Cookie Monster

54071Titre : Cookie Monster

Auteur : Vernor Vinge

Traducteur : Jean-Daniel Brèque

Illustrateur couverture : Aurélien Police

Éditeur : Le Bélial

Genre(s) : science-fiction

Nombre de pages : 112

Prix Locus et Hugo 2004

Non, vraiment, la vie de Dixie Mae n’a pas toujours été rose… Mais grâce à LotsaTech, et au boulot qu’elle vient de décrocher au service clients de ce géant high-tech, les choses vont changer. Telle était du moins sa conviction jusqu’à ce que lui parvienne l’email d’un mystérieux expéditeur, message qui contient quantité de détails intimes liés à son enfance et connus d’elle seule… Dixie Mae, telle Alice, devra passer de l’autre côté du miroir et payer le prix de la vérité — exorbitant : celui de la nature ultime de la réalité au sein de la Silicon Valley…

Mon avis

J’avais souvent vu la couverture de ce livre (signée par le très talentueux Aurélien Police, illustrateur de mon dernier coup de cœur comics Juste un peu de cendres) sur le net, mais j’ai été surprise par sa taille quand je l’ai vu en magasin : il n’est en fait pas plus grand qu’un format poche et fait une petite centaine de pages. En voyant le nom de la collection, « Une Heure Lumière », j’ai mieux compris le concept développé : des petits textes qui nous emmènent très loin !

Quand on parle de cookie monster ici, il ne s’agit pas du personnage poilu bleu du Muppet Show ou d’un biscuit géant. L’informatique et les nouvelles technologies sont au centre des réflexions dans ce roman court. Je ne me suis jamais sentie perdue dans les termes techniques, mais je ne sais pas si quelqu’un qui ne connait pas bien le domaine de l’informatique et ses codes pourra facilement s’y retrouver.

La protagoniste Dixie Mae vient de trouver un travail, une occasion en or pour elle sur qui la vie s’acharne depuis son enfance. Après quelques jours de formation, elle arrive dans l’open-space de la société et commence son travail tranquillement. Elle reçoit cependant un e-mail dérangeant qui lui révèle des éléments de sa vie qu’elle seule connait. Qui lui a envoyé ce mail et pourquoi? Un jeu de piste géant commence, avec le mail comme carte au trésor.

C’est un livre que j’ai dévoré en une soirée, déjà parce qu’il n’est pas très long, mais également car il est hyper addictif. Chaque pas en avant dans le scénario soulève plein de questions auxquelles on veut des réponses ! C’est en fait très difficile de parler de l’histoire de ce livre sans spoiler une révélation importante, car dès le début, l’auteur nous prend dans ses filets et ne nous lâche plus jusqu’à la bombe finale, révélation qui nous explose au visage.

Si j’ai aimé la fluidité avec laquelle l’auteur mène son récit, j’ai trouvé son écriture un peu froide, sans émotion. (Après, vu le thème des développements technologiques, c’est peut-être voulu :p). J’ai d’ailleurs trouvé les personnages peu attachants. La protagoniste était assez neutre, voire changeante. Son collègue Victor, qui l’accompagne dans sa quête, est juste insupportable. Heureusement arrive Ellen qui est plus posée et réfléchie.

J’ai aimé la façon dont l’auteur nous fait croire certaines conventions, pour ensuite les bousculer complétement. Ce roman n’a pas été du tout ce à quoi je m’attendais, et j’ai adoré être surprise, de plus en plus impatiente de savoir où cette chaîne d’indices allait me mener, et je n’ai vraiment pas été déçue par le final !

Citations

« Dixie Mae avait grandi à Tarzana. Par temps clair, on y voyait les montagnes de Santa Monica disparaître dans le lointain embrumé. Elles lui semblaient hors d’atteinte, comme un royaume de conte de fées. Et voilà qu’elle y travaillait. »

«  »Nous avons eu six jours de formation et une première journée de boulot. Nous étions si enthousiastes. Tu as raison, Ellen, on se défonce le premier jour! » Pauvre Ulysse, pauvre de moi, on croyait qu’on allait faire quelque chose de notre vie. « 

« Il y a pas mal de choses qu’on peut déduire… une fois acceptée la prémisse délirante de la chose. »

Conclusion

Une lecture courte, efficace et étonnante. On entre dans un monde qu’on croit connaître pour s’éloigner petit à petit de nos convictions et découvrir une nouvelle réalité totalement différente. Une très bonne surprise pour ma part !

extra1

#FungiLumini

2 réflexions sur “Cookie Monster

  1. Pingback: #84 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Cookie Monster, de Vernor Vinge – Acaniel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s