Livres et Gourmandises : Montres enchantées (8/17)

Un nouvelle une gourmandise (1)

Recueil : Montres enchantées

Éditeur : Éditions du Chat Noir

montres-enchantees_1403707772

Nouvelle : Le Club des érudits hallucinés

Auteure : Marie-Lucie Bougon

Résumé : un groupe de personnes que rien ne lie étudie la biomutation des machines.


Bière de la semaine

La bière belge est maintenant classée au patrimoine culturel de l’Unesco ! Un peu de culture en plus chaque semaine en découvrant les spécialités belges 😉 Comme il a commencé à neiger, j’avais envie de vous présenter une bière qu’on ne trouve qu’en hiver !

DSC00252.JPG

N’Ice Chouffe

Bière brune forte, N’Ice CHOUFFE viendra vous réchauffer au creux de l’hiver. Épicée (thym et curaçao) et légèrement houblonnée, c’est une bière bien équilibrée. N’Ice CHOUFFE est non filtrée, et est refermentée aussi bien en bouteille qu’en fût.

Bière de saison disponible de mi-octobre à mi-février.

10%Alc./Vol.


Le titre de cette nouvelle m’intriguait pas mal avant de la commencer. De quel genre de club s’agit-il? Et bien, c’est un groupe assez hétéroclite qui étudie la biomutation des machines de l’ère nouvelle. Deux jeunes dandys, une veuve de la noblesse, un explorateur, une voyante, un savant et ses deux assistants forment ce club d’érudits hors du commun. Ils portent chacun une montre-détecteur afin d’étudier les oscillations d’ondes dans leur ville et de rapporter leurs résultats au professeur. Les apprentis savants vont vite se rendre compte qu’un haut taux d’oscillations est signe d’une catastrophe mécanique imminente. Comment faire pour empêcher de nouveaux accidents de se produire?

J’ai bien aimé le thème de cette nouvelle. Le progrès et ses conséquences – volontaires ou non – sont au cœur de ce récit, mais beaucoup d’autres éléments sont abordés comme la mécanique, les voyages, le folklore, le surnaturel. Les inspirations littéraires sont tirées de deux œuvres majeures et essentielles sur le thème des automates : L’Homme au Sable d’ETA Hoffmann et L’Ève Future d’Auguste Villiers de l’Isle-Adam. La mécanique qui régit ses poupées animées ainsi que la notion de conscience de la machine sont au centre de ces textes, tout comme de celui de la nouvelle. D’ailleurs, les personnages et auteurs de ces ouvrages sont présents dans la trame narrative.

Si j’ai trouvé le thème très intéressant, j’ai cependant trouvé un peu dommage qu’une bonne moitié du texte soit consacrée à la présentation des personnages. Chacun est particulier à sa façon et apporte un talent unique au Club. Leurs caractères, histoires personnelles, affinités sont décrites, ce qui est intéressant en soi, mais qui aurait eu beaucoup plus de sens dans un roman que dans une si courte nouvelle. J’aurais préféré passer plus de temps à découvrir les expériences du savant sur les machines. Trois personnages n’avaient selon moi pas beaucoup de raison d’être présents, car ils ne font pas spécialement avancer l’intrigue. Cette nouvelle annonce-t-elle un roman où ces personnages auraient une place plus importante?

Ça ne m’a pas empêchée de m’attacher énormément aux personnages d’Eusèbe – le jeune dandy rêveur et persévérant – et d’Eugénia – la jeune femme qui ne se contente pas de sa condition mais qui fait tout pour s’en sortir et faire ce qui la passionne. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que l’auteure parvienne très bien à différencier ses personnages, à les rendre uniques et reconnaissables malgré le fait qu’on ne les ait pas côtoyés longtemps. La fin du récit est assez surprenante et laisse encore une fois à réfléchir sur la notion de conscience qu’une machine mécanique peut acquérir.

Extrait

 » Rendue quelque peu pataude par l’âge, Félicie manqua de renverser son plateau sur le sol avant de déposer la collation sur le secrétaire d’Eusèbe, observant avec suspicion le volume qu’il étudiait. Ce pauvre garçon lisait trop, ne mangeait pas assez, passait un temps indécent à choisir ses habits et finissait toujours par ressembler à un épouvantail coiffé. Ou du moins, c’est ce qu’il lui évoquait, car la mode adoptée récemment par les beaux messieurs laissait Félicie quelque peu perplexe : quelle pouvait donc bien être l’utilité de chapeaux si immenses qu’ils se heurtaient aux embrasures des portes? »

Conclusion

Un très jolie nouvelle, avec un peu trop de personnages à mon goût, mais qui reprend grâce à des textes fondateurs un des thèmes forts du steampunk : le niveau de conscience des machines.

extra1

8/17

#FungiLumini


Avez-vous lu ce recueil? Si vous l’avez également, n’hésitez pas à me rejoindre dans ma lecture et à venir en discuter en commentaire ! J’avancerai au rythme d’une nouvelle (et d’une bière ) par semaine 😉

  1. Et depuis, je compte les heures – Geoffrey Legrand
  2. Comment meurent les fantômes – Sophie Dabat
  3. Le Toquant – Clémence Godefroy
  4. Allergène – Hélène Duc
  5. Tourbillon aux Trois Ponts d’Or – Fabien Clavel
  6. The Pink Tea Time Club – Cécile Guillot
  7. Je reviendrai – Laurent Pendarias
Publicités

12 réflexions sur “Livres et Gourmandises : Montres enchantées (8/17)

  1. Pingback: #39 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (9/17) | Livraisons Littéraires

  3. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (10/17) | Livraisons Littéraires

  4. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (11/17) | Livraisons Littéraires

  5. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (12/17) | Livraisons Littéraires

  6. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (13/17) | Livraisons Littéraires

  7. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (14/17) | Livraisons Littéraires

  8. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (15/17) | Livraisons Littéraires

  9. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (16/17) | Livraisons Littéraires

  10. Pingback: Livres et Gourmandises : Montres enchantées (17/17) | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s