Fées, Weed & Guillotines

51IvUENao5LTitre : Fées, Weed & Guillotines

Auteur : Karim Berrouka

Éditeur : j’ai lu

Genre(s) : Fantasy urbaine

Nombre de pages : 384

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

Mon avis

Après avoir adoré Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, j’avais très envie de découvrir un autre ouvrage de Karim Berrouka. J’ai donc profité de la sortie poche de celui-ci pour me replonger dans le style tout particulier de l’auteur. Même si j’adhérais plus à l’univers punk/zombie qu’au milieu policier, cette lecture fut tout aussi plaisante que la précédente !

Jaspucine, la féeroïne de ce livre, choisit le détective privé Marc-Aurèle totalement par hasard pour l’aider à retrouver une personne qu’elle déteste au plus haut point. Seul indice : son sourire. Au même moment, Etienne, ami de Marc-Aurèle qui travaille à la BCE, ne sait plus quoi penser de son enquête en cours : un enfant a été retrouvé dans un appartement luxueux entouré de joyaux et de trois vieilles dames en cage, puis s’est évaporé dans la nature alors qu’il était sous haute surveillance. Y-a-t-il un lien entre ces affaires? Qui est réellement Jaspucine et que fait-elle dans le monde des humains ?

On suit avant tout le point de vue du détective Marc-Aurèle, qui voit débarquer une fée-dingue qui lui demande l’impossible, mais en payant généreusement pour. Il accepte bien évidemment de l’aider, et va devoir se débrouiller malgré Jaspucine qui ne lui dit rien de ce qu’elle sait, et les autres fées qui prennent les humains pour une sous-espèce, et donc du coup comme des esclaves ou de la chair à canon. L’enquête devient de plus en plus irréaliste, surprenante et incroyable, pour notre plus grand plaisir ! Nous découvrons en même temps que le détective les intrigues et protocoles du pays des fées, qui sont presque aussi absurdes que ceux de chez nous. :p

Pas facile pour une fée de se faire au monde des humains, surtout qu’en quelques siècles, ce monde a bien changé ! Les comportements déplacés de Jaspucine font tout son charme. C’est un personnage spontané et naturel que j’ai beaucoup apprécié. J’ai bien aimé le fait qu’on voyage à travers les époques, que ce soit dans les souvenirs de Jaspucine ou dans le journal d’un autre personnage que vous découvrirez. C’est aussi très fun de lire la perception des changements majeurs de l’Histoire des hommes à travers les yeux d’autres créatures, qui ne comprennent pas le sens de ces évolutions/révolutions.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour le personnage de Premier de Classe, dont on ne connait pas le vrai nom et qui est une sorte d’encyclopédie vivante. On le laisse de côté à cause de sa différence et de son étrangeté, alors qu’il a un talent et des connaissances incroyables. Il a juste de sérieux problèmes lorsqu’il doit interagir avec des gens. :p J’ai toujours trouvé qu’il y avait une aura de mystère autour de lui, comme s’il cachait quelque chose…

On retrouve dans ce livre l’humour, parfois absurde, parfois noir, que j’aimais beaucoup chez l’auteur, mais aussi ses critiques de la société, ici un peu plus masquées que dans le Club des Punks, mais qui poussent toujours à la réflexion par rapport aux modes de fonctionnement de notre mode de vie. Et surtout, j’adore comment l’auteur choisit toujours de mettre ses personnages dans les situations les plus improbables possible, ce qui est très rafraîchissant.

Un détail que j’ai adoré est la numérotation des chapitres. Il ne s’agit pas de numéro, mais d’une petite phrase qui décrit ce qui va s’y dérouler. Par exemple, « Chapitre pause glandouille » ou encore « Chapitre la patience est d’or, le riz cantonais et l’art subjectif. » Une petite touche d’originalité en plus !

Citations

« Dans l’appartement règnent un silence pesant, une vibration oppressante de l’air. Ni Marc-Aurèle ni Etienne ne sauraient mettre un mot sur le malaise qui les saisit. Peut-être que le lieu n’est pas feng shui, ou un autre délire ésotérique du cru. Jaspucine, elle, sans s’embarrasser de pertinence sémantique, leur livre la solution :
« Ça pue le nuiton, ici. »
Apparemment, le pseudo-môme pourrit littéralement l’atmosphère. »

« L’étrangeté n’existe que par son incapacité à s’inscrire dans un schéma logique. Il suffit de trouver la clef qui la fait entrer dans la rationalité, et elle en perd sa particularité. »

« Les hommes ont un roi… Pourquoi pas. Les fées ont bien une reine… C’est tout aussi ridicule. Pourquoi un seul être serait-il plus à même de guider un peuple? Nous, nuitons, n’avons ni roi ni reine. C’est l’effort conjoint qui fait fait la force du Clan. C’est la mise en commun d’idées qui permet d’améliorer notre condition, d’optimiser les chasses, de réunir les plus prestigieux Trophées. Attendre d’une seule personne tout ce que la subtilité, l’intelligence, l’expérience collective apportent est parfaitement illusoire. Quel concept aberrant… »

Conclusion

Les fées débarquent dans le monde des humains et y amènent leurs problèmes. Une enquête bizarre qui se transforme en course-poursuite, de l’humour, des surprises (pas toujours bonnes :D), des personnages attachants et déjantés et une réflexion sur notre société, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre !

extra1

#FungiLumini

4 réflexions sur “Fées, Weed & Guillotines

  1. Pingback: #93 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

    • Tu devrais aimer cet auteur alors 😉 mais il développe encore plus cet humour noir et absurde dans Le Club des Punks contre l’apocalypse zombie !

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu | Livraisons Littéraires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s