Eleanor & Park

bm_cvt_eleanor-and-park_8591

 

Titre : Eleanor & Park
Auteur : Rainbow Rowell
Editeur : Pocket
Nombre de pages : 378
Genre : romance
Mots-clés : adolescence, premier amour, violence familiale, maltraitance, comics, musique

Quatrième de couverture

Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l’habitude de s’asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l’ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

Mon avis

Après avoir lu plusieurs livres de littérature japonaise, j’ai voulu m’échapper un peu de ce monde en lisant une belle romance comme je les aime ! Le roman Eleanor & Park avait attiré mon regard plusieurs mois auparavant grâce à sa jolie couverture et sa quatrième de couverture. Autant vous dire que je n’ai pas été déçue par cette lecture puisque je l’ai terminée en une seule journée !

Ce qu’a dit John Green de ce roman résume parfaitement ce que vous ressentirez en le lisant : « Eleanor & Park me rappelle ce qu’est être fou amoureux d’une fille et fou amoureux d’un livre ! » Enfin, dans mon cas, ce serait plutôt être folle amoureuse d’un garçon 😉 J’ai adoré les deux héros que l’on suit dans ce roman car ils auraient été tous deux des personnes avec qui j’aurais trainer volontiers lorsque j’étais adolescente.

  • Eleanor est une jeune fille un peu à part, très clairement à cause de sa situation familiale désastreuse. Adolescente rondelette à la crinière bouclée de feu, elle se démarque également des autres avec ses vêtements tape-à-l’œil, retapés comme elle a pu ou trouvés dans un magasin de charité. Malgré son apparence qui laisse un peu à désirer, Eleanor a pourtant un cœur d’or. Intelligente, gentille, attentive, courageuse, passionnée de lecture et de musique et possédant un bon sens de la répartie, elle incarne à mes yeux la meilleure amie parfaite.
  • Park, lui, a tout du gamin ordinaire en pleine crise d’adolescence. Élevé dans une famille aimante, il se pose tout de même plusieurs questions vis-à-vis de ses origines coréennes. De plus, forcé d’apprendre le taekwondo que son père adore, Park a du mal à imposer sa personnalité plus féminine, sensible et artistique. Lecteur inconditionnel de comics et grand fan de musique punk, c’est grâce à ses passions que lui et Eleanor finiront par se rapprocher l’un de l’autre.

Ce qu’il y a de plus beau à découvrir dans Eleanor & Park, c’est l’amour innocent et passionnel qui va lier les deux adolescents. Ce fut tellement agréable de lire et de ressentir à nouveau tous les petits papillons dans le ventre du premier réel amour ! Eleanor et Park sont vraiment adorables et touchants : lorsqu’ils se regardent, quand ils se prennent la première fois la main, quand ils se retrouvent à deux dans l’intimité, leur premier baiser, … Et puis surtout toutes les tendresses qu’ils se disent et qu’ils ressentent. Comme ce fut mon cas lors de mon premier amour, on a l’impression que notre relation durera jusqu’à la fin des temps, on est super romantique – limite trop -, on fait des plans sur la comète… et c’est tellement beau !

Mais outre l’amour qui se déverse à flot dans ce roman, on est également gagné par la tristesse, le sentiment d’injustice, la peur, l’angoisse, et par tout de même un peu de reconnaissance. L’histoire d’Eleanor ne se limite en effet pas à un premier amour. Notre jeune adolescence est prisonnière d’une situation familiale difficile, dont nul ne semble pouvoir vraiment l’en tirer. Son beau-père est un alcoolique violent qui n’hésite pas à passer ses nerfs sur sa femme et à terroriser ses enfants. La famille vit dans une extrême pauvreté et lorsque de l’argent entre dans la maison, il est utilisé principalement pour le chef de famille. Eleanor n’a ainsi pas de brosse à dent, pas de shampoing pour ses cheveux indisciplinés et n’a presque pas de vêtements. La jeune fille est en outre obligée de partager sa chambre avec tous ses frères et sœurs, la privant totalement d’intimité. Pour en rajouter encore à ce malheur, elle est également maltraitée à l’école. Dans cet environnement peu charitable, Eleanor trouvera un peu de paix et de liberté auprès de Park et de sa famille.

Si j’ai adoré Eleanor & Park du début à la fin, j’aurais cependant rêvé d’une fin moins ouverte pour une histoire à ce point touchante. Je pense que j’aurais aimé une bêtise du genre : « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » :p Même si ce roman est une romance des plus banales et pleines de clichés, le style de Rainbow Rowell m’a fait outrepasser tout cela. Elle écrit de manière simple, avec un vocabulaire jeune et nous immerge dans le quotidien et les pensées de nos deux personnages. Elle aborde le regard de l’un, puis de l’autre, alternativement. J’ai presque trouvé inutile de diviser le livre en chapitres. Dans tous les cas, on tourne les pages les unes après les autres sans se rendre compte du temps qui passe, et c’est ce qui fait toute la magie d’Eleanor & Park !

Si vous vous lancez dans sa lecture, je vous propose d’écouter les chansons que les deux adolescents écoutent à leurs heures perdues : ICI

 

Citation

« – Je crois que je n’arrive pas à respirer quand on n’est pas tous les deux. En d’autres termes, quand je te vois le lundi matin, ça fait environ soixante heures que je retiens mon souffle. Ça explique peut-être que je sois grognon et que je m’énerve contre toi. Tout ce que je fais quand on est loin, c’est penser à toi, et tout ce que je fais quand on est ensemble, c’est paniquer. Parce que chaque seconde semble si importante. Et parce que je suis vraiment incontrôlable, je ne peux pas m’en empêcher. Je ne m’appartiens même plus, je suis à toi, et qu’est-ce qui se passera si un jour tu décides que tu ne veux plus de moi ? Comment est-ce que tu pourrais me vouloir autant que je te veux ?
Il était silencieux. Il aurait voulu que tout ce qu’elle venait de lui dire soit la dernière chose qu’il entende. il voulait s’endormir avec ce « Je te veux » à son oreille. »

Conclusion

Eleanor & Park fut réellement un coup de fraîcheur pour moi. J’ai dévoré ce roman tellement vite que je suis triste de devoir me séparer de ces deux super personnages. A part la fin un peu brusque, j’ai tout aimé dans ce livre, jusqu’aux références geek liées aux comics ou encore à Star Wars. Avec un arrière fond difficile, Eleanor & Park est avant tout une douce romance qui ravira toutes les fleurs bleus.

divertissant rectangle 2

 

Publicités

3 réflexions sur “Eleanor & Park

  1. Pingback: #31 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: A-Z Challenge – Yuixem | Livr'aisons littéraires

  3. Pingback: #TAG : Book Fangirling | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s