Nils – tome 1 : Les élémentaires

NilsT01-C1C4_151210.inddTitre : Nils – tome 1 : Les élémentaires

Scénariste : Jérôme Hamon

Dessinateur et coloriste : Antoine Carrion

Éditeur : Soleil éditions (collection Métamorphose)

Genre(s) : BD fantasy écologique

Nombre de pages : 52

Mots-clés : plantes, élémentaires, faucon, robots, conflit, dieux.

Selon de vieilles légendes, il existerait un monde au-delà de la matière. Un monde constitué d’êtres lumineux, sans lesquels cette matière resterait inerte. Ainsi, quand les territoires du Nord, jadis fertiles et florissants, se muent en terres arides où plus rien ne pousse, ces légendes resurgissent et les regards se tournent vers les dieux anciens… Jeune garçon dans la fleur de l’âge, Nils, accompagné de son père, tente d’élucider ce mystère. Il rencontre ainsi ces êtres lumineux, les âmes de la nature qui le guident jusqu’à un royaume voisin à la technologie
avancée… Une quête qui bouleversera son existence.

Mémoire, souvenir, équilibre entre le monde des vivants et des morts, une histoire qui immerge et intrigue à travers des questions métaphysiques et existentielles où l’on suit l’épanouissement d’un jeune homme.

Mon avis

Ça faisait un petit temps déjà que j’avais envie de découvrir cette bande dessinée. Cet ouvrage de la Collection Métamorphose porte en plus le nom de mon filleul ! De plus, la couverture fait rêver, avec ce magnifique ciel étoilé et ces reflets brillants en forme de branches. J’ai profité d’avoir complété ma carte de fidélité chez mon libraire pour me faire ce cadeau. 🙂

1122644054

Quand on entre dans l’univers de Nils, on découvre un endroit qui ressemble à s’y méprendre à un petit village viking. Les habitants sont inquiets, car plus rien ne pousse, ni dans la terre ni dans le ventre des êtres vivants. Ruben et son fils, Nils, vont partir pour découvrir la source du problème et surtout pour essayer de trouver une solution à ce mal grandissant.

D’un côté, on trouve la beauté de la nature, des paysages sauvages et à peine touchés par la main de l’homme, et de l’autre, on découvre les prémices d’un monde mécanique -Cyan -dirigé par des hommes qui contrôlent des machines. Les dessins de ce premier tome dépeignent plutôt le côté naturel, mais j’ai bon espoir qu’on explore plus le côté industriel dans le tome 2. L’univers présenté ici est déjà fabuleux, mais je suis sûre que les illustrations du royaume des machines seront tout aussi fantastiques, voire plus encore.

Les personnages sont assez nombreux, mais tous leurs destins se croisent et s’interconnectent dans ce tome. Tout est mis en place pour la suite. La nature cache également des petits êtres élémentaires aux contours blancs qui rappellent les esprits de la forêt d’Hayao Miyazaki dans Princesse Mononoké. Il y a aussi des gros ours avec des colliers de crânes assez chou ! 😀

J’ai été un peu interloquée par la relation père-fils dans cet ouvrage. Ruben et Nils ont à la fois l’air proches et éloignés. J’avais du mal à dire si leur relation était plutôt fusionnelle ou distante. La fin du tome ne m’a pas vraiment aidée à me décider. On ressent une forte complicité entre les deux hommes, mais ils n’ont pas l’air de vivre dans la même réalité et ne se comprennent pas. Il n’y a qu’une génération qui les sépare et pourtant on a l’impression qu’il s’agit de bien plus.

Beaucoup des points de l’intrigue sont introduits ou évoqués dans ce premier tome, mais une grande part de mystère demeure. Qu’est-ce que Cyan au juste? Pourquoi est-ce que tous les hommes ne vivent pas sur un pied d’égalité? (machine/ nature, vie en plein jour/ vie cachée, etc.) Qui sont ces Dieux qui se mêlent du destin des hommes? Beaucoup de questions qui, j’espère, trouveront réponse dans le deuxième tome !

Ce livre donne à réfléchir sur la place de la nature dans un monde régi par les machines, mais aussi sur la place des êtres moins évolués dans cette nouvelle chaîne alimentaire. Quelle est également la place des croyances dans ce nouveau monde? Qu’est-ce qui relève de la magie, qu’est-ce qui est de la technologie?

Citations

planches_49924

nils-les-elementaires-t-1-hamon-carrion-champs

Conclusion

J’ai beaucoup aimé me plonger dans les magnifiques illustrations de ce livre – à la fois naturelles et sauvages – et dans cette histoire mêlant savoirs ancestraux, magie d’Asgard et technologie mécanique. Je recommande cette bande dessinée et j’attends avec impatience le tome 2 !

extra1

#FungiLumini

Advertisements

Une réflexion sur “Nils – tome 1 : Les élémentaires

  1. Pingback: #37 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s