Les Ombres d’Esver

67190Titre : Les Ombres d’Esver

Auteure : Katia Lanero Zamora

Illustratrice : Alexandra V. Bach

Éditeur : ActuSF (label Naos)

Genre(s) : fantasy gothique

Nombre de pages : 264

Amaryllis a 16 ans et n’a jamais connu que la maison où elle est née, le domaine d’Esver, reculé, magnifique, mystérieux. Dans ce manoir qui tombe en ruines où elle vit seule avec sa mère austère, elle étudie la botanique avec l’espoir d’en faire son métier… Le jour où elles reçoivent une lettre du père annonçant la vente du domaine et le mariage forcé d’Amaryllis à un de ses associés, tout bascule. Pour échapper à ce destin, malgré les ombres qui hantent ses nuits, la jeune fille répondra-t-elle à l’aventure fantastique qui se cache derrière les portes fermées d’Esver ?

Mon avis

Je remercie les éditions ActuSF pour l’envoi de ce livre ! La splendide couverture gothique et végétale de la talentueuse Alexandra V. Bach, ainsi que le résumé qui annonçait un conte sombre et mystérieux me tentaient énormément. Cela me faisait aussi très plaisir de découvrir une nouvelle plume belge dans le domaine de l’imaginaire. Ce roman n’a pas été du tout ce à quoi je m’attendais au niveau des thèmes qu’il abordait, mais ce fut une très belle lecture, pleine d’originalités !

On entre dans le domaine d’Esver, qui a cependant perdu son lustre d’antan. La poussière a élu domicile un peu partout, ainsi que les plantes grimpantes, et seules persistent entre ses murs Gersande et sa fille Amaryllis. Elles étudient ensemble la botanique. Dès le départ, leur relation semble étrange, la fille craignant les réactions de la mère et agissant pour la satisfaire au mieux. Leur routine bien rodée va être bouleversée par l’arrivée d’une lettre avec de funestes nouvelles : le domaine va être vendu et Amaryllis fiancée au futur propriétaire. Ni la mère ni la fille ne peuvent l’accepter. En même temps, d’étranges choses commencent à se dérouler la nuit…

Jusque là, on pourrait toujours croire au petit conte gothique auquel je m’attendais. Mais la suite est totalement improbable ! Amaryllis tente de s’enfuir du domaine, mais se retrouve poursuivie par des monstres effrayants, se défend grâce à son pic à cheveux et rencontre des créatures fantastiques qui lui annonceront qu’elle ne peut quitter le domaine sans rendre à la vouivre son rubis perdu et vaincre l’armée ennemie. Pour moi, on se trouve à la croisée entre Narnia, pour le côté passage de la réalité à un monde magique et quête épique, et Le Livre des choses perdues, pour le côté sombre, un peu malsain des endroits que notre héroïne visite et des personnages qu’elle y aperçoit, voire qu’elle combat.

De récit sombre et intrigant, on part dans de la fantasy. L’auteure joue cependant magnifiquement avec son univers : la nuit, on part à l’aventure, et le jour, on se retrouve au manoir comme si de rien n’était. J’ai adoré cette ambiguïté. Au final, on n’est jamais vraiment sûr de ce qui se passe : est-ce qu’Amaryllis et/ou sa mère sont folles? Est-ce que ce monde parallèle existe réellement? Les flash-back de la protagoniste concernant certains événements de son passé vont nous faire nous questionner plus encore sur ce doute, qui subsiste jusqu’aux dernières pages.

J’ai trouvé les personnages féminins principaux très versatiles dans leurs caractères. Amaryllis, au départ très obéissante, se rebelle contre l’autorité maternelle à partir du moment où elle apprend pour le mariage forcé, tout en se rendant compte que ce que sa mère entreprend, elle le fait pour son bien. Gersande oscille quant à elle entre la folie et la réalité. On ne sait jamais à quoi s’attendre avec elle. La relation entre ces deux femmes est dure, conflictuelle, tout en étant attentionnée. Elles tiennent l’une à l’autre sans pour autant savoir comment se le montrer.

L’élément qui fait aussi le charme de cette histoire est son décor. Esver est à l’abandon. Tout y est sombre, poussiéreux et froid. Les restes de la dernière soirée festive, qui entraîna la ruine du domaine, ont été abandonnés sur place, fantômes d’un passé oublié. Amaryllis ne connait que les quelques pièces du domaine dans lesquelles elle vit. On va découvrir avec elle le reste du domaine et les objets étranges qui y sont entreposés. On va également parcourir le réseau de passages secrets, réservés aux domestiques à l’époque. Et la passion de Gersande pour la botanique crée une ambiance toute particulière, faite de plantes en pot et de peau maculée de terre.

Citations

« Il n’y a de vérité que la nature. La mort est la fin d’un cycle sur lequel il ne faut pas pleurer. Le corps retourne à la terre, donne vie à autre chose, et voilà tout. Mais cela rassure l’être humain de savoir qu’il a un rôle à jouer dans ce bas monde, avant que ses jours ne se flétrissent. Or, avez-vous déjà vu une feuille d’arbre s’opposer à l’automne qui s’installe? »

« Les histoires vous donnent un espoir vain, des rêves stupides et le sentiment que vous devriez être spéciale…. Personne n’est spécial, Amaryllis. Vous n’avez rien d’autre à accomplir que de survivre un jour de plus. La vérité, c’est qu’il n’y a aucune destinée et que nous ne sommes que le fruit des conséquences de nos choix passés. Le romantisme, c’est pour les faibles. »

Conclusion

L’auteure nous propose un superbe récit tout en ambiguïté : le jour ou la nuit, la réalité ou le conte, la folie ou l’aventure, l’obéissance ou la rébellion. Qui sont les véritables monstres du mystérieux domaine d’Esver ?

extra1

#FungiLumini

Publicités

4 réflexions sur “Les Ombres d’Esver

  1. Pingback: #113 C’est lundi ! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

    • En mettant mon article à jour, j’ai vu qu’une partie de ta chronique était sur le site ActuSF, top 😀 C’est vrai que je ne pensais plus que le label Naos était plutôt jeunesse, mais je trouve que cette lecture correspond tout aussi bien au public adulte 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s