L’arrache-mots #PLIB2020

9782016270080-001-TTitre : L’arrache-mots

Autrice : Judith Bouilloc

Éditeur : Hachette Romans

Genre(s) : fantasy

Nombre de pages : 280

#ISBN9782016270080

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Mon avis

J’avais besoin d’une lecture légère en cette période : le graphisme de la couverture m’a fait penser à ces romans qu’on voit beaucoup sur les tables des librairies ou dans les aéroports et qui promettent une belle histoire pas trop prise de tête. Le résumé me donnait aussi envie d’en savoir plus sur le don incroyable de l’héroïne et sur son mystérieux fiancé. Je remercie Hachette Romans d’avoir fourni l’ebook aux jurés du #PLIB2020 ! 🙂

Iliade aime les livres et possède un pouvoir particulier : elle peut donner vie aux histoires qu’elle raconte. Les mots se détachent et se transforment en ce qu’elle imagine en lisant. Sa vie prend un tournant particulier quand nous la rencontrons : elle était bibliothécaire de Pergame, elle est appelée à devenir conteuse royale et reçoit la demande en mariage d’un certain monsieur Tarlyn, qui porte donc le nom de la famille royale, mais sans connaitre le prénom ni le visage de son futur époux.

Iliade accepte de se rendre à la cour pour apprendre à connaitre son fiancé, mais là encore, bien des surprises l’attendent. Car si le mariage est prévu dans un mois et demi, le fiancé, lui, tarde à se montrer. Et personne à la cour ne semble au courant de l’identité du fameux monsieur Tarlyn, sauf Florent, botaniste et ami, qui ne veut cependant pas lâcher le morceau.

Heureusement pour notre héroïne, elle est accompagnée de sa grand-mère Cassandra, chaperon de la demoiselle et dragon à ses heures perdues (car oui, elle crache du feu !). Celle-ci apporte une dose de bonne humeur et d’humour bienvenue à sa petite-fille dépitée par la situation.

J’ai beaucoup aimé les différents rebondissements et révélations du récit, qui nous emmènent à la découverte du château, de la cour, mais aussi de beaux paysages naturels et d’endroits plus populaires de la capitale. On y rencontre aussi des personnages atypiques, certains avec d’étranges pouvoirs, d’autres avec des convictions fortes, et certains avec des plans machiavéliques. Un récit bien construit et plein de surprises !

Un autre point intéressant du livre est les nombreuses références littéraires qu’on y trouve : d’Homère à Shakespeare, de Don Quichotte à la Belle et la Bête, les grandes œuvres classiques sont nombreuses à être citées, et des notes de bas de page expliquent chacune d’elles dans son contexte. De par son pouvoir d’arrache-mots, Iliade a une grande connaissance de la littérature. J’aurais adoré pouvoir assister à une de ses lectures à voix haute, et m’émerveiller devant le spectacle des mots qui dansent et forment un tout nouvel univers !

Par contre, j’ai un peu été déçue par l’histoire d’amour de ce roman, qui n’a pas su  me transporter. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais je n’ai pas ressenti grand-chose lorsque les amoureux se rencontraient et n’ai pas vraiment été touchée par leurs sentiments. Dommage pour cette partie.

Citations

« Bouleversée, la petite Iliade avait rangé les volumes à leur place et pris la résolution de ne jamais plus lire à voix haute. Elle estimait qu’il y avait là quelque chose de dangereux. Arracher les phrases des livres, c’était peut-être pire que de cracher du feu. C’était comme sortir des perles d’un coffret qui ne lui appartenait pas. L’envol des mots était un vol et la lecture orale un plaisir coupable. Point à la ligne. »

« – C’est toujours le moment de lire, monsieur ! Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de livres qui sortent chaque année dans les librairies ! Le chiffre est vertigineux ! Une centaine de vies de lecture ne suffiraient pas à épuiser le patrimoine mondial de la littérature. Il n’y a pas une minute à perdre ! »

Conclusion

Une chouette lecture dans laquelle les livres ont une place centrale : une héroïne au pouvoir enchanteur qui fait rêver le lecteur en chacun de nous, une intrigue pleine de rebondissements, une grand-mère qui pète le feu et de très nombreuses références littéraires. J’ai juste pour ma part eu du mal avec la romance qui ne m’a pas emportée.

extra1

#FungiLumini

2 réflexions sur “L’arrache-mots #PLIB2020

  1. Ce roman a été un gros coup de cœur pour moi, j’ai vraiment adoré l’histoire et les personnages, dont la grand-mère qui est juste géniale :p
    Je comprends cependant que la romance ne t’ai pas convenue, c’est vrai qu’elle est assez particulière, même si on peut s’attacher au petit couple sur la fin 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s