Les Sœurs Carmines, tome 3 : Dolorine à l’école

C1-Carmines-3-732x1024Titre : Les Sœurs Carmines, tome 3 : Dolorine à l’école

Auteur : Ariel Holzl

Illustrateur : Melchior Ascaride

Éditeur : éditions Mnémos (collection Naos)

Genre(s) : fantasy urbaine

Nombre de pages : 304

L’école de la vie n’a point de vacances. Même quand on y meurt.

Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis. Cependant, la fillette n’a pas trop l’habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche…

Dans le pensionnat bizarre où elle a atterri, les spectres manquent pourtant à l’appel. Ont-ils été chassés par les horreurs des environs ? À moins qu’ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ?

Personne ne semble avoir la réponse.

Monsieur Nyx veut tout brûler.

Mais Dolorine reste optimiste : en fouinant partout, elle finira bien par les retrouver !

Un peu de curiosité n’a jamais tué personne… si ?

Mon avis

Après avoir dévoré les tome 1 et tome 2  de la saga, j’avais hâte de découvrir ce tome 3, qui plus est avec mon personnage préféré comme protagoniste ! J’avais lu plusieurs chroniques qui disaient que ce troisième tome était bien, mais pas le meilleur de la série. Pour ma part, je l’ai tout autant aimé que les autres !

Dolorine part vivre loin de sa famille, dans un pensionnat de renom. Entre la directrice bizarre, le jardinier qui ressemble à un croque-mort et la nouvelle institutrice qui semble cacher bien des secrets dans son tout nouveau laboratoire, la fillette ne risque pas de s’ennuyer. Chose étrange, aucun fantôme ne se cache entre les murs de la vieille bâtisse qui accueille les élèves et Monsieur Nyx tombe malade. Dolorine va être obligée de se faire des amis parmi les vivants. Elle mène en même temps l’enquête pour retrouver les fantômes, et pour cela, rien de mieux que les promenades nocturnes.

J’ai adoré suivre Dolorine. On retrouve la petite fille innocente et naïve qu’on a découverte à travers les pages de son journal dans le tome 1. Toujours accompagnée du génialissimement maléfique Monsieur Nyx, elle fait la connaissance de ses camarades de classe. Tous sont issus d’une des grandes familles de Grisaille, ce qui complique encore l’intégration de Dolorine. Heureusement, elle est pleine de ressources et ne baisse pas les bras au moindre obstacle ou à la première méchanceté presque mortelle à son égard !

Les personnages sont tous très différents, et surtout atypiques et décalés, que ce soit dans leur apparence, leur caractère ou leurs hobbies. Ils sont nombreux, mais je ne les ai jamais confondus, leurs caractéristiques en faisant chacun des personnages à part. Grâce au don de Dolorine pour toujours se retrouver dans les situations les plus improbables, elle découvre au fil du temps les secrets de chacun. Elle va essayer de les utiliser en suivant les conseils de Monsieur Nyx, mais cela ne donnera pas toujours le résultat escompté.

Ceci est une histoire de hasards, qui vont mener Dolorine de mystères en intrigues, du grenier glauque du pensionnat au laboratoire souterrain glacial en passant par la serre et le cimetière, de la  vie d’écolière à reine des elfes et de la fronde, en passant par une carrière d’assistante de savant fou. Tout est improbable et décalé dans ce récit, pour notre plus grand plaisir !

Dans ce tome, on apprend pas mal de bonnes nouvelles pour les deux autres sœurs, qui semblent avoir de bonnes situations amoureuses et de travail. On reconnait cependant Tristabelle : elle ne se contente jamais de ce qu’elle a et veut toujours davantage. Ça m’a fait plaisir de la retrouver, même si on n’était plus dans sa tête. 😀 Et puis, Monsieur Nyx est au meilleur de sa forme quand il s’agit de donner des astuces à Dolorine ou d’annihiler toute vie humaine !

La seule chose qui m’a dérangée dans ce tome, qui est censé clore la saga des Sœurs Carmines, est que pas mal de petits éléments de l’intrigue ne sont pas résolus. Je pense notamment à l’histoire de Kat, dont on reparle à la fin du tome 2, mais qui est tout juste mentionnée ici. Et bébé Dram? Et Maman Carmines? Et les autres?

J’ai adoré le fait que de nombreuses petites illustrations, style dessins de Dolorine dans son journal, parsèment les pages de ce livre. Les extraits de journal de Dolorine sont toujours comme si imprimés sur de l’ancien papier abîmé. Bref, un très beau travail a été réalisé sur la maquette !

Citations

« Dolorine se remémora une discussion avec Monsieur Nyx à propos des pièges à loups.
D’après sa peluche, se ronger le poignet jusqu’à l’os constituait le meilleur moyen d’en réchapper. Elle garda le conseil en tête pour plus tard : la fillette avait encore besoin de sa main gauche pour écrire dans son journal. En plus, elle n’avait pas de crocs; juste ses dents de lait. »

« Il y a un portrait de Mme Boggartine dans ma chambre. Dans toutes les chambres, apparemment.
J’y connais pas grand-chose en peinture, mais je crois que ma grande sœur Tristabelle dirait que c’est « une croûte a-bo-mi-na-ble ! »
Ça veut dire qu’on risque de se faire une croûte à force de la regarder, tellement elle est moche à faire saigner les yeux.
Si, si ! C’est possible ! »

« Monsieur Nyx disait que rien ne valait la vérité nue, mais Tristabelle affirmait qu’il valait mieux l’habiller de beaux mensonges ou la couvrir de silence pour éviter qu’elle ne prenne froid… »

« C’était la première fois qu’elle se faisait menacer de vie.
Les méchants qui vous veulent le plus grand bien sont vraiment les pires… »

Conclusion

Un univers sombre et décalé, avec des personnages hors du commun, qui vivent des aventures improbables. Dolorine est une fillette adorable de naïveté, qui est livrée pour la première fois à elle-même, sans sa famille, sa peluche et ses amis fantômes. Ses aventures sont aussi délirantes et surprenantes dans la réalité que dans sa tête ! Une saga qui fut un véritable coup de cœur, du début à la fin.

coup de coeur

#FungiLumini

8 réflexions sur “Les Sœurs Carmines, tome 3 : Dolorine à l’école

  1. J’attendais ta critique avec impatience ! J’ai aussi eu un coup de cœur pour ce tome-ci (pour les 3, en fait), même si je pense que le tome 2 m’a davantage marquée. Même si je trouve qu’on ne voit peut-être pas assez les deux aînées pour un tome de conclusion, j’ai adoré l’intrigue tordue au pensionnat, le point de vue de Dolorine et toutes ses péripéties rocambolesques (le passage avec les fées m’a vraiment fait rire)… Il y a juste les quelques scènes finales qui m’ont semblé un peu trop démonstratives, mais ça ne gâche rien.
    C’est vrai qu’on s’attend à une possible suite, mais l’auteur m’avait dit que pour le moment il allait se poser un peu (il a passé un an et demi non-stop à Grisaille, ça laisse des séquelles^^).

    Aimé par 1 personne

    • Comme je savais que ma chronique sortait aujourd’hui, je ne t’avais pas répondu sur l’article c’est lundi, désolée :p J’ai vraiment du mal à dire si j’ai préféré le 2 ou le 3, parce que Tristabelle était géniale dans sa répartie et dans les plans qu’elle élaborait, mais Dolorine est toute choupi innocente et pourtant fait face sans peur à des situations horribles pour une fillette. C’est vrai qu’on voit assez peu les autres soeurs, j’ai cru qu’elles allaient venir aider Dolorine discrétos au pensionnat au départ :p J’ai vraiment hâte en tout cas de voir le prochain univers dans lequel l’auteur nous emmènera hors Grisaille ! 🙂

      J'aime

  2. Super que ce troisième tome t’ait plu!! Dolorine a l’air tout choupinou. En tout cas, ta chronique donne envie. Je me lancerai un de ces quatre dans cette lecture. Bonne nuit ! 😴

    J'aime

  3. Pingback: Gazette Dodécadente #14 : juillet 2018 | Le Monde Fantasyque

  4. Pingback: #101 C’est lundi ! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

  5. Pingback: Fingus Malister, tome 1 : Feux Follets, mandragore et cadavre frais | Livraisons Littéraires

  6. Pingback: Lames Vives, livre 1 : Obédience #plib2020 | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: Ariel Holzl - Les sœurs Carmines - Zoé prend la plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s