I.R.L.

couv_irl_330Titre : I.R.L.

Auteure : Agnès Marot

Éditeur : Gulf Stream éditeur (collection électrogène)

Genre(s) : science-fiction

Nombre de pages : 445

Mots-clés : télé-réalité, vie privée, amour, jeu vidéo, choix.

Je m’appelle Chloé Blanche et j’ai grandi à Life City. Comme tous ses habitants, j’ignorais que nous étions filmés en permanence. J’ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. J’ignorais que nous étions les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. J’ignorais surtout à quel point nous étions manipulés. Puis j’ai rencontré Hilmi, le nouveau à la peau caramel. Le garçon qui faisait battre mon cœur, mais que ceux qui tirent les ficelles ne me destinaient pas. C’est ainsi que j’ai découvert ce que nous étions, à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

Mon avis

Pour la semaine de l’amour, quoi de mieux qu’un livre tout rose ! En effet, la collection Électrogène se démarque des autres par la tranche du livre de couleur : elle adopte ici le rose flash, couleur principale de la couverture d’I.R.L. Le point de départ de l’histoire est la romance : Chloé est amoureuse d’Himli, le nouveau super craquant, et son attirance semble réciproque. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu.

Le titre du roman donne le ton de la lecture. IRL est un terme geek pour dire In Real Life/ Dans la réalité. On rencontre Chloé, notre protagoniste, dans Life City au moment où elle découvre qu’elle fait partie d’un jeu vidéo géant, où des gens jouent les personnages de la ville et où ceux qui ne peuvent pas se payer un accès au jeu peuvent regarder en live sur leur télé les événements de la vie quotidienne des personnages. Si Chloé prend conscience de ce monde parallèle au sien, c’est parce qu’un mystérieux adjuvant – L. – lui permet de voir les caméras cachées un peu partout dans la ville. Aucun endroit n’est épargné. Les notions d’intimité ou de libre arbitre sont inconnues. L. lui affirme qu’il veut l’aider à s’enfuir de ce monde d’illusions, mais comment une personne formée de lignes de code – certes avec des sentiments et des émotions, mais sans enveloppe corporelle – va-t-elle pouvoir sortir dans le monde réel?

La frontière entre la réalité et le virtuel, entre l’humanité et l’intelligence artificielle est une des questions centrales de ce livre. Quel degré de conscience, d' »humanité » est-ce qu’une création peut acquérir. Une autre réflexion importante porte sur la télé-réalité, le voyeurisme malsain qu’elle entraîne et la notion de choix. J’ai trouvé que l’auteure se questionnait énormément et posait les bases  pour une réflexion intelligente sur ces sujets délicats. Une chose que j’ai trouvé incroyable est le fait que l’auteure ait réussi à me faire me sentir beaucoup plus proche de Chloé, qui est pourtant une IA, que des humains du monde réel futuriste. Dans la façon dont les personnages sont traités, on a vraiment l’impression que les IA sont proches des humains : une fois matérialisées dans le monde réel, qu’est-ce qui les différencie de nous au final ?

L’auteure cite pas mal de références à des jeux vidéo (Les sims, Second Life) et à des œuvres de fiction littéraire, musicale ou cinématographique. Une petite liste des références citées est proposée par l’auteure à la fin du livre : elle explique brièvement les œuvres et pourquoi elle les a utilisées dans ce contexte. Un petit complément sympa pour ceux qui aiment aller plus loin !

J’ai beaucoup aimé la façon dont le récit passait du monde réel à Life City, à différentes temporalités. L’auteure a réussi à structurer son récit de manière à ce que les révélations viennent au compte-goutte et nous tiennent en haleine, sans nous perdre dans la ligne du temps et des lieux. C’est un livre que j’ai dévoré, je n’avais pas envie de le lâcher tellement les actions s’enchaînaient. On a qu’une envie, savoir si Chloé va parvenir à ses fins ou non, et quels sacrifices elle va encore devoir faire pour réussir.

Citations

« Normalement, Hilmi n’aurait même pas dû me remarquer. Il ne m’aurait parlé que pour me demander où était Elsa et ce qu’elle pensait de lui, et il m’aurait fendu le cœur, comme tous les autres garçons dont je me suis crue amoureuse. Zazou m’aurait demandé si ça m’embêtait qu’elle sorte avec lui, et j’aurais nié, trop honteuse pour avouer que je craquais encore pour un mec inaccessible.
Mais nous avions partagé cette dans que vous n’aviez pas prévue, au Life Club ; cette danse restée secrète qui avait tout changé. Et ce jour-là, devant le lycée, Hilmi n’est pas passé à côté de moi sans me voir. »

« À vos yeux, ce que j’ai vécu ce jour-là ressemble à un mauvais rebondissement de film de série B, un de ceux que vous regardez le dimanche après-midi en râlant parce que le scénario est mal ficelé et l’héroïne geignarde. J’ai un scoop pour vous : vous ne feriez pas mieux. Vous n’apprendrez pas à vous battre par un miracle de l’esprit, à repousser un agresseur dix fois plus lourd que vous et à vous enfuir avec les honneurs ; vous ne vous relèveriez pas de cette agression avec la ferme intention de vous venger dès que vous auriez amélioré votre kung-fu. La vérité, c’est que si ça vous arrive, vous rentrerez chez vous en pleurant de honte et vous ferez bien gentiment ce qu’on vous a ordonné parce que, pour la première fois, vous réaliserez à quel point vous tenez à votre vie. »

Conclusion

L’auteure joue avec la frontière entre le réel et l’irréel pour nous donner une histoire trépidante, qui nous tient en haleine du début à la fin. La romance est l’élément déclencheur de la prise de conscience de Chloé et va la faire pousser ses limites, toujours plus loin, afin d’aider les gens à qui elle tient. Une lecture palpitante qui apporte une réflexion très intéressante sur l’évolution de notre société ultra-connectée.

extra1

#FungiLumini

saint-valentin

Bonus

J’ai rencontré l’auteure aux dernières Halliennales et j’en ai profité pour lui acheter ce livre. Je lui avais dit que j’avais lu tellement de bonnes critiques que j’avais envie de lire son livre. Je peux maintenant dire que les chroniqueurs avaient raison parce que ce livre a été une excellente lecture ! J’ai aussi eu la chance de rencontrer le personnage de Cindy IRL et elle m’a fait une petite dédicace 😀

dsc00018

Publicités

6 réflexions sur “I.R.L.

  1. J’avais bien aimé ce livre. Comme tu l’as si bien dit, ça nous fait nous poser des questions sur notre société actuelle et sur ce qu’elle pourrait devenir plus tard. Dans 10 ou 20 ans, on aura peut-être ce même problème et c’était intéressant de voir la façon dont elle répond à la question.
    Le point négatif cependant c’est les aller-retours constants entre les différentes périodes, il est facile de se perdre si on ne fait pas attention ^^

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai qu’il y a beaucoup de changements de lieux et de temps, mais j’ai trouvé qu’on s’y retrouvait encore assez bien :p (même si c’est vrai qu’au début j’ai eu peur parce que les dates que l’auteure mettaient pour nous situer étaient assez proches l’une de l’autre).

      J'aime

  2. Pingback: Semaines spéciales Saint-Valentin | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: #44 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s