Le Guide du Voyageur Galactique – Lecture commune 11

372299

Nous voilà enfin à la fin du tome 5 – Globalement Inoffensive (Mostly Harmless) et par conséquent, à la fin de notre lecture commune !

Avis de Coco

Ça y est, c’est la fin ! Et je vous le dis très franchement : heureusement ! Je n’en pouvais plus de ce livre, c’était long, sans intérêt et très pénible. Comme Fungi Lumini, je suis contente que ce soit fini mais pas parce que j’étais impatiente de connaitre la fin. Je suis tellement déçue par ce tome que je ne sais même pas si j’ai envie de m’exprimer dessus…

Commençons tout de même par ce que j’attendais de la fin de ce tome : les retrouvailles d’Arthur et de Ford. C’était plus ou moins agréable à lire. Je m’explique : j’ai trouvé leurs dialogues assez absurdes et ça m’a rappelé le premier tome, ce qui m’a fait plaisir. Par contre, ça a tiré en longueur, ce qui a tué ma lecture. En ce qui concerne Random, quelle énorme déception ! J’en attendais beaucoup plus. Ici, elle se comporte juste comme une gamine qui n’en fait qu’à sa tête, qui n’écoute personne, bref, qui est très pénible. Elle essaye de trouver sa place dans ce monde mais sincèrement, ça n’apporte rien à l’histoire, on s’en fiche. Tout comme cette histoire avec le « Bird », cette espèce de nouveau guide qui en fait se comporte comme un virus (selon Ford). C’est bien joli tout ça mais qu’est-ce que c’est mal exploité. L’histoire Trillian/Tricia est devenue un tel n’importe quoi, qu’essayer de comprendre nous donne juste un mal de tête incroyable.

Autre énorme déception : l’absence de Zaphod. J’espérais qu’il revienne au moins à la fin pour faire une petite apparition dont il a le secret mais non, rien, nada ! Après tout, ce n’est pas comme s’il était un personnage principal… -_- On n’en sait pas plus non plus sur Fenny, je ne sais pas trop ce qu’elle est devenue et Arthur n’a pas l’air de s’en soucier, comme c’est sympathique d’oublier aussi vite son grand amour (oui, j’aime bien le sarcasme quand quelque chose ne m’a pas plu).

Je ne dirais que quelques mots sur la fin : c’était nul ! Sérieusement ?! Tout ça pour ça ?!

Globalement, je suis déçue par cette trilogie en cinq tomes. Je m’attendais à tellement mieux pour un tel classique. Je pense très sincèrement que Douglas Adams aurait pu se contenter de trois tomes. Les deux premiers sont vraiment géniaux et je les conseille vivement ; le troisième n’est pas terrible mais il passe ; les quatrième et cinquième sont à bannir. C’est tellement dommage de finir sur une aussi mauvaise note.

Avis de Fungi Lumini

Voilà un livre que je suis contente d’achever ! Non pas parce que j’avais très envie de connaître la fin, mais parce que je n’arrivais plus à trouver du plaisir dans cette lecture. Les événements qui se déroulent dans cette dernière partie sont à l’image du reste de la trilogie en cinq tomes de Douglas Adams. Il y a de longues explications qui ne servent pas à grand chose, les actions se succèdent sans vraiment de sens et au final, on en apprend pas beaucoup plus que ce qu’on savait déjà au départ.

Random, la fille d’Arthur, ouvre le colis reçu et découvre un petit oiseau argenté aux pouvoirs incroyables. Elle va grâce à lui aller sur Terre, pour essayer de trouver sa place parmi « les siens ». Une quête futile qui aboutira, mais qui n’amènera rien à l’histoire tellement l’auteur en fait un élément secondaire. Ford et Arthur la poursuivent et la retrouvent. Voilà. Il n’y a qu’une chose que j’ai bien aimée dans cette partie et qui m’a fait sourire : la rencontre des deux personnages avec le King.

On n’apprend presque rien sur toutes les grandes questions qu’on se pose. Fennchurch a toujours disparu et personne ne s’inquiète plus pour elle. Elle n’est même plus mentionnée, alors que les bestioles cutes du début de ce tome le sont… J’ai vraiment l’impression que Douglas Adams a créé un personnage et qu’il ne savait plus quoi en faire, alors il l’a juste supprimé. Dommage, c’était une des personnages que je préférais. D’ailleurs, on ne reparle pas non plus de Zaphod.

C’est donc une fin assez décevante pour une si longue saga. Beaucoup de choses inutiles dans la narration, du non-sense à n’en plus finir. Au final, les deux premiers tomes m’ont bien plu, mais la suite était vraiment de trop, pour pas grand chose. Une lecture qui n’a pas su me convaincre, même si je suis quand même contente d’avoir lu jusqu’au bout ce grand classique de la littérature anglaise de science-fiction.


Déception rectangle

classique

Avez-vous déjà lu ce livre? Connaissez-vous l’univers de Douglas Adams? Dites-nous ce que vous en pensez 🙂

#FungiLumini  #Coco

Advertisements

2 réflexions sur “Le Guide du Voyageur Galactique – Lecture commune 11

  1. Pingback: #47 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: #49 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s