La Horde du Contrevent – Lecture commune 01

twitter-post

« Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents. »

Avis de Fungi Lumini

L’entrée dans ce roman est assez directe : on est tout de suite au cœur de l’action. Le furvent – le plus puissant des vents, qui balaie tout sur son passage – approche et la Horde doit s’y préparer. L’intensité du récit monte au fur et à mesure que le furvent arrive. On est pris dans l’action et il devient difficile de lâcher le livre jusqu’à la fin du chapitre 2 ! On apprend à connaître petit à petit chaque membre de la Horde, qui parcoure la planète à la recherche de l’origine des vents, et on s’attache à eux.

Ce roman est connu entre autres parce que les points de vue de personnages changent très très souvent (minimum une fois par page). Un symbole représente chaque personnage et est indiqué en début de paragraphe pour dire qui est le narrateur du passage. Avec le livre (j’ai la version Folio SF), j’ai reçu un marque-page absolument génial, qui reprend chaque personnage et le symbole qui lui correspond, ce qui m’a beaucoup aidée au début de ma lecture pour m’y retrouver et ne pas retourner au début du livre à chaque changement de point de vue ! Même si j’aime beaucoup le rythme tout particulier que ce changement constant de point de vue donne au roman, j’ai parfois trouvé que l’auteur exagérait. Il y a des fois (surtout vers la fin du chapitre 3, quand Caracole raconte son conte) où le changement est juste inutile puisque c’est le même personnage qui continue de parler. Je ne vois pas toujours vraiment non plus de différences dans les registres de langue et manières de parler des personnages, à part pour le traceur et le troubadour.

Un élément que je n’ai pas trop compris est le fait qu’on en est déjà à la 33ème Horde (donc ça fait plusieurs siècles que le vent souffle sur la planète) et on a l’impression que les habitants ne se sont pas du tout adaptés. On pourrait croire qu’ils auraient créé des abris pour les cas de furvent, mais non. Ils semblent passifs. Victimes de leur sort qui ne font rien pour s’en sortir, j’ai trouvé ça un peu désolant.

J’ai beaucoup aimé ces trois premiers chapitres et j’ai hâte de connaître la suite de l’histoire !

Avis de Coco

J’ai dévoré ces trois premiers chapitres. Je ne m’attendais pas à être transportée à ce point et surtout aussi tôt dans ma lecture. Nous entrons directement dans le vif du sujet avec la horde qui se prépare à subir le furvent et toutes ses conséquences. Nous sommes donc pris dans le feu de l’action dès les premières lignes, ce qui rend la lecture très passionnante et le livre très difficile à lâcher. Évidemment, puisque c’est le début de l’histoire, j’ai eu un peu de mal à comprendre tous les termes, tout ce qui se passait, pourquoi cela se passait, etc. Nous comprenons mieux au fur et à mesure de la lecture même si beaucoup de notions restent encore assez floues – j’espère que l’auteur ne laissera pas planer ces incompréhensions.

La particularité du roman réside dans son nombre de personnages assez élevé et l’alternance de leur point de vue tout au long de l’histoire. Comme Fungi Lumini, j’ai la version de Folio SF et donc le petit marque-page qui reprend tous les noms et les symboles qui y sont associés, et qui m’a été plus qu’utile durant le début de ma lecture – et qui me sera encore très utile, j’en suis sûre. J’ai beaucoup aimé lire les différents points de vue qui donnent un rythme particulier à la lecture et voir les différences de langage. Ceux que j’ai le plus apprécié – mais ce n’est pas surprenant – sont Caracole et Sov (et tout spécialement, sa façon de parler du vent comme de la musique). Par contre, j’ai nettement moins aimé la façon qu’a Golgoth de s’exprimer, je comprends ce que l’auteur veut faire mais un peu moins de vulgarité ne ferait pas de tort, sinon, j’ai bien peur de trouver assez rapidement ce personnage très lourd.

Pour le moment, c’est un très bon début et j’ai vraiment hâte de connaitre la suite des aventures de la horde.

Avis de Yuixem

Avec la dernière échéance d’1Q84 postée ce matin, j’enchaîne les lectures communes ! Comparée à FungiLumini et Coco, je sens que j’ai eu plus de mal à entrer dans l’univers de La Horde du contrevent

J’ai tout bonnement détesté le premier chapitre. Je ne comprenais pas où se trouvaient les personnages, ni même qui était qui, ce qu’ils faisaient, de quoi ils parlaient… J’ai également eu du mal avec le style de l’auteur, devant parfois relire plusieurs fois une phrase pour la comprendre entièrement. En gros, j’ai trouvé l’entrée en scène beaucoup trop rapide et brusque. Heureusement qu’il s’agissait d’une lecture commune, car j’ai honte de le dire, mais j’aurais sans doute abandonné le livre à cette étape… 

Le deuxième chapitre, qui aborde en quelque sorte la « bataille » contre le furvent, m’a davantage plu. J’ai en effet réussi à prendre quelques marques et à me familiariser avec les différents personnages et leurs symboles attribués. Dans cette deuxième partie, j’ai davantage aimé le style de l’auteur qui, je trouve, rendait magnifiquement bien l’impression de vent. J’avais l’impression de sentir la puissance des rafales, le sable qui se faufile partout, la tempête qui rend la marche fastidieuse… et puis je craignais chaque vague autant que les personnages ! Me voilà enfin entrée dans l’action et le roman ! 

Il ne fait aucun doute par contre que c’est le troisième chapitre qui m’a le plus plu. On y fait plus ample connaissance avec les protagonistes, tels que Pietro, le prince, Sov, le scribe, Caracole, le troubadour, Coriolis, une croc, ou encore Golgoth, le traceur et chef de la horde. En abordant leur point de vue, on découvre leur occupation sur place, leur place dans la horde, leur passé et également leurs pensées. Je retiendrai particulièrement dans cette partie le passage concernant la retranscription des vents sous forme d’écrits, qui mélange littérature, musique et mathématique et rend le tout très artistique. On prend ainsi conscience de cet être particulier qu’est le « vent » dans ce roman. 

Quoi qu’il en soit, après une entrée difficile, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et il me tarde de découvrir la suite de l’aventure de cette fameuse 33e horde !

(    )          ‘              ,               “              ,               “  ̀             ;              ‘                        “             (     )           ‘˙         ,             “


Les blogs qui participent

A touch of blue Marine

Voyages Imaginaires

Lectoplum

Avez-vous déjà lu ce livre? Dites-nous ce que vous en pensez 🙂 N’hésitez pas à nous rejoindre !

#Yuixem #FungiLumini #Coco

Publicités

16 réflexions sur “La Horde du Contrevent – Lecture commune 01

    • C’est joli et très vrai ce que tu dis sur le début du texte 🙂 Les trois premiers chapitres m’ont en tout cas donné très envie de continuer ! Hâte de savoir ce que la Horde va faire ensuite 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Lecture commune – La Horde du Contrevent | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: [LC#1] – La Horde du Contrevent // Chap 1 à 3 | a touch of blue... Marine

  3. Coucou, j’ai bien fini mes trois chapitres vendredi, mais pas eu le temps de rédiger quoi que ce soit depuis ! Je vais donc vous donner mon avis sur le vif.

    Pour ma part, le début fut assez aisé. Je m’attendais à être perdue (quand on voit le marque-page, on se demande dans quoi on s’engage) mais je pense que le fait d’avoir lu La zone du dehors en novembre m’a fait apprivoiser le style de Damasio. Dans cet autre livre, nous avons aussi plusieurs points de vue, et pas forcément indiqué par des symboles. On le devine via des indices ou le style, car certains personnages ont un style très marqué à l’instar de Golgoth.

    Son style ne m’a pas gêné, même si ce personnage m’apparaît moins attachant que les autres. J’aimerais au contraire le voir un peu plus par la suite. J’avoue qu’il m’intrigue.
    Je rebondis sur le fait qu’on ne comprenne pas bien pourquoi les populations ne soient pas habituées aux vents violents depuis le temps. Je me suis aussi posé la question. Après, s’en sortir parait difficile, un peu comme gérer une catastrophe naturelle de grande ampleur. La horde cherche l’origine du vent, et est formée pour se déplacer dans des conditions extrêmes. Lorsqu’ils rencontrent une personne extérieure et lui proposent de les suivre, ça se finit mal. Je pense que combattre le vent n’est pas à la portée de n’importe qui. Les autres semblent faire comme nous le ferions dans la vraie vie : construire des habitations adaptées, des bunkers, etc. et essayer de vivre une vie à peu près normal.

    Sinon j’ai beaucoup aimé le passage où Sov explique l’écriture du vent à Coriolis et Caracole, cela nous permet de mieux comprendre le vocabulaire lié au vent. J’ai donc essayé d’être très attentive moi aussi. J’ai hâte de lire la suite.

    Bonne fin de week-end !
    (vu le pavé que j’ai écrit, j’aurais pu faire un article finalement haha)

    Aimé par 2 people

    • Ho tu avais déjà lu un Damasio avant ! Je ne savais pas qu’il changeait aussi beaucoup les perspectives dans La Zone du Dehors…tu étais donc déjà bien entrainée 😀 Quand je lis les avis de tout le monde, j’ai l’impression d’être la seule à avoir aimé Golgoth xD Je le trouve fascinant, surtout maintenant qu’on connait un peu son passé. Pour ce qui est de se protéger du vent, ils auraient pu créer des bunkers souterrains ou un équivalent? :p Je trouve ça vraiment cool et fascinant en fait que chaque signe de ponctuation se réfère à une signification, comme on l’apprend avec Caracole ! Une bonne lecture en perspective 😉 Bon week-end à toi aussi ! 😉

      Aimé par 1 personne

    • Oui, il y a moins de personnages que dans la horde du contrevent, mais ça entraine.^^ Pour Golgoth, s’il est peu attachant, il est très intriguant. Disons qu’il parait égoïste pour le moment, et intimidant. Merci 🙂

      Aimé par 2 people

  4. Je dois avouer que j’ai eu du mal avec le premier chapitre. Je n’avais malheureusement pas reçu de marque pages me permettant de vérifier quel symbole correspondait à quel personnage. Cela ne m’a pas aidé à suivre le début :p Ceci dit, à partir du chapitre deux je suis vraiment rentré dedans et j’ai maintenant hâte de savoir où cette aventure va nous mener.

    J’aime beaucoup le fait qu’on nous introduise à l’écriture utilisée pour décrire les vents ou que l’on ait par moments des formes nous indiquant la positions de chacune des personnages lorsqu’ils doivent affronter le vents, ça donne un côté plus concret à un monde fort différent du nôtre et duquel on ne comprends pas tout à fait le fonctionnement.

    J’ai hâte de découvrir la suite, bonne fin de week-end.

    Aimé par 3 people

    • Dommage pour le marque-page 😮 Même si la première fois que j’ai vu les petites formes en dessous du chapitre, je me suis demandée ce que c’était, c’est vrai que c’est vraiment sympa d’avoir la formation de la Horde avec ces symboles ! Vu le nombre de personnages, c’est pas toujours facile de s’y retrouver sans ça 😉 Bonne continuation dans ta lecture et bonne journée ! 🙂

      J'aime

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? (20) – Lectoplum

  6. Pingback: #42 C’est lundi, que lisez-vous? | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: [LC#2] – La Horde du Contrevent // Chap 4 à 6 | a touch of blue... Marine

  8. Pingback: [LC#3] – La Horde du Contrevent // Chap 7 à 9 | a touch of blue... Marine

  9. Pingback: [LC#4] – La Horde du Contrevent // Chap 10 à 13 | a touch of blue... Marine

  10. Pingback: [LC#5] – La Horde du Contrevent // Chap 14 à 16 | a touch of blue... Marine

  11. Pingback: [LC#6] – La Horde du Contrevent // Chap 17 à 19 (FIN) | a touch of blue... Marine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s