Hurler avec les loups, tome 1

Titre : Hurler avec les loups, tome 1

Autrice : Virginia Schilli

Illustratrice : 2LI

Auto-édition via Librinova

Genre(s) : romantic fantasy

Nombre de pages : 438

Le long des chemins tourbeux d’une île aux éléments déchaînés, les sœurs Hiona et Lone Abarante, filles du Haut-Roi de Jénovie, font route vers un avenir tout tracé. L’aînée, gracieuse et disciplinée, est promise au prince héritier du Nòttlandt. La plus jeune s’est jointe à l’expédition dans le but d’échapper aux quatre murs de la prison dorée dans laquelle elle a toujours vécu.

Impétueuse et avide de liberté, Lone n’ignore rien du sort qu’on lui réserve, à son retour. Elle sera novice, puis prêtresse de Namta. Un destin cruel et solitaire, une vie de claustration au nom d’un dieu de mort qui la terrifie.

Mais au cœur de la nuit norroise, des ombres guettent sans bruit. Esprits tutélaires ou guerriers-fauves ? Alliés ou ennemis ? Dans ce pays imprégné de magie ancienne, les frontières sont brouillées. Lone, armée seulement de la fougue de ses vingt ans, ne tarde pas à comprendre que s’affranchir du poids des conventions ne va pas sans consentir à d’amers sacrifices.

Mon avis

Je ne connaissais pas encore l’autrice de ce roman quand elle est venue me le proposer, mais en regardant sa bibliographie, j’ai vu qu’elle avait publié plusieurs ouvrages aux défuntes éditions du Riez, une de mes maisons d’édition chouchous à l’époque. La superbe couverture ainsi que l’intrigant résumé m’ont donné envie de tenter l’aventure, et j’ai bien fait ! Ce livre a été une de mes meilleures lectures 2021, je n’ai plus pu le lâcher une fois ma lecture entamée ! Encore un tout grand merci à Virginia pour l’envoi de ce roman 🙂

Lone accompagne sa sœur Hiona alors que celle-ci doit épouser l’héritier du Nòttlandt. Étant la seconde princesse, on l’a souvent mise de côté, que ce soit pour son éducation ou pour le reste. Des flash-backs réguliers nous montrent sa triste enfance, entre l’absence de ses parents, les mauvais tours de sa sœur et la peur de son frère incestueux. D’une beauté banale comparée à Hiona, elle ne se sent en rien légitime et n’a aucune confiance en elle, se considérant juste comme un poids pour son entourage à cause de ses nombreux impairs, mais souhaitant de tout son cœur trouver le bonheur. C’est un personnage qui m’a beaucoup parlé, car très vrai dans sa façon d’être, avec ses forces et ses faiblesses qu’elle ne cache pas, avec ses réactions très humaines dans les situations de joie comme de désespoir.

Alors qu’elle pensait se changer les idées en accompagnant Hiona, Lone se retrouve dans un pays froid, hostile, et découvre de nombreux secrets qu’elle ne sait si elle doit garder pour elle ou s’il faut les partager avec son père le Haut Roi. Elle rencontre aussi Mednat, berserkr aux cheveux rouges et aux yeux vairons qui attire irrésistiblement sa part animale, mais qui est aussi malheureusement l’héritier du trône et donc le futur époux de sa sœur.

Le jeu d’attirance entre ces deux-là est plus fort que tout : leur amour transcende tout, mais ils n’arrivent pas à s’accorder. Toutes leurs rencontres se soldent par des échecs et de la frustration de chaque côté. Leurs histoires personnelles respectives sont douloureuses, ce qui en font des personnages forts et attachants. A chaque pas en avant, un des deux commet une faute qui semble insurmontable à l’autre. Bien qu’on ait seulement le point de vue de Lone, on se rend bien compte que les choses sont aussi difficiles pour Mednat, voire plus encore que pour la jeune femme, puisqu’il a attendu 10 ans de la revoir alors qu’elle ne se rappelle pas de leur rencontre. Une romance qui vous brise le cœur par la sincérité des sentiments éprouvés, mais qui vous donne aussi parfois envie de secouer les protagonistes à cause des actions qu’ils entreprennent !

Quand on voit tous les malheurs qui arrivent à Lone, on pourrait croire qu’elle est maudite. C’est d’ailleurs peut-être le cas : d’étranges marques strient ses jambes depuis un incident durant sa jeunesse et elle sent en elle une présence sombre, qui la pousse à voir le côté obscur, à entendre une petite voix dans sa tête qui lui dit que rien n’ira jamais. C’est cette voix qui éveille une jalousie profonde et qui lui fait asséner des paroles acerbes à Mednat pour les regretter ensuite.

Les personnages secondaires sont très développés : je pense notamment à Ruffine, la domestique de Lone, à Edwin, capitaine de la garde de Jénovie ou encore à Gregor, père de Lone et Haut Roi. Alors qu’on croit au départ qu’ils sont encrés dans les clichés du genre, on découvre au fil des pages des personnages sensibles, profonds qui révèlent une autre facette de leur personnalité, et dont on a également envie de suivre les aventures.

J’ai aussi trouvé le récit palpitant, entre enjeux politiques, sorcellerie et drame familial, les actions s’enchainent et je n’ai plus réussi à lâcher le roman, tellement j’avais envie de savoir ce qui arriverait à Lone au milieu de toute cette folie. La fin de ce tome est un peu plus calme, apaisante par rapport à tous les événements qui s’y sont déroulés. Je pense même que le récit aurait pu se terminer comme cela, mais j’ai très hâte de découvrir ce que l’autrice réserve à Lone dans le tome 2 !

Citations

« Sous la masse de ses cheveux d’un rouge presque noir qui nous isolèrent telle la ramure d’un saule pleureur, j’approchai mon visage. Fascination et répulsion. Plus rien autour n’exista pendant quelques secondes. »

« Je tendais précisément à cela. Me Mortifier, me flageller, me lapider. Perdre ce qu’il restait de mon âme dans de vaines rêveries, à propos d’un destin fantasmé, aussi idyllique que celui-ci était morne. Perdre tout goût à l’existence et pouvoir décider de partir, convaincue que ce que la vie avait de meilleur à m’offrir appartenait au passé. »

« Pourquoi te borner à rester vivre dans ce palais, revivant sans cesse la même morne journée ? poursuivit-il. Au lieu de n’être que princesse, la fille d’une prêtresse folle, tu deviendrais reine ! Au lieu d’un bassin artificiel au milieu d’un jardin, tu aurais mille lacs et toutes les forêts du Nòttlandt pour courir ! Au lieu de te contenter de l’affection d’animaux, tu pourrais avoir un époux et fonder une famille ! Relis-tu sans cesse la même page du même livre, sans jamais aller jusqu’à la fin ? Personne ne fait cela ! »

Conclusion

Un premier tome coup de cœur : j’ai adoré voyager aux côtés de Lone – princesse solitaire et sauvage, personnage fort et attachant, mais surtout vrai -, découvrir avec elle les intrigues de château et les sombres secrets familiaux, mais aussi ses émois amoureux, entre passion violente et irréconciliables conflits. Il me tarde de savoir ce que l’autrice lui réserve pour la suite !

coup de coeur

#FungiLumini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s