Bläckbold

9782379100345-300x429Titre : Bläckbold

Autrice : Émilie Ansciaux

Illustratrice : Jennifer Peulen

Éditeur : Livr’S éditions

Genre(s) : fantastique vampirique

Nombre de pages : 128

Lu en ebook.

Matthias est un connard. En 2020, il veut changer. Il aura toute l’éternité pour essayer. Mais quand l’éternité se transforme en cauchemar, faut-il vraiment se donner la peine ? « Des chips trop molles, pâteuses en bouche. Je croque son petit doigt et le colle contre mon palais du bout de la langue pour en extraire jusqu’à la dernière goutte de nectar. J’étais un monstre, avant. À présent, j’ignore ce que je deviens, mais c’est pire. »

Mon avis

Voilà un livre que j’avais super envie de découvrir et je remercie Manon et Livr’S éditions pour l’envoi. Le résumé me tentait énormément, et cette couverture, quelle merveille, je l’adore ! Je ne connaissais pas encore l’artiste, mais elle vient aussi de réaliser la couverture du prochain roman de Manon d’Ombremont, et elle est aussi canon : une illustratrice à suivre de près donc ! Ce roman est vraiment court et se laisse lire tout seul, je l’ai dévoré en une journée.

La première perspective que nous avons est à quelques minutes de la destruction de la Terre. Petit à petit, nous revenons dans le passé, vers notre présent. Mathias est une personne immonde. Dans un accès de folie (ou de lucidité?), il va tenter de se suicider en avalant cul sec une bouteille d’encre de Chine. Il se réveille cependant nu au côté d’un cadavre carbonisé, sans comprendre ce qui lui arrive. Mia, une tatoueuse, et son pote Phil vont le recueillir et lui expliquer la situation : il vient de tuer un vampire et il a été choisi pour le remplacer…

La vision des vampires de l’autrice est originale et atypique. Elle est étroitement liée au monde du tatouage, ce que j’ai trouvé super intéressant ! Les vampires sont restreints à un nombre limité et ne peuvent transformer un nouveau membre que si un autre meurt. Ils se nourrissent toujours de sang, mais développent des pouvoirs étonnants. Les êtres de la nuit sont dominés par les 7 vampires originels, maitres de tous et responsables selon Mathias de tous ses malheurs. Il va donc se donner pour objectif de les décimer l’un après l’autre, mais cela ne semble pas gagné d’avance.

On continue à voyager dans le temps au fil du récit. J’ai trouvé le monde futuriste que nous explorons fascinant. La Terre n’a pas bien évolué : on est plutôt dans un univers apocalyptique à la Mad Max plutôt que dans une ville moderne gouvernée par la technologie. La place des humains y est bien différente que celle à laquelle on pourrait s’attendre.

La violence et le sang sont bien présents dans le récit. Le protagoniste ainsi que plusieurs des personnages sont assez crus et agressifs, et cela se répercute dans le style d’écriture que l’autrice a choisi pour son roman : cash, sombre, et sans concession, ce qui pour ma part m’a bien plu !

Le roman est très court et c’est donc difficile d’en parler  plus sans spoiler une partie importante du récit. En tout cas, j’ai beaucoup aimé découvrir petit à petit les retournements de situation, ainsi que les révélations sur ce qu’il se passe réellement pour Mathias et comment il va en venir à bout !

Citations

« Non, il y a un sentiment, un instinct plus profond, ancien, ancré bien plus loin que ma propre petite existence. Je le touche du doigt alors qu’elle continue de me jauger, de se tenir à quelques centimètres de moi. Elle pose sa main sur ma cuisse puis remonte sur mon entrejambe, mais je ne la sens même plus, tant je suis obnubilé par ce secret qu’elle garde : une bête, une monstruosité qui, si je la cherche un peu trop, pourrait me détruire. »

« Quel moyen avons-nous de nous prouver la véracité des événements qui nous percutent, quand la mort elle-même ne nous délivre jamais définitivement et que les souvenirs n’ont plus jamais la saveur suave de l’inédit ? »

Conclusion

Un roman court, atypique et très sombre. Une reprise du mythe du vampire originale, étroitement liée au monde du tatouage. On y parcourt à la fois le présent, mais aussi un futur apocalyptique fascinant aux côtés de personnages violents qui n’ont pas leur langue dans leur poche. Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de récit et ce fut une très bonne surprise !

extra1

public averti horreur

 

#FungiLumini

3 réflexions sur “Bläckbold

  1. Pingback: Bläckbold – Émilie Ansciaux | OmbreBones

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s