Tokyo Ghost (série, 2 tomes)

tokyo-ghost-tome-1-40217

tokyo-ghost-tome-2-43955

Titre : Tokyo Ghost

Tome 1 : Eden atomique

Tome 2 : Enfer digital

Scénariste : Rick Remender

Illustrateur : Sean Murphy

Coloriste : Matt Hollingsworth

Éditeur : Urban comics (Indies)

Genre(s) : BD science-fiction

Nombre de pages : 144 (tome 1) et 136 (tome 2)

L’archipel de Los Angeles, 2089. L’Humanité est devenue totalement accro à la technologie. Créer le buzz est désormais l’unique motivation d’une population tenue dans une dépendance virtuelle et asservie par un gouvernement ouvertement criminel. Et vers les criminels se tournent-ils lorsqu’ils doivent faire appliquer leur loi ? Led Dent et Debbie Decay sont le bras armé de cette corporation et leur prochaine mission les emmènera en plein cœur des Jardins Préservés de Tokyo, bien au-delà de l’influence de leurs commanditaires.

Mon avis

C’est mon libraire BD qui m’a parlé de cette série en me disant qu’il s’agissait d’un héros entre Judge Dredd et Ghost Rider qui se drogue à la technologie. Ce comics en deux tomes étant publié par Urban Indies, je me suis dit que je ne risquais pas grand-chose à tenter cette lecture, puisque j’adore la plupart du temps les choix éditoriaux de cette collection !

Teddy – Led Dent – et Debbie sont amis d’enfance et amoureux de longue date. Alors qu’ils sont adolescents, ils se font agresser par une bande de petits délinquants qui veulent faire le buzz en filmant la bagarre. Teddy décide d’entrer dans les forces de l’ordre pour apprendre à protéger Debbie. Les agents sont gavés de nanobots et drillés à la technologie. Teddy devient totalement accro, fonctionnant aux émissions qu’il regarde en continu. Debbie ne peut se détacher de l’espoir de retrouver un jour le Teddy qu’elle a connu et l’accompagne partout. Ils deviennent le duo d’agents le plus efficace de la Flak, société ayant le monopole du réseau et des divertissements qui fait la loi dans le monde. Après avoir réussi une mission importante, le couple est envoyé à Tokyo, seule partie du monde encore sans influence de la technologie, afin de récupérer des ressources soi-disant volées. Debbie espère bien convaincre Teddy de rester là-bas, mais y parviendra-t-elle?

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Je trouvais les premières pages assez confuses, notamment à cause de tous les filtres technologiques qui parasitaient les cases et qui les rendaient assez lourdes visuellement. (Par exemple, celle-ci dessous) En avançant dans le récit, on se rend cependant compte que la société présentée vit aux crochets de tous ces écrans. Les personnes non connectées au réseau sont quasi-inexistantes et c’est donc la réalité quotidienne que les artistes nous montrent au travers de cette surcharge visuelle. Il faut toujours plus d’émissions, toujours plus de divertissements à regarder. Les gens deviennent de vraies larves scotchées à un fauteuil, ne se levant même plus pour répondre à leurs besoins vitaux, les doses de nourriture leur arrivant par intraveineuse et leurs défécations étant emportées par un autre tuyau. Une société d’assistés qui ne réfléchissent plus et qui se laissent contrôler par une autorité suprême.

case-n°1-tokyo-ghost-rick-remender-et-sean-murphy

La seule qui est encore « pure« , c’est Debbie. Elle n’est reliée à aucune technologie et ne dépend de personne. Elle serait libre si elle n’était pas amoureuse de Teddy. Il est devenu ce qu’il est pour pouvoir la protéger, mais s’est transformé en zombie drogué à la télé-réalité. Elle va tout faire pour le sauver de lui-même. C’est l’optimiste de l’histoire, qui voit toujours de l’espoir, là où tout le monde persiste à sombrer. J’ai adoré le couple qu’ils forment. Malgré les difficultés qu’ils rencontrent, ils sont toujours unis et ne se perdent jamais vraiment.

Cette série comporte des scènes pour un public averti. Pour une fois dans un comics, on ne voit pas toujours des femmes nues, avec des grosses poitrines qui débordent de partout, mais plutôt des hommes et leur engin. Le pénis est partout; dans les publicités, dans les attractions de divertissement, etc. Le patron de la société Flak se promène d’ailleurs en continu les parties génitales à l’air !

Coup de cœur pour le trop mignon petit panda roux qui accompagne Debbie dans les deux tomes ! J’ai aussi beaucoup aimé le travail de colorisation réalisé dans cet ouvrage. C’est le même coloriste qui avait travaillé sur le comics Wytches, que j’avais également adoré pour sa méthode d’application de couleurs graphique. Les graphismes sont également magnifiques, truffés de petits détails et de références à des objets de consommation actuels.

Ce comics propose une très belle réflexion sur le monde de demain. Si les technologies continuent de progresser, si les citoyens arrêtent de réfléchir et se laissent abrutir par ce que la télévision leur donne comme nourriture intellectuelle, le monde est perdu. C’est ensemble qu’il faut réfléchir à des solutions pour un meilleur futur pour tous.

Le tome 1 se finit sur un cliffhanger horrible et on ne peut que se ruer sur le tome 2 pour savoir ce qu’il va se passer par la suite ! Qui va gagner ce combat, la technologie ou la nature? Chaque tome comprend aussi une partie bonus, avec des illustrations de couverture, des recherches sur les personnages, des étapes de colorisation et aussi une biographie de chaque artiste.

Citations

mommas-jacked-in

tokyoghost03-preview-page-173600

« N’oublie jamais que ce n’est pas ta faute… si la pluie est empoisonnée, Teddy. »

Conclusion

Une série en deux tomes absolument incroyable : un couple de personnages forts qui ne vivent que l’un pour l’autre, une société totalement accro aux technologies, aux divertissements et à la consommation de masse qui montre la pire part de l’humanité, mais qui donne également un message d’espoir. Même si tout semble perdu, il reste toujours des possibilités pour améliorer le futur, tant qu’on y travaille ensemble. Un univers graphique détaillé et très coloré, ancré dans la violence et le sexe. Un véritable coup de cœur pour ce comics !

illustration-n°3-tokyo-ghost-rick-remender-et-sean-murphy

coup de coeur

#FungiLumini

Publicités

Une réflexion sur “Tokyo Ghost (série, 2 tomes)

  1. Pingback: #67 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s