Clément Coudpel contre les spectres de Samain

Titre : Clément Coudpel contre les spectres de Samain

Autrice : Manon d’Ombremont

Illustratrice : Jennifer Peulen

Éditeur : Livr’S éditions

Genre(s) : fantastique

Nombre de pages : 388

Lu en ebook, mais précommandé en papier. 😉

Clément Coudpel porte un nom de famille un peu étrange, il l’admet. En dehors de ça, il se considère comme n’importe quel garçon de treize ans : il aime les mangas, les jeux vidéo et trainer avec son meilleur ami, Takeshi, dans leur petit village liégeois. Ce qu’il veut dans la vie ? Aucune idée ! Mais une chose est sûre, il n’embrassera pas la malédiction familiale. La magie, les cimetières, les macrales, les fantômes, très peu pour lui. Et toute la pression qu’il subit au quotidien n’y changera rien, peu importe à quel point ses détracteurs vont loin. Il laisse ça à son aînée, Camille, qui s’en sort comme une cheffe. Sauf que quand cette dernière disparait à quelques jours de Samain, Clément craint de ne plus avoir le choix…

Mon avis

Je ne pouvais pas rater le nouveau roman de Manon ! Je remercie Livr’S éditions qui m’a permis de le découvrir en avant-première. Les précommandes sont d’ailleurs toujours en cours si vous souhaitez vous le procurez avec plein de chouettes goodies et des dédicaces 😀 Le résumé me tentait énormément (<3 Halloween forever) , le nom du protagoniste était génial et la couverture sublime, entre dessin manga, monstre d’inspiration Berserk et Clément avec une allure qui m’a fait penser à L de Death Note.

Clément fait partie de la famille Coudpel : lui et sa sœur Camille ont hérité de pouvoirs qui leur permettent de voir le monde des morts et de combattre les créatures qui peuplent les ténèbres. Chaque nuit de Samain, la frontière entre les mondes se fragilise et la famille Coudpel combat ce qui essaie de s’incruster dans notre réalité à coups de…pelle. 😀 C’est lors d’une de ces nuits, alors qu’il était encore enfant, que Clément a vu sa mère mourir sous ses yeux. Pour le protéger et le préserver, Camille lui fait tatouer « illégalement » un sceau magique qui cadenasse ses pouvoirs à sa demande. Elle décide ainsi d’assumer seule la responsabilité de la malédiction familiale, mais voila qu’un jour, elle disparait à quelques jours de la nuit de Samain. Clément va-t-il laisser le monde se faire envahir par les monstres, va-t-il briser son sceau ou va-t-il trouver une autre solution avec l’aide de son meilleur ami Takeshi et de son « oncle » oupyr Katel ?

J’ai beaucoup aimé l’univers proposé ici par Manon : déjà, toute l’intrigue se déroule dans la ville de Liège et ses environs, ce qui est change et est vraiment cool pour la Belge que je suis ! A côté de la réalité des humains, se cache un monde de magie et de mystères, investi par différentes familles aux pouvoirs divers. A 12 ans, ils sont censés rejoindre le Cénacle pour apprendre à maitriser leurs pouvoirs, mais aussi avoir des cours théoriques variés… C’est aussi un monde peuplé de créatures étranges : fantômes, liches, barghest, ver de cimetière…

Clément est un protagoniste auquel on s’attache très vite. Il a vécu des événements traumatisants et a réussi, grâce au sacrifice de sa sœur, à les surmonter et à mener une existence plus ou moins normale.Il a envie de choisir sa vie, mais l’ombre de la malédiction familiale le menace régulièrement, surtout depuis qu’il a refusé d’entrer au Cénacle et qu’il poursuit une scolarité des plus classiques. On a envie qu’il puisse parvenir à vivre comme il l’entend, bien qu’on se rende vite compte que ce ne sera pas possible…

L’élément qui le raccroche à cet espoir est son amitié avec Takeshi. Tous les deux sont fans de mangas et de gaming, et de nombreuses références parsèment le récit (ce qui m’a aussi beaucoup plu, appréciant également ces deux univers !). Et pour les néophytes dans ces domaines, l’autrice a mis des notes de bas de page pour documenter ces références. (ce qui m’a aussi été utile pour certains mangas que je ne connaissais pas) L’autrice va même plus loin en incluant aussi ses libraires préférés à l’intrigue ! (poke Kazabulles) L’humour (souvent noir) est toujours au rendez-vous, pour notre plus grand plaisir.

L’amitié entre ces deux là est vraiment forte. Bien que Clément ait caché pendant de nombreuses années les pouvoirs de sa famille à son meilleur ami, il lui pardonne assez rapidement et s’implique énormément pour l’aider. Ils explorent ensemble les aspects de la magie et de ses traditions, et découvrent les viles manipulations et trahisons de l’histoire familiale des Coudpel.

Des retournements de situation improbables et incroyables, l’intrigue en lance à la pelle : que ce soit des manigances, alliances ou duels, trahisons, anciennes querelles qui reprennent, gobage de cadavres (ou d’enfant :D) par ver de cimetière, morts et résurrections improbables, et un final inattendu, Clément et Takeshi ne vont pas avoir facile à s’en sortir indemnes !

J’ai beaucoup aimé les personnages que Manon nous présente : la gouvernante fantôme qui veut inculquer à Clément des valeurs d’un autre siècle, l’oncle qui ne peut pas mourir (mais qui essaie quand même régulièrement de remédier à ce problème), le directeur du Cénacle psychopathe, son grand-père fantôme qui le renie tout autant que les autres pour ses choix de vie, le professeur barghest ou encore le trop choupi ver cimetière que vous pouvez voir en couverture. La seule qui m’a un peu déçue dans l’histoire est Camille, mais je pense que l’autrice a voulu faire passer le message que bien qu’elle se soit sacrifiée pour son frère, elle n’est pas une super héroïne et a aussi ses faiblesses.

Mon seul regret avec ce roman ? L’avoir lu avant la période d’Halloween !

Citations

« Son sourire sincère réchauffe le cœur du Coudpel. Celui-ci n’ose toutefois pas encore demander pour le transformer en liche. Mais sa réaction reste prometteuse. Encourageant. Obligé, il dira oui. C’est ce que se répète Clément.
Il dira forcément oui.
Forcément. »

« Célestin suit le cheminement de ses pensées sans l’interrompre avec une justification. Il attend que Clément se rende compte seul qui si c’était si simple, en effet, tout le monde s’en servirait. Ce silence pédagogique l’énerve, ce qui ne l’empêche pas de l’utiliser à bon escient. »

Conclusion

Un roman parfait pour la période d’Halloween : un protagoniste qui renie ses pouvoirs, mais qui va devoir trouver une solution pour vaincre les monstres de Samain alors que sa sœur a disparu, une collection de personnages plus originaux les uns que les autres, des retournements de situation improbables, de nombreuses références aux univers du manga et du gaming, avec une touche d’humour noir bien dosée, ce roman a tout pour plaire !

extra1

#FungiLumini

2 réflexions sur “Clément Coudpel contre les spectres de Samain

  1. Pingback: Clément Coudpel contre les spectres de Samain de M. d’Ombremont – Au pays des Cave Trolls

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s