1Q84 – Lecture commune 12

106049092

Avec plusieurs mois de retard, nous avons enfin décidé de reprendre notre lecture commune de la célèbre saga 1Q84 de Haruki Murakami. Toutes les deux trop prises par nos activités, nous avions délaissé cette longue lecture, malgré le fait que nous souhaitions connaitre la fin des aventures d’Aomamé et de Tengo. L’année se terminant bientôt, nous avons décidé de prendre notre courage à deux mains et de finir le dernier tome.

Comme nous reprenons notre lecture en cours de route, je vous invite à retourner voir notre avis sur les cinq premiers chapitres avant de vous lancer dans la lecture de cette chronique 🙂 Aussi, si vous nous rejoignez maintenant, n’hésitez pas à redécouvrir notre avis depuis le début de l’histoire en cliquant ICI. Voici les nouvelles échéances que nous nous sommes fixées pour terminer ce troisième et dernier tome d’1Q84 :

  • Chapitres 6-10 : 9 décembre
  • Chapitres 11-15 : 23 décembre
  • Chapitres 16-20 : 6 janvier
  • Chapitres 21-24 + Bilan du troisième livre et de la série entière : 20 janvier

N’hésitez pas à nous donner votre avis ! 😀


Avis de Marty

Après cinq mois d’absence, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Tengo et Aomamé au fil des pages de ce dernier tome. Bien que j’aie eu quelques difficultés à me replonger dans l’intrigue et à reconnaître tous les noms – pas facile quand on n’est pas habituée aux prénoms à consonance asiatique – j’ai finalement pu reprendre l’histoire là où je l’avais laissée.

Du côté du lugubre Ushikawa, l’histoire prend la tournure d’un véritable roman policier. Ce personnage peu sympathique est sur les traces d’Aomamé et ne la lâche pas d’une semelle. Ayant engagé une sorte de détective à l’allure encore mois engageante que lui, il obtient tout un tas de détails sur l’existence de la jeune fille, et, par le biais des informations récoltées sur son travail, il découvre la relation spéciale qu’elle entretient avec la vieille dame d’Azabu, cependant pas de craintes à avoir de ce côté-là, car la vieille dame est tellement protégée qu’il abandonne même tout espoir de trouver des informations à ce sujet. Là où l’histoire devient intéressante est qu’il creuse dans le passé de notre héroïne jusqu’à trouver le tout petit lien qui existe entre Tengo et Aomamé. Décidant de poursuivre dans cette direction, il retourne dans leur école primaire pour retrouver leur institutrice. Lorsqu’il la rencontre, il obtient sa confirmation: les deux personnes se sont bien croisées par le passé. Bien qu’il envisage la possibilité qu’ils aient dernièrement entretenu des relations pour monter un complot contre les précurseurs, Ushikawa se rend vite à l’évidence: il n’existe aucune preuve de ce lien et le seul point commun entre ces enfants est qu’ils ont eu une enfance malheureuse et qu’ils ont fréquenté la même classe à une époque. Il se retrouve donc dans une impasse et décide alors d’enquêter sur Tengo pour obtenir de nouvelles pistes.

Deux chapitres étaient par ailleurs consacrés à Tengo et je dois avouer que pour l’instant, c’est la partie de l’histoire qui me passionne le moins. Toujours au chevet de son père, il mène une existence peu palpitante. Un soir, une infirmière prend pitié de lui et lui propose d’aller faire la fête avec deux de ses collègues. Il se laisse entraîner et en fin de soirée, l’une d’elle, Kumi Adachi, lui propose de rentrer avec elle pour fumer un joint. Il est sur le point de refuser, lorsqu’elle lui explique que lorsqu’elle fume, elle a la sensation d’être dans une chrysalide de l’air… A l’évocation du roman, la curiosité de Tengo est piquée et il décide de la suivre. Chez elle, ils se mettent à fumer et là, l’esprit de Tengo s’embrouille et il perd pied avec la réalité. Soudain, il est propulsé dans un souvenir, avec Aomamé dans la salle de classe, mais cette fois, il a véritablement la sensation de vivre ce moment, et la petite Aomamé le supplie de la retrouver… Quand il revient vaguement à lui, Kumi est nue sur lui mais il n’a pas souvenir d’avoir eu des relations sexuelles avec elle. Elle lui explique alors de façon énigmatique qu’elle est déjà morte une première fois mais qu’elle a pu renaître, on dirait presque qu’elle lui suggère d’en faire de même ! Quand il se réveille pour de bon, elle est à côté de lui et même si ce n’est qu’un sentiment personnel, j’ai l’impression qu’elle est morte… Il décide alors qu’il faut qu’il quitte cette «ville des chats» tant qu’il le peut encore, mais avant ça, il veut dire au revoir à son père.

Enfin, j’ai été très frustrée de ne lire qu’un seul chapitre sur Aomamé, surtout parce que ce dernier a soulevé de nombreuses questions! Aomamé a le sommeil agité, elle fait régulièrement des cauchemars… Enfermée dans cet appartement depuis quelque temps, elle semble tourner en rond et sans que l’on sache exactement pourquoi ou comment, elle est animé d’un grand doute sur sa condition: elle pense être enceinte. Elle en parle d’ailleurs à Tamaru et à la veille dame car elle aimerait qu’ils lui fassent parvenir un test de grossesse pour qu’elle puisse en avoir le cœur net. Mais la vieille dame s’interroge: comment Aomamé pourrait-elle être enceinte sans avoir eu de relations sexuelles? D’après les calculs d’Aomamé, il semblerait que cela se soit produit le soir de sa rencontre avec le leader… On dirait presque qu’elle penserait avoir été l’objet d’une immaculée conception, comme si le leader, tel un dieu, l’aurait mise enceinte sans même la toucher. Bien qu’Aomamé convienne que cela serait irrationnel, elle ne veut pas écarter cette possibilité avant d’avoir fait un test de grossesse. À la fin du chapitre, elle parle même comme si elle était devenue la MOTHER d’une DAUGHTER qu’elle abriterait en son sein… Enfin, on note aussi le retour du collecteur de la NHK qui semble véritablement lire dans les pensées d’Aomamé. Il semblerait que celui-ci ne soit pas véritablement un collecteur, mais il est difficile de savoir s’il fait partie ou non de la secte des Précurseurs! En tout cas, ce qui est vraiment étrange est qu’il continue également à aller frapper à la porte de Tengo, derrière laquelle Fukaéri fait semblant de ne pas l’entendre non plus…

De nombreuses questions restent encore en suspens à la fin de ces chapitres: Ushikawa va-t-il reprendre contact avec Tengo? Va-t-il découvrir que Fukaéri se cache chez lui? Va-t-il retrouver Aomamé à cause de lui? Tengo va-t-il réussir à quitter la ville des chats? Kumi est-elle morte? Que veut vraiment le collecteur de la NHK? Aomamé est-elle en danger? Est-elle enceinte du leader? Autant de questions auxquelles j’ai à nouveau hâte d’avoir une réponse!

Avis de Yuixem

Je suis très heureuse de me relancer dans cette lecture commune que j’avais abandonnée avec de la peine au début du mois de juillet. Après avoir lu deux tomes, il me tardait tout de même de connaitre la fin de cette saga ! J’ai donc décidé de reprendre ce troisième volume depuis son début car j’avais oublié le contenu des quelques chapitres que j’avais lus. Si les cinq premiers chapitres commençaient doucement, on entre enfin dans le vif du sujet avec ces cinq-ci, pour mon plus grand bonheur.

Débutons d’abord par la partie la moins intéressante pour ensuite aller crescendo vers ce qui m’a le plus plu ! Je ne comprends toujours pas ce que nous apporte la partie de Ushikawa. En effet, il découvre au fur et à mesure des informations – que nous connaissons déjà – sur la vieille femme, sur Aomamé et sur Tengo, établissant ses propres hypothèses. Bien qu’il ne soit pas encore totalement dans le vrai car il ne remet jamais en cause les Précurseurs, il se rapproche dangereusement de la vérité. Personnellement, je n’apprécie pas trop ce personnage un peu misérable et qui possède un certain côté pervers vis-à-vis de son enquête.

Du côté d’Aomamé, dont seul un chapitre lui est dédié dans cette échéance, les événements prennent une tournure pour le moins inattendue. L’étrange personnage de la NHK qui revient perpétuellement pour réclamer la redevance de la télévision continue d’apporter une certaine tension au monde paisible d’Aomamé. On ignore toujours qui il est et s’il est dangereux pour notre héroïne, bien que je continue de penser que ma théorie selon laquelle il s’agirait d’un Little People ou d’un membre des Précurseurs est correcte, surtout lorsqu’on apprend par la suite qu’Aomamé attend un enfant ! Nous voilà face à une nouvelle Marie, enceinte sans avoir eu de relations sexuelles. Fait qui laissent la vieille dame et Tamaru perplexes, il apparaît pour nous tout à fait plausible dans le monde d’1Q84. Reste à savoir de qui elle est enceinte à présent : du leader ou bien de Tengo, via la relation sexuelle qu’il a eue avec Fukaéri ? On retrouve également les concepts de MOTHER et DAUGHTER, que j’avoue avoir plutôt oublié, voire en réalité jamais complètement compris.

Ceux-ci font directement le lien avec l’histoire de Tengo, qui est parti sortir avec les infirmières de la maison de retraite où son père se trouve dans le coma. Alors qu’il raccompagne la plus jeune chez elle, cette dernière l’invite à fumer du haschisch et lui raconte sa précédente expérience. Si Tengo n’est pas trop intéressé au premier abord, il changera vite d’avis en écoutant la jeune femme évoqué une chrysalide de l’air et à nouveau ce couple DAUGHTER/MOTHER. Notre héros se laisse alors aller à cette drogue et parvient ainsi à parler avec Aomamé qui le supplie de la chercher. Il acquiert également quelques informations sur la mort et la renaissance… mais tout cela reste encore flou pour lui, comme pour nous. Au terme de cette nuit, il est temps pour lui de quitter la Ville des Chats et de dire adieu à son père.

Dans ces cinq chapitres, l’histoire a enfin pris un nouveau tournant qui nous annonce une suite des plus passionnantes. Comme toujours pas de réponse à nos multiples questions, bien au contraire, on s’enfonce davantage dans le flou de ce récit si complexe. Ce que je peux dire, c’est que cette partie m’a donné envie de dévorer la suite sur-le-champ ! Il me tarde donc d’être dans deux semaines pour vous donner la suite de mon avis sur cet ultime tome de la série 1Q84.


Nous vous donnons donc rendez-vous le 23 décembre pour découvrir la troisième partie de notre lecture commune d’1Q84 ! 😀

#Marty #Yuixem

 

Publicités

2 réflexions sur “1Q84 – Lecture commune 12

  1. Pingback: #35 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: 1Q84 – Lecture commune | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s