Alena

1cTitre : Alena

Auteur et illustrateur : Kim W. Andersson

Éditeur : Glénat

Genre(s) : roman graphique d’horreur

Nombre de pages : 144

Mots-clés : adolescence, amour, mort, harcèlement, violence.

La vie d’Alena est un enfer. Depuis qu’elle est entrée à l’internat, elle se fait harceler tous les jours par Philippa et les filles de sa bande. Mais Joséphine, sa seule amie, n’a pas l’intention de la laisser subir ce calvaire plus longtemps. Puisqu’Alena ne rend pas les coups, puisqu’elle ne peut pas compter sur l’aide du conseiller d’orientation ou du directeur de cette maudite école, Joséphine va devoir prendre les choses en main elle-même. Mais il y a un problème : ça fait un an que Joséphine est morte.

Récompensé en 2012 par le Adamson Award (le plus prestigieux prix de bande dessinée suédois), Alena est un roman graphique teinté d’horreur sur la cruauté de l’adolescence et le passage à l’âge adulte. Le récit d’un parcours initiatique puissant et émouvant qui révèle le talent de Kim W. Andersson, équivalent scandinave de Craig Thompson. Sa récente adaptation au cinéma a fait sensation au Santa Barbara International Film Festival 2016.

Mon avis

J’ai flashé sur la couverture d’Alena et j’ai craqué en lisant les premières pages en preview sur le site de la maison d’édition. La première scène nous montre une dispute entre Alena et sa meilleure amie Josefin sur un pont. Un lourd secret les lie et Josefin voudrait l’exposer alors qu’Alena veut le garder enfoui et oublier. On retrouve ensuite notre protagoniste seule, car Josefin se serait suicidée lors de leur altercation sur le pont. Enfin, pas si seule que ça puisque Josefin continue d’apparaître à Alena sous forme de fantôme/zombie.

Pour surmonter la perte de sa meilleure amie, Alena change d’école et doit passer dans l’enseignement privé. Elle n’y est pas bien vue, car elle est différente : elle est timide, ne fait pas d’effort pour s’intégrer au groupe et surtout elle est pauvre en comparaison à tous ses collègues de classe. Fabian est le seul à s’intéresser vraiment à elle pour qui elle est, mais il était aussi le garçon que Filippa, la peste blonde super populaire, rêvait d’avoir pour elle. Filippa va donc se venger du rejet de Fabian sur Alena en lui faisant vivre un enfer…et Josefin ne compte pas rester les bras croisés !

Alena est une jeune fille fragile psychologiquement. Elle est le souffre-douleur de l’école et laisse tout passer, même quand elle se fait presque violer. Sa passivité est un peu exaspérante : on a qu’une envie, la secouer pour qu’elle réagisse ! Heureusement, Josefin est là et va défendre – parfois avec des méthodes un peu trop rudes- son amie quand elle voit que celle-ci n’y parvient pas seule. Filippa est un des autres personnages que j’ai eu envie de secouer, mais pas pour les mêmes raisons. :p Elle est égoïste, narcissique, croit que tout lui est acquis et se trouve de fausses excuses pour maltraiter les autres lorsqu’ils ne vont pas dans son sens. Je crois que je n’aurais jamais tenu et que je l’aurais assassinée après cinq minutes en sa compagnie. 😀

Si je vous parle de cette bande dessinée pour la semaine de l’amour, c’est qu’il y a quand même un peu de romance dans ce livre. :p L’histoire tourne autour du trio Alena-Josefin- Fabian. Alena tombe sous le charme de Fabian avec qui elle passe de plus en plus de temps. Cela ne plait pas à Josefin, car si son amie l’oublie, elle risque fort de cesser d’exister. Il y a une tension dans ce duel invisible pour l’attention et l’amour d’Alena et notre protagoniste se retrouve au centre de ce conflit, ce qui n’arrange pas sa situation déjà compliquée.

Les thèmes de cette bande dessinée sont assez durs : le suicide, le deuil, le harcèlement, l’amour, l’adolescence, le mal-être, le manque de confiance en soi. Toutes ces choses qui sont déjà difficiles en soi, Alena doit les affronter seule, ce qui donne un récit assez poignant. Je m’attendais un peu à la fin, mais ça reste une très belle découverte quand même. 🙂 Attention, certaines scènes sont sanglantes : ce livre n’est donc pas à mettre entre toutes les mains.

J’ai beaucoup aimé le graphisme de ce roman graphique. Les illustrations sont un peu plus arrondies qu’habituellement dans ce genre de dessin. J’ai aussi bien aimé le fait que certaines scènes soient mises dans des ambiances de couleurs. Par exemple, une scène gore va être dans les tons rouges, le sexe dans les tons violets, etc. J’ai été étonnée de découvrir que l’auteur de ce roman graphique était  suédois. Je trouve que la manière qu’il a de raconter l’histoire et ses dessins ont un style plutôt américain. Je pense que c’est la première fois que je lis une bande dessinée d’un auteur suédois et ce fut une très bonne surprise !

Citations

planches_547909782344020814_p_4

Conclusion

Alena est l’histoire touchante d’une jeune fille qui a perdu sa meilleure amie et qui s’en sort comme elle peut. Entre moqueries et violences physiques, elle doit faire face aux filles de son école. Un récit qui traite de thèmes intéressants, avec un élément surnaturel et pas mal de sang ! J’ai beaucoup aimé le récit et les illustrations : je recommande ce roman graphique suédois !

extra1public averti horreur

#FungiLumini

saint-valentin

Bonus

Un film a été réalisé en Suède, basé sur ce roman graphique. Si ça vous intéresse, voici la bande-annonce 😉

Publicités

9 réflexions sur “Alena

  1. Pingback: Semaines spéciales Saint-Valentin | Livraisons Littéraires

  2. L’histoire a l’air dur, mais intéressante. Je note le livre sur ma wish list en espérant que la médiathèque se le procure. Quant à la BO du film, elle est assez violente, mais donne envie de se plonger, tout comme ta chronique, dans l’oeuvre. A voir si le film a été traduit en anglais ou française 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: #44 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s