La Belle et la Bête – Manga

belle-bete-belle-nobi.jpg

Titre : La Belle et la Bête 
Sous-titres : Le destin de Belle / Le destin de la Bête
Adaptation : Mallory Reaves
Dessins : Studio Dice
Genre : manga
Nombre de pages : 192 + 192
Mots-clés : La Belle et la Bête, conte, romance, adaptation

Quatrième de couverture

Il était une fois ……. un jeune et beau Prince, qui vivait dans un magnifique château où il donnait des fêtes somptueuses.
Mais, trop dorloté par des domestiques prêts à satisfaire ses moindres caprices, celui-ci était devenu insolent et égocentrique. Lorsqu’une mendiante se présenta en quête d’un abri et lui offrit une simple rose en échange de son hospitalité, il la renvoya sans ménagement, ignorant qu’il s’agissait en réalité d’une mystérieuse enchanteresse… Pour le punir de sa cruauté, celle-ci jeta un sort sur le château, transformant le jeune Prince en une Bête effrayante et tous ses habitants en objets.
Désormais, son seul moyen de rompre la malédiction sera d’apprendre à aimer et à se faire aimer en retour, et cela avant qu’une rose enchantée ne perde son dernier pétale… Sans quoi, prisonnier du château pour l’éternité, il conservera à jamais son hideuse apparence et ses domestiques leur forme d’objet…

Quelques années plus tard, dans le petit village de Villeneuve…
Farouchement indépendante et solitaire, la jeune Belle vit avec son père, Maurice, un artiste. Passionnée de littérature, elle rêve de parcourir le monde qui s’étend au-delà des limites de son village, ce qui fait d’elle une énigme pour tous les villageois. Lorsqu’en se rendant au marché, Maurice est attaqué par des loups et se perd dans les bois, il trouve refuge par hasard dans le château de la Bête, désormais plongé dans le noir et figé dans la glace. Mais la Bête, furieux de son intrusion, le fait prisonnier.
Apprenant la disparition de son père, Belle se lance à sa recherche et se retrouve à son tour face à l’hideuse créature, auprès de qui elle plaide pour sa libération. Elle finit par accepter de prendre la place de son père… Qui sait si ce noble sacrifice ne pourrait pas faire tomber la terrible malédiction ?

12782153_10154016519593750_1915732694_n

La Belle et la Bête est sans aucun doute mon conte préféré ! J’ai dévoré la VHS durant toute mon enfance, j’écoutais en boucle les cassettes de Marlène Jobert et maintenant j’aimerais me lancer dans toutes les réécritures de ce conte ! J’ai bien sûr été voir dès que j’en ai eu l’occasion – c’est-à-dire durant un voyage en Corée du Sud xD – le nouveau film de Disney avec Emma Watson ! Un choix qui évidemment m’a énormément parlé ; la belle d’Harry Potter était parfaite pour ce rôle 🙂 J’ai été charmée tout au long du film : j’ai pleuré, j’ai chanté, j’ai été chavirée par la foule d’émotions davantage présentes dans cette version que dans le dessin animé. Un énorme coup de coeur et je me félicite de ne pas avoir dépensé une place de cinéma supplémentaire tellement j’ai envie de retourner le voir !

Ceci me permet d’aborder enfin le sujet de cette chronique ! Nobi Nobi ! récemment racheté par les éditions Pika semble hériter de leur ligne éditoriale qui propose les adaptations mangas des films et dessins animés de Disney. Une bonne stratégie puisque le public premier visé est la jeunesse. Avec la sortie du film de La Belle et la Bête, ils ne pouvaient manquer cette occasion de sortir un manga directement adapté de celui-ci ! Et je ne pouvais donc pas passer outre cet achat ! Plutôt que d’avoir une série qui reprend uniquement l’ordre chronologique des évènements du film, on a droit ici aux deux points de vue des personnages principaux.

Aucune obligation de commencer par Le Destin de Belle ou celui de la Bête, ils se lisent selon notre gré. J’ai personnellement commencé par l’histoire de Belle, pour me replonger dans le film. Le déroulement du manga est exactement identique à la version que l’on retrouve dans les grandes salles noires. Le seul ajout – qui fait toute la différence – se situe au niveau des introspections de l’héroïne. Dans le conte, le dessin animé ou le film, nous n’avons jamais accès à ses pensées ou ses émotions. Découvrir comment elle vit son emprisonnement, sa première nuit et puis sa nouvelle vie auprès de son hôte offre un réel plus à cette édition ! Vous vous doutez qu’avec un tel engouement pour la partie de Belle, j’ai été encore plus ravie par celle de la Bête. L’histoire de ce personnage ne sert généralement qu’à exemplifier la morale de ce conte et ne développe malheureusement jamais son identité. Il est toujours quelque peu laissé dans l’ombre. Ici, on lui octroie enfin son rôle de premier acteur de sa propre histoire ! On ne découvre rien de son passé, mais on assiste à son ressenti sur les différentes situations qui s’imposent à lui. C’est la première fois que j’ai pu assister à l’évolution de ses sentiments pour sa prisonnière et je dois bien avouer avoir été touchée ! Je rêve tout de même encore d’une version de cette histoire plus romancée de son point de vue, mais j’ai déjà été satisfaite par cette adaptation ❤

Dès lors, un coup de coeur pour ce manga?, me demanderez-vous. Absolument pas ! Il ne s’agit réellement que d’une adaptation du film. Aucune liberté n’est prise, sauf au niveau de l’expression des pensées comme je viens d’en parler. Les dessins ne sont pas non plus très beaux. Belle est parfois très mignonne dans sa version manga, mais elle n’est vraiment pas bien dessinée les 3/4 du temps. J’ai davantage préféré le style graphique de la Bête. Big Ben, Lumière et autres personnages secondaires sont identiques à leurs homologues du film, avec évidemment beaucoup moins de classe. Pour faire simple, il ne ressort aucune personnalité de cette adaptation. Aucune chaleur, aucune passion. On se rend compte qu’il s’agit d’une adaptation réalisée probablement à la va-vite pour profiter du phénomène de La Bête et la Bête engendré par le film et réaliser un chiffre d’affaires.

Malgré cela, j’ai tout de même apprécié ma lecture que j’ai embellie avec la bande son du dessin animé de notre bonne vieille version française ❤

Extrait

Conclusion

En conclusion, la version manga de La Belle et la Bête est une adaptation très fidèle du film. Le manga composé de deux volumes offre les points de vue des deux personnages principaux. J’ai personnellement trouvé que l’épisode de la Bête était le plus intéressant. J’ai été touchée de voir ce personnage devenir enfin le héros de sa propre histoire et révéler au grand jour ses sentiments. Au niveau des dessins, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de grandiose. Ce fut plutôt décevant. Pourtant, j’ai tout de même adoré cette lecture ! Cette version manga n’est absolument pas un must-have, mais il ravira sûrement les fans de ce conte !

divertissant rectangle 2

Publicités

Une réflexion sur “La Belle et la Bête – Manga

  1. Pingback: #59 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s