Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough

couv-jacominus-620x705Titre : Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough

Auteure et illustratrice : Rébecca Dautremer

Éditeur : Sarbacane

Genre(s) : album jeunesse

Nombre de pages : 56

En douze scènes de genre traversées par les saisons, ponctuées de trois pêle-mêle et d’une dizaine de portraits du héros à différents âges, voici le récit d’une vie. Ses petits riens, ses grands moments, ses joies, ses peines, ses doutes, ses épreuves… Avec, au final, la chance d’avoir été aimé et le bonheur de contempler, au crépuscule de son existence, ses amis fidèles, Policarpe, César, Agathon ou Byron, sa compagne Douce la bien nommée et ses petits-enfants autour de soi.

Mon avis

Non, mais vous avez vu cette couverture? Est-ce possible d’avoir une si grande dose de mignonitude en une seule image ? Étant fan de lapins, d’albums jeunesse et d’illustrations douces et détaillées, je ne pouvais que craquer pour ce magnifique livre (très) grand format ! Merci à Marjorie et Bernard pour ce super cadeau de Noël 🙂

J’ai beaucoup aimé le mot de l’auteure en introduction au livre, dans lequel elle explique aux adultes que ce n’est pas parce que c’est un livre avec de grandes illustrations qu’il n’est pas fait pour eux et aux enfants que ce n’est pas grave s’ils ne comprennent pas tout directement, qu’il est important de prendre le temps de réfléchir et de ne pas hésiter à demander une explication à un adulte !

On alterne entre deux sortes de double page : parfois des grands tableaux illustrés sur deux pages avec un tout petit texte en dessous, parfois une représentation de Jacominus sur une page et un texte plus long sur l’autre page. J’ai beaucoup aimé les deux présentations.

Les tableaux sont hyper détaillés et nous avons ainsi mille détails à observer. La toute première grande planche est en noir et blanc et reprend le nom de chacun de la trentaine de personnages (animaux aux comportements humains) du livre, ainsi que leurs liens de parenté. En plus des détails sur l’époque, les habitudes du quotidien, on peut aussi essayer de reconnaître les personnages, qui grandissent, vieillissent au fil du temps et des pages. Et bien sûr, toujours essayer de voir où se trouve Jacominus dans cette grande scène.

Ce livre est le récit d’une vie : celle du lapin Jacominus Gainsborough. On y découvre ses joies, ses peines, ses ambitions, ses accidents, ses rêves, ses amours, ses expériences, ses rencontres qui nous changent à jamais, tout ce dont une existence est faite. Les textes qui accompagnent les portraits du lapin sont doux, poétiques et retracent bien toutes ces petites choses de la vie. Au travers des portraits individuels, tous plus mignons les uns que les autres, on voit évoluer ce petit personnage qu’on a appris à connaître lapereau auquel on ne peut que s’attacher et qu’on voit grandir, vivre sa vie jusqu’à sa fin inéluctable.

Le fait d’utiliser des animaux différents (lapins, souris, moutons, oiseaux…) accentue le côté mignon. Chacun est habillé et se comporte comme un humain. L’époque de la Première Guerre mondiale est abordée de façon subtile, mais qui va provoquer chez le lecteur des réflexions : où part Jacominus? Pourquoi s’en va-t-il? Pourquoi tel ou tel costume? … Un livre qui pourrait servir en classe pour introduire ce sujet aux enfants. En tout cas, un magnifique récit de vie anthropomorphe !

Citations

« Mais quand on y pense, si Jacominus était né plutôt ailleurs, et un autre jour, d’une autre dame plus loin, et de ce gars là-bas, Jacominus n’aurait pas été Jacominus !
Il se serait nommé Policarpe ou César, Agathon ou Byron. Ou bien Léon, ou même Napoléon, peut-être ? »

4901650jacominus_p26-27

Conclusion

Un petit lapin qu’on voit grandir, qui prend une place dans notre cœur et qu’on a du mal à laisser partir une fois la lecture finie. De magnifiques tableaux avec mille détails à observer, de jolis textes pleins des belles et moins belles choses de l’existence, qui font qu’une vie vaut la peine d’être vécue. Un récit de vie riche et attendrissant à partager !

coup de coeur

#FungiLumini

2 réflexions sur “Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough

  1. Pingback: #118 C’est lundi ! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s