquiétante au sein d’un petit village de campagne où les superstitions ont la vie dure : j’ai beaucoup aimé cette sombre lecture et j’espère qu’un des prochains tomes aura Isaïah comme narrateur !

extra1

#FungiLumini

17 réflexions sur “Magie Grise, tome 1 : Le Phare au Corbeau #PLIB2020

  1. Je l’ai lu, celui-là ! (Depuis mon déménagement, j’ai un choix plus limité de nouveautés, je ne suis donc pas vraiment à la page.) Je rejoins ton avis : j’ai vraiment bien aimé l’ensemble et puis j’adore les histoires de fantômes. Lire une autre des enquêtes de ce duo me plairait beaucoup.
    Mais d’accord avec toi, il y a des longueurs (je trouve que l’aller-retour sur Paris, au milieu du roman, casse un peu le rythme) et j’avoue que j’ai eu du mal avec la résolution. Sinon, c’était une bonne découverte.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, déjà les trajets entre les lieux, et moi ce qui m’a le plus choqué, c’est les questionnements interminables sur quel exorciste choisir pour les remplacer, les rencontres avec eux pour qu’au final, ils y retournent eux-mêmes et seuls, je me suis vraiment dit « What, tout ça pour ça? » xD

      Mais pour le reste, c’était vraiment un très chouette roman, et ça faisait longtemps pour ma part que je n’avais plus lu une histoire d’exorcisme, donc ça m’a fait bien plaisir :p

      (et rien à voir, mais très chouette ton interview pour ActuSF ! 🙂 )

      J’aime

    • Comme histoire d’exorcisme, je ne sais pas si tu connais la série « Broken Souls » de Céline Etcheberry : elle est publiée dans une collection romance, mais je la trouve vraiment plus intéressante pour son côté horrifique (le 1er tome : un manoir abandonné sur une île déserte ; le 2e : une usine désaffectée avec une vielle prison au sous-sol ; ça donne la couleur). En tout cas, j’ai beaucoup aimé les 2 premiers tomes et je me dis que ça pourrait peut-être te plaire.

      (Et merci pour le partage de l’interview ! Je suis contente qu’elle t’ait plu, c’était la première fois que je me livrais à ce type d’exercice^^. Si jamais ça te dit, Projets Sillex a aussi publié un petit texte sur les origines du décor sur la page de la campagne – dans les news.)

      Aimé par 1 personne

    • J’ai mis Broken Souls dans ma wish list, ça a effectivement l’air bien sympa 🙂 ( avec la couverture un peu racoleuse, je n’aurais jamais découvert ce livre par mes propres moyens :p ) Merci du conseil !

      J’aime

    • C’est une collègue qui me l’a conseillé, elle a dû le lire pour le travail. Sinon je serais aussi passée à côté^^. Mais j’ai vraiment passé un bon moment de lecture (et le tome 3 vient de sortir, je ne le savais pas !).

      J’aime

  2. Pingback: [Chronique] Le phare au corbeau, de Rozenn Illiano – Sometimes a book

  3. Pingback: Le Phare au corbeau de Rozenn Illiano – Les Blablas de Tachan

  4. Pingback: Le phare au corbeau, Rozenn Illiano | L'Imaginaerum de Symphonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s