Le Silence de Mélodie

le-silence-de-melodie

 

 

Titre : Le Silence de Mélodie
Auteur : Sharon M. Draper
Éditeur : Editions France Loisirs (Michel Lafon)
Genre : roman jeunesse
Nombres de pages : 285
Mots-clés : handicap, expression, courage, vie scolaire, drame

 

Quatrième de couverture

Quand j’ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.
Mais seulement dans ma tête.
Je n’ai jamais prononcé un seul mot. J’ai bientôt onze ans.

Mon avis

Et voilà encore un gros coup de cœur dont je dois vous parler en refermant ce livre ! Le Silence de Mélodie fait partie de ces romans que l’on peut dévorer en une journée tellement il est difficile de se séparer de l’héroïne si charismatique.

Dans ce roman, on suit à la première personne du singulier la petite Mélodie. Si on croit au départ faire la rencontre d’une fille comme les autres, on se rend bien vite compte qu’il y a quelque chose de différent chez elle. En effet, elle est atteinte de paralysie cérébrale. Mais comme elle le fait si bien remarquer : « Ça limite le fonctionnement de mon corps, mais pas celui de mon esprit. » Si c’est par son aspect physique qu’elle semble se démarquer des autres, c’est pourtant surtout par sa maturité précoce que Mélodie se révèle être un personnage fort et attachant ! Notre petite héroïne est murée dans le silence à cause de son corps qui ne peut répondre aux impulsions nerveuses, alors qu’en son fort intérieur elle ne fait qu’hurler ce qu’elle aimerait transmettre à son entourage. Dans Le Silence de Mélodie, on découvre toutes les grandes étapes de sa vie depuis ses premiers mois jusqu’à l’âge de ses 11 ans.

Le thème principal de ce roman pour la jeunesse est évidemment l’handicap. On découvre à travers notre narratrice la vie d’une personne atteinte d’une paralysie presque totale du corps. En effet, Mélodie n’arrive qu’à contrôler que quelques muscles partiellement, tels que ses pouces. Elle ne peut donc ni marcher, ni écrire, ni se nourrir seule, et encore moins parler. Son corps a également des réactions incontrôlables comme lorsqu’elle bave ou que ses jambes et ses bras se mettent à bouger dans tous les sens. Si tout cela lui semble fort pénible, le plus dur pour notre héroïne est le fait qu’elle ne puisse pas communiquer. Avec tous ces soucis, établir des relations avec des personnes « normales » n’est pas une mince affaire ! Le regard des autres est sans doute la pire des douleurs pour notre Mélodie qui dans sa tête est pourtant une petite fille comme il y en a des millions sur terre. La deuxième thématique qui nous saute aux yeux suite à cette lecture est bien évidemment la question de l’acceptation de la différence. L’homme a en effet cette légère tendance à avoir peur, à rejeter ce qui est différent de lui, de la « normalité ». Plusieurs exemples de rejet sont exposés tout au long du livre : le médecin, parfois la mère, les professeurs ou encore les autres enfants. Si la vie n’est pas tout le temps rose pour notre petite héroïne, elle a la chance de compter auprès d’elle d’êtres aimant. On pensera ainsi à ses parents, bien évidemment, sa voisine, son chien, sa sœur, ses amis de sa classe spéciale et ses aides soignants. Enfin, la dernière thématique, directement liée à la précédente, est celle du jugement que l’on porte aux choses et aux gens. Voir Mélodie, ce serait voir une personne au corps détraqué qui ne peut s’exprimer et qui a l’air constamment étrange, voire bête. Pourtant, il se révèle qu’elle a un esprit développé comme tout le monde et qu’elle est même brillante ! Notre personnage principal est donc l’exemple parfait qu’il ne faut pas juger sur la simple apparence ! Une personne ne peut pas être définie seulement d’après son handicap, il faut prendre en compte, comme pour toutes autres personnes, sa personnalité, ses qualités/défauts, son expérience de la vie, etc. Assister à ce contraste face à la différence de Mélodie nous invite à se (re)pencher sur nous-même pour analyser notre manière de regarder autrui et de l’accepter dans ses différences.

L’histoire de Mélodie et ces thématiques puissantes ne sont pas faciles à raconter au grand public, qu’il soit adulte ou enfant. Mais j’ai trouvé que Sharon M. Draper a relevé ce pari avec brio car Le Silence de Mélodie est un roman, certes dur, mais qui est tellement touchant et marrant ! Une foule d’émotions m’a traversée durant la lecture de ce roman : angoisse, frustration, colère, compassion, rire, reconnaissance, amour, courage, … Une larme de bonheur a également coulé sur ma joue alors que je lisais dans le train, c’est dire ! :p Le style de l’auteure est simple et coule de source. Si le vocabulaire et la syntaxe sont tout aussi simples l’un que l’autre, il ne faut pas prendre de haut ce roman qui s’adresse avant tout à un public jeune. Avec la narration interne, on pénètre au plus profond de l’esprit du personnage qui a 11 ans. C’est évidemment ce choix stylistique qui fait du Silence de Mélodie une oeuvre particulière. Il manque cependant un petit quelque chose pour en faire un roman exceptionnel… Dans tous les cas, j’ai vraiment hâte de découvrir d’autres œuvres de cette auteure en français.

Pas grand chose d’autre à rajouter sur Le Silence de Mélodie, si ce ne serait que lorsque j’ai refermé ce livre, j’étais vraiment triste de devoir me séparer de l’héroïne. Mélodie possède un caractère si fort, aimant et plein de courage et d’audace. Je me suis tellement attachée à cette petite que j’aurais voulu pouvoir suivre à l’infini ses aventures, pour pouvoir continuer d’être aussi fière d’elle.

Citations

« Je souffre de quadriplégie bilatérale, plus couramment appelée «paralysie cérébrale». Ça limite le fonctionnement de mon corps, mais pas celui de mon esprit. »

« Tout le monde utilise des mots pour s’exprimer. Sauf moi. Et je parie que la plupart des gens n’ont pas conscience de leur véritable pouvoir. Moi si.
Les pensées ont besoin de mots, et les mots, d’une voix.
J’adore l’odeur des cheveux de ma mère juste après qu’elle les a lavés.
Et j’adore le contact rugueux du menton de mon père juste avant qu’il se rase.
Mais je n’ai jamais pu leur dire. »

« On a tous un handicap. C’est quoi, le tien ? »

Conclusion

Encore un coup de cœur à rajouter dans ma liste ! J’ai l’impression de les accumuler dernièrement ❤ Pour tous ceux qui ont un cœur gros toujours prêt à donner plein d’amour, Le Silence de Mélodie vous comblera sans aucun doute ! En plus de passer un agréable moment en compagnie de cette incroyable héroïne, on reçoit grâce à elle une énorme tape dans le dos qui nous donne le courage d’affronter toutes les situations de la vie quotidienne !

coup de coeur

Publicités

4 réflexions sur “Le Silence de Mélodie

  1. Pingback: #32 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: A-Z Challenge – Yuixem | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s