Livres et Gourmandises : Montres enchantées (16/17)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : Montres enchantées

Éditeur : Éditions du Chat Noir

montres-enchantees_1403707772

Nouvelle : Le cimetière des heures perdues

Auteure : Pascaline Nolot

Résumé : journal d’un jeune homme lorsqu’Édimbourg perdit ses heures.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉

DSC00046 (3)

La robe est dorée et profonde. La mousse est fine et aérienne. Le bouquet est très parfumé; on y distingue nettement l’influence des houblons aromatiques, ainsi que l’apport d’une note fruitée (agrumes), conférée par l’usage d’épices. Le corps est marqué par une amertume intense mais distinctive et par une dominante maltée s’exprimant par sa plénitude en bouche. Le fini est cependant sec et houblonné. L’ensemble de ces caractéristiques en font une excellente bière digestive.

Disponible en bouteilles de 33cl, 75cl (7,5 % alc. vol.) et en fût de 20L (6% alc. vol.)

 


larmes-spiderJe ne connaissais pas encore Pascaline Nolot avant de lire cette nouvelle, mais j’allais la découvrir bientôt grâce à la nouvelle collection des éditions du Chat Noir – Chatons Hantés – dans laquelle elle va publier Les Larmes de l’Araignée (que j’ai déjà précommandé :p ).

On rencontre notre protagoniste Logan, étendu dans l’herbe, qui fixe les nuages et les dirigeables qui passent. Il s’endort et une jeune femme prend le carnet qu’il a entre les mains et commence à le parcourir. Il s’agit d’abord d’une narration de son passé : enfant unique, il rêve de devenir écrivain dans une grande ville. Tout ne se passe cependant pas comme prévu quand il arrive à Édimbourg : sa prose ne plait pas, il doit faire des petits boulots de journalisme, jusqu’au jour où une étrange malédiction touche la ville. Les aiguilles des horloges ont disparu, et le temps est sans dessus dessous. Seul Logan peut rompre le sort, mais il devra pour cela résoudre une énigme

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle. La plume de Pascaline Nolot est douce et légère et nous entraîne avec elle à la découverte de la ville et du temps. Le format journal est un style de narration que j’apprécie tout particulièrement, parce qu’il permet une identification presque instantanée avec le personnage. Découvrir le passé de Logan était très plaisant, même si ces éléments ne sont pas indispensables pour la compréhension de la suite. La malédiction qui frappe la ville est aussi fascinante : chacun est touché différemment par ce mauvais sort. Des vieilles personnes gambadent à nouveau alors que les jeunes deviennent ridés et se meurent.

A un moment du récit, le héros visite un endroit qui m’a fascinée : une bibliothèque de verre. Le bibliothécaire est un vieil homme à qui ont a assigné des « rats » de bibliothèque mécaniques qui l’assistent dans ses tâches quotidiennes de gestion. C’est un lieu à la fois magnifique et dangereux. Les rats sont là pour aider, mais surtout pour maintenir l’ordre, qu’importe le prix.

Le récit nous plonge d’abord dans un univers steampunk, mais nous emmène aussi à travers le passé douloureux de la ville d’Édimbourg, au moment où des sorcières, tout comme des innocentes, étaient massacrées, noyées, brûlées pour un geste de travers. Le destin tragique de ces femmes nous touche. La fin est assez étrange, car on ne sait décider si elle est juste ou non et surtout s’il aurait pu en être autrement.

Extrait

« Destin cruel ou mérité, je t’en laisserai seul juge, ami lecteur. Car avant que la Faucheuse ne m’emporte à jamais, je m’en vais te narrer mes péchés et ceux de ma cité. Il me faut donc te relater les faits par le commencement, même si cette sombre affaire prend ses racines bien avant le début de ma propre histoire… »

« C’est sur les ruines de mon cœur que repose le cimetière des heures perdues… « 

Conclusion

Une très jolie nouvelle, mêlant steampunk, sorcellerie et mystère. Le temps se meurt et seul le protagoniste peut le sauver, mais à quel prix? Une belle mise en bouche pour le prochain roman de l’auteure qui sort ce 8 avril !

extra1

16/17

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Et depuis, je compte les heures – Geoffrey Legrand
  2. Comment meurent les fantômes – Sophie Dabat
  3. Le Toquant – Clémence Godefroy
  4. Allergène – Hélène Duc
  5. Tourbillon aux Trois Ponts d’Or – Fabien Clavel
  6. The Pink Tea Time Club – Cécile Guillot
  7. Je reviendrai – Laurent Pendarias
  8. Le Club des érudits hallucinés – Marie-Lucie Bougon
  9. When time drives you insane – Lucie G. Matteoldi
  10. Derrière les engrenages – Marie Angel
  11. Pacte mécanique – Esther Brassac
  12. La mécamonstruosité de Monsieur Helpiquet – Adeline Tosello
  13. L’agonie des aiguilles – Marine Sivan
  14. Da Sidaniya Rossiia ! – Marianne Stern
  15. Au Fil du Temps – Claire Stassin
Publicités

3 réflexions sur “Livres et Gourmandises : Montres enchantées (16/17)

  1. Pingback: #47 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (17/17) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Les Larmes de l’Araignée | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s