Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes #plib2020

41EmvXj4wsLTitre : Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes

Autrice : Georgia Caldera

Illustratrice : Miesis

Éditeur : J’ai Lu

Genre(s) : dystopie fantastique

Nombre de pages : 350

#ISBN9782290165614

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

Mon avis

J’ai été ravie de voir que ce roman faisait partie des 20 sélectionnés du PLIB : Georgia Caldera est pour moi une valeur sûre, avec une plume hyper addictive et des personnages profonds et touchants. Elle vogue entre deux styles qui lui vont bien tous les deux : l’imaginaire, avec la saga des Larmes Rouges ou celle de Victorian Fantasy, et la romance contemporaine (mon petit chouchou : Hors de portée ❤ ). C’est avec grand plaisir que j’ai découvert ce nouvel univers dystopique et ce nouveau duo de protagonistes atypiques ! La couverture réalisée par Miesis est magnifique et décrit bien à la fois l’ambiance et la jeune femme qu’on va suivre.

On est projeté dans un futur très sombre, dans lequel les dieux sont descendus sur terre et ont pris le pouvoir. Les humains doivent respecter le culte, mais pas seulement dans leurs actes : Orion, le dieu des dieux, lit dans les pensées de tous ces sujets et y détectent les idées dissidentes, pour les réprimer avant même qu’elles aient le temps de se développer. Un régime dur, violent, tyrannique, mais auquel les humains sont forcés de se plier.

Céphise est une victime de ce système : son petit frère est arraché à sa famille alors qu’il est enfant pour devenir soldat dans l’armée des dieux (il sera donc modifié pour devenir en partie robot, et deviendra un super soldat…s’il survit aux changements). Ses parents sont condamnés pour les pensées anti-dieux qu’ils auront dans le futur, après le départ de l’enfant, et Céphise est punie pour les paroles de son père à cet instant. Elle devient orpheline, mais aussi rapiécée : on lui coupe un bras et une jambe et on lui remplace par des membres mécaniques sophistiqués. Bien qu’elle continue sa formation de violoniste, elle est vue par tous, sauf son meilleur ami, comme une paria et une blasphématrice potentielle source de problèmes. Elle se jure de se venger un jour de celui qui lui a tout pris : l’Ombre, exécuteur des ordres d’Orion.

On découvre aussi le personnage de Verlaine, être solitaire et torturé, qui vit au sein de la Cathédrale des dieux, mais qui n’en est pas tout à fait un. il possède un terrifiant pouvoir qui est aussi instable qu’incontrôlable en action, et cela lui a déjà valu de très mauvaises surprises… Son seul réconfort se trouve dans la musique qu’il joue sur son piano. Sa rencontre avec Céphise va le perturber au plus haut point, lui donnant à portée de mains un monde nouveau, mais le mettant dans une situation délicate, où la moindre faute pourrait le faire couler.

Quelle tension entre ce duo ! Les sentiments contradictoires, mais si intenses, des deux protagonistes alors qu’ils se découvrent nous immergent totalement dans leur histoire, passée et présente. Georgia parvient magnifiquement avec sa plume addictive à nous toucher avec ces personnages et à nous faire vivre leurs aventures à 100 à l’heure ! J’ai trouvé le début un peu long à se lancer, mais après, les actions s’enchainent et je n’ai maintenant qu’une envie, lire le tome 2 pour connaitre la suite de ce livre qui se termine bien trop vite ! Si j’ai adoré suivre le récit, il ne m’a cependant pas beaucoup surprise, les retournements étant assez prévisibles, sauf pour le final, cliffhanger qui fera que je me jetterai sur le tome 2 à sa sortie. :p

J’ai bien aimé l’univers développé, très sombre, entre mécanique poussiéreuse et grandeur décadente, entre tristesse mélancolique et rage de se battre, mais j’ai trouvé qu’il aurait pu être plus décrit, et j’espère que le tome 2 nous donnera davantage d’explication sur pourquoi le monde est devenu ainsi.

Georgia écrit très bien, mais elle a aussi des talents d’illustratrice ! Je suis d’ailleurs étonnée que son dessin de Céphise n’ait pas servi pour la couverture de ce premier tome. Il est cependant disponible en troisième de couverture, ce qui est très chouette. Cela fait presque regretter les anciens livres de poche, dans lesquels se trouvait une carte postale couleur au début du livre, détachable et qui pouvait servir de marque-page.

Citations

« Je n’aimais plus la musique, mais je jouais.
Je n’avais plus aucune considération pour les dieux, mais je les honorais en accomplissant leurs rituels avec assiduité.
Je détestais ce monde et son système gangrené jusqu’à la moelle, mais je continuais d’en être l’un des rouages, faisant bonne figure envers et contre tout.
J’attendais simplement mon heure… »

« Le cours d’eau qui s’écoulait entre nous n’était pas ordinaire, cela ne m’avait pas échappé. Ses reflets se chargeaient d’images floues et ondoyantes, sans cesse changeantes. Je me baissai pour en effleurer la surface des doigts et le jeune homme m’imita.
Alors nous nous retrouvâmes plongés au cœur d’une autre réalité. Ancienne ou future… ou peut-être seulement alternative, je l’ignorais. »

Conclusion

Un premier tome très prometteur : un récit dystopique dans lequel les dieux ont pris le pouvoir sur l’humanité et font régner la terreur, un duo de protagonistes touchants que tout oppose, mais que le destin a choisi de lier. Une fin comme Georgia sait si bien les faire, qui nous donne super envie de se jeter sur le tome 2 !

extra1

#FungiLumini

4 réflexions sur “Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes #plib2020

  1. Pingback: #PLIB2020 : Les brumes de Cendrelune #1 le jardin des âmes – Georgia Caldera | OmbreBones

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s