Le peintre

le_peintre_aux_editions_nobi_nobi_4000

 

Titre : Le peintre
Auteur : Kaho Nashiki
Illustrateur : Iku Dekune
Editeur : Nobi Nobi !
Genre : album illustré
Nombre de pages : 56
Mots-clés : peinture, nostalgie, Maurice Utrillo

 

 

Quatrième de couverture

Shinya, jeune peintre en bâtiment, est apprenti. Il fait un double apprentissage, celui de la vie, sur les traces d’un père qu’il n’a pas connu, et celui des couleurs, dont la palette infinie exprime la gamme tout aussi complexe des sentiments. Sur le bateau qui le mène à la recherche de la tombe de son père, une mystérieuse inconnue lui remet le pinceau de celui-ci, qui était peintre lui aussi. Un jour, il devra l’utiliser pour peindre ce bateau en blanc. Mais pas de n’importe quel blanc… du blanc d’Utrillo. Tout au long de sa vie, ce pinceau inspirera Shinya dans sa quête du coloris juste, celui qui rendra les gens heureux.

Mon avis

Cela faisait un certain temps que je n’avais pas posté une chronique sur un album illustré pour la jeunesse. Encore une fois, il s’agit d’une oeuvre du catalogue de l’éditeur Nobi Nobi! que j’aime tout particulièrement.

Le peintre raconte la vie de Shinya, un peintre. Il ne peint cependant pas des tableaux, mais des murs, des bâtiments ou encore des panneaux. Pourtant, il existe les mêmes difficultés pour ces deux formes d’art : créer la parfaite couleur, rendre la meilleure ambiance et transmettre un maximum d’émotions. Alors qu’il est apprenti artisan peintre et qu’il peine à répondre aux demandes des clients, sa mère lui raconte l’histoire de son père, un peintre prodige qui s’est expatrié en France. Doutant de son avenir, Shinya décide de partir alors sur les pas de son père pour trouver sa voie.

J’ai beaucoup apprécié l’histoire de cet album illustré qui est d’une grande douceur et un peu nostalgique telle une mélodie qui nous bercerait le soir. Le parcours de vie de Shinya guidé d’abord par une passion, puis par le désir de savoir qui était son père et enfin tout simplement par l’expérience accumulée au cours de son voyage est d’une simplicité naïve mais si parlante pour tout adulte. Racontée tel un conte, l’histoire nous passionne dès les premières lignes qui nous parlent de couleurs et de l’art de la peinture. La suite nous fait vivre une foule d’émotions : amour, tristesse, mélancolie, reconnaissance… Un petit aspect fantastique se glisse également dans l’intrigue, ce qui ajoute une dimension supplémentaire à l’ambiance onirique qui se dégage de l’album.

Cette ambiance est d’ailleurs soutenue en permanence par les belles peintures d’Iku Dekune. Shinya semble avoir toujours les yeux mis-clos, comme s’il était toujours à moitié éveillé, à moitié endormi. Les dégradés de couleurs sont doux et le choix du panel est toujours en lien avec le texte qui se trouve sur la double page. Ainsi par exemple, quand Shinya est en proie à une baisse de confiance en lui, la couleur principale est le bleue, plutôt triste. A l’inverse, quand le texte évoque la maman, les couleurs tendent vers le jaune, le beige, le vert, des couleurs beaucoup plus chaudes et qui évoquent une certaine mélancolie. On retrouve plusieurs très belles planches qui happent notre attention pendant un certain temps, nous faisant davantage pénétrer dans le monde de l’album illustré.

Le peintre rend enfin hommage au peintre français Maurice Utrillo (1883-1955). Il est connu pour sa période blanche où la majorité de ses oeuvres oscillait entre le blanc, le gris ou encore le rose pâle. Son nom est directement évoqué dans le récit de cet album illustré puisque Shinya a comme but ultime de repeindre en blanc d’Utrillo, à l’aide du pinceau de son père, le bateau qui l’a mené en France et ramené au Japon. Une très belle double page fera ainsi directement écho au peintre français, se rapprochant de son style de couleurs.

maurice-utrillo_impasse-trainee.jpg

Peinture de Maurice Utrillo

Extrait

nobinobi-peintre_01

Conclusion

Le peintre est un magnifique album illustré dont le texte associé aux illustrations transmet une histoire poétique et touchante. S’il s’agit d’un livre jeunesse, je pense que toutes les subtilités qu’il a à offrir sont quelque peu compliquées à comprendre pour les enfants. Mais je l’ai personnellement beaucoup apprécié !

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

Publicités

2 réflexions sur “Le peintre

  1. Pingback: #37 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livraisons Littéraires

  2. Pingback: A-Z Challenge – Yuixem | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s