Delitoon

delitoon_logo_print

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de la plateforme Delitoon que je viens tout juste de découvrir ! Ça ne fait même pas une semaine que je suis tombée sur ce site et je ne me souviens déjà plus comment cette rencontre s’est déroulée… Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un site internet qui propose de lire des « webtoons », autrement dire des bandes dessinées numériques !

Comme vous devez sans doute le savoir maintenant, je suis une grande adepte de ce format. Je n’ai donc pas hésité un instant pour tenter l’expérience proposée par Delitoon de découvrir des manhwa, les mangas coréens. S’ils sont en majorité, le site publie également une BD française et prévoit d’ajouter à son catalogue des titres chinois… et qui sait peut-être un jour japonais ! On trouve sur le site plusieurs bandes dessinées prépubliées légalement et à un rythme plus ou moins soutenu. Pour les lire, il suffit de dérouler la page en « scrollant » de haut en bas. Rien de plus simple donc, pas besoin de java à jour ou de se tordre les cheveux avec un lecteur numérique en ligne où on ne voit rien :p La lecture se fait de manière simple et rapide, offrant un agréable moment.

En quelques mots, comment fonctionne l’offre de Delitoon. Comme dit précédemment, il s’agit d’une offre légale et donc partiellement payante. Le site propose pour chaque série quelques chapitres gratuits, allant de 2 à 8 en général, afin de permettre au lecteur de découvrir un extrait. Ici, on n’achète pas « un volume » mais « un chapitre ». Un chapitre coûte entre 2 et 3 crédits, la monnaie du site. Comme nous ne sommes pas habitués à ce mode de payement, cela parait cher au premier abord. Mais en réalité, le chapitre ne coûte que 0,50 € si l’on opte pour le rechargement de crédit le plus bas. Autant vous dire que plus vous en achetez d’un coup, moins cher vous reviendra le chapitre ! Voici d’ailleurs les packs disponibles :

capture-decran-2017-02-24-a-13-26-52

L’offre m’a donc semblé très attractive, surtout lorsqu’on se met à recevoir des crédits bonus !

Pour tenter l’expérience, j’ai donc choisi cinq titres parmi le catalogue qui comporte plusieurs genres différents tels que l’aventure, le drame, le fantastique, la romance ou encore le thriller. Bien que je n’en aie pas lu, Delitoon propose également du contenu pour adultes auquel vous ne pourrez accéder qu’en fonction de votre âge. J’ai personnellement opté pour une lecture sur l’ordinateur, mais sachez qu’il existe également une application pour Android et qu’une pour Apple est en cours de création.


Je vais maintenant vous présenter les cinq séries que j’ai découvertes gratuitement sur la plateforme !

Capture d’écran 2017-02-27 à 17.02.33.png

Complexé par sa petite taille, Jeong Kyeom, 20 ans désespère de rencontrer l’amour. Jusqu’à ce qu’il retrouve une ancienne amie, Minjae. La jeune femme est une forte personnalité, mais tellement séduisante… Reste, pour chacun, le plus difficile : s’avouer qu’ils ont – peut-être – trouvé l’âme sœur. 

Première histoire que j’ai lue en arrivant sur la plateforme, Qui prendra soin du chat jaune m’a tout de suite accroché le regard par son dessin. Très épuré, j’ai tout de suite senti la romance venir. Jeong Kyeom, notre héros masculin, est sans aucun doute adorable, non seulement par sa taille mais aussi, et surtout, par son caractère si doux. Il n’a donc malheureusement pas la cote auprès des filles qui cherchent plutôt des hommes grands et forts pour les protéger. Mais la roue du destin tourne pour notre personnage lorsqu’il retrouve Minjae, son premier amour. La jeune fille a bien changé et, à cause de son franc-parler, n’a malheureusement pas beaucoup d’amis. C’est l’occasion pour nos deux protagonistes de se rapprocher l’un de l’autre et de faire naître – sans aucun doute – une belle romance. L’histoire est finalement assez classique et en seulement quatre chapitres on ne voit pas encore quelle ligne directrice prendra la suite. Si j’ai aimé cette introduction, elle ne m’a pas assez convaincue pour penser à m’acheter de ce pas la suite…

La série est en cours actuellement et compte pour l’instant 7 chapitres !

Capture d’écran 2017-02-27 à 17.01.39.png

Traitée de sorcière parce que sa mère est chamane, Naerim subit en silence les brimades des autres élèves de sa classe de lycée. Mais une sortie scolaire va tout bouleverser. Involontairement, l’adolescente réveille un vampire et découvre qu’elle le contrôle. Que va-t-elle bien pouvoir en faire ? 

Voilà pour le pitch ! Naerim m’a fait beaucoup penser à Sawako de la série manga du même nom : elle est gentille, chaleureuse, avenante et enthousiaste, mais due à son physique la rapprochant à Sadako, héroïne du film d’horreur The Ring, et à l’activité de sa mère, elle est malmenée par ses camarades de classe. Dans les quatre premiers chapitres disponibles gratuitement, on découvre effectivement le vampire mais on ignore encore que notre personnage sera capable de le contrôler. Ceci intrigue ainsi mon intérêt pour la série, même si j’aurais souhaité en avoir un petit avant-goût. On sent également venir un triangle amoureux… et peut-être la naissance d’une meilleure amie avec la nouvelle élève ? Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur que ce soit vis-à-vis de l’histoire ou du dessin ! La touche de fantastique et d’humour m’a également séduite au point de me pousser à craquer mon portefeuille !

La première saison de ce manhwa est déjà entièrement sortie et est constitué de 44 chapitres. Pour la lire entièrement, il faudra donc compter 19,99€ !

Capture d’écran 2017-02-27 à 17.06.27.png

Sa rencontre avec une étrange créature de la nuit a transformé le jeune prince Baek Ri Jin, 11 ans, en hybride surpuissant. De retour parmi les hommes alors qu’on l’avait cru mort cinq années durant, il revendique l’héritage familial et se révèle, face aux dangers, un combattant presqu’invincible. 

Ma première impression en découvrant le prologue c’est : WAOU ! Le dessin et la mise en page sont tout bonnement incroyables ! Je suis sous le charme complet ! Le scénario est plutôt dark dès l’entrée avec ce pauvre enfant qui se fait attaquer par un monstre en pleine nuit. Avec seulement deux chapitres de disponible gratuitement, on ne comprend pas encore réellement la nature de cette rencontre et de ce qu’elle a engendré comme transformation chez le jeune prince. Outre le fait qu’il a changé physiquement, on n’a malheureusement encore aucune démonstration de force. Il rentre chez lui et découvre que bien des choses ont bougé en 5 ans. Les terres appartenant jadis à son père sont désormais occupées par une reine et ses vassaux et domestiques sont devenus des esclaves de l’empereur. Baek Ri Jin semble bien décidé à récupérer ce qui lui est dû ! Notre héros possède un charisme fou avec son corps musclé, son sérieux, son aura destructrice, mais aussi sa candeur et sa chaleur ! Avec ce scénario captivant et ce trait magnifique, je ne peux que vouloir me lancer dans la suite de la série !

La première saison est terminée en 33 chapitres pour lesquels il faudra compter au minimum 13,98 euros, sauf si vous optez pour des crédits plus importants !

Capture d’écran 2017-02-27 à 17.09.16.png

Un jeune malfrat surnommé Dokgo, combattant surdoué, se fait passer pour son frère jumeau Hu au lycée Taesan. Souffre-douleur des petits caïds du lycée, Hu est mort des sévices qu’il a subis, mais son décès est resté caché. Hyuk, aka Dokgo, a pris sa place pour le venger. Il est seul contre tous… 

Le dessin est beaucoup plus dur et haché dans ce manhwa-ci. On sent directement qu’on change d’univers pour une histoire bien plus noire et violente ! Dans Dokgo, le thème principal est la maltraitance scolaire. Il faut croire que les Coréens aiment ce sujet, qui doit faire partie de la vie de nombreux collégiens et lycéens. On y découvre d’ailleurs une certaine hiérarchie avec des boss, des bras droits et des sous-fifres qui font toutes les tâches imaginables comme annoncer la météo, préparer les plateaux-repas à la pause de midi ou entraîner les personnages des jeux vidéos du boss. Les punitions pour ces pauvres élèves sont des humiliations continues sous menace de tout révéler aux parents. C’est dans cet univers terrible qu’a dû survivre Hu avant de décéder des suites de maltraitance. La narration est réalisée avec brio car elle nous offre d’abord le point de vue de Dokgo, le frère jumeau de Hu, analysant la situation actuelle, avant de revenir ensuite sur les événements passés. La tension est dès le départ palpable et la violence est au rendez-vous, peut-être un peu trop pour la fleur bleue que je suis. Mais je suis tout de même intriguée par la suite de cette histoire…

Dokgo est terminé en 90 chapitres. Un préquel à son histoire existe également et est composé de 11 chapitres ! Pour tout lire, il faudra donc aussi compter 19,99 € et profiter des crédits bonus !

Capture d’écran 2017-02-27 à 17.11.26.png

Le jeune Adrian Velba est heureux. Après avoir travailler dur toute l’année dans l’école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, son partenaire déclare forfait. Lastman a reçu le Prix de la meilleure série au FIBD d’Angoulême en 2015. 

Lastman est une bande dessinée française à la sauce manga. En plus d’être prépubliée chez Delitoon, elle existe également en version papier publiée chez Casterman et compte à ce jour 9 tomes. Je ne connaissais absolument pas cette série avant de la lire sur ce site. J’ai sauté sur l’occasion de découvrir ce titre parce qu’il est déjà bien fourni et qu’il a surtout remporté un prix littéraire ! Si au début j’étais un peu rebutée par les dessins, je m’y suis fait rapidement, les trouvant à présent très beaux dans leur simplicité. J’ai également adhéré à l’histoire que les auteurs nous proposent. Lastman m’a beaucoup fait penser aux shônen mangas, et particulièrement à Dragon Ball ou encore à Naruto, tout en ajoutant une sauce européenne qui apporte une sorte de rafraîchissement au genre. J’ai donc hâte de lire la suite pour découvrir ce que devient notre paire lors du tournoi. Cependant, je me tâte encore de continuer à lire la série sous forme numérique ou de plutôt acheter la version papier…

#Yuixem

 

Advertisements

Une réflexion sur “Delitoon

  1. Pingback: #47 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s