Le Guide du Voyageur Galactique – Lecture commune 03

372299

Notre lecture commune avance encore un peu plus aujourd’hui avec les 16 premiers chapitres du deuxième tome Le dernier restaurant avant la fin du monde.

Avis de Coco

J’ai beaucoup aimé le début de ce deuxième tome. Nous avions quitté Arthur, Ford, Zaphod, Trillian et Marvin alors qu’ils se dirigeaient vers le Restaurant at the End of the Universe et c’est précisément ce long périple qui nous est raconté dans ces seize premiers chapitres. En effet, ce ne fut pas évident pour eux d’y arriver puisqu’au début du livre, le Heart of Gold se fait attaquer par les Vogons – ceux-là même qui ont détruit la Terre – sur demande de Gag Halfrunt qui, comme nous l’apprenons, est le responsable de la destruction de notre chère planète. Malheureusement pour lui, Arthur et Trillian ont survécu à cette disparition, et par conséquent, il doit s’en débarrasser – d’où l’intervention des Vogons. Évidemment, Zaphod trouve encore une solution totalement absurde pour les secourir puisqu’il fait appel à son arrière-grand-père décédé depuis longtemps. Ce dernier les sauve mais rappelle également à Zaphod pourquoi il est le président de la Galaxie et qu’il a donc, de ce fait, une mission importante à réaliser. Après ce sauvetage très particulier, nous retrouvons Zaphod accompagné de Marvin dans la maison d’édition où est publié le Guide. Bien qu’il ait du mal à savoir comment et pourquoi il est arrivé là, il sait qu’il doit retrouver Zarniwoop, l’homme qui dirige l’univers. Nouveau succès dans cette mission mais également nouveau déboire puisqu’il se retrouve capturer et emmener sur la planète Frogstar B, laissant Marvin derrière lui. Pendant ce temps-là, Arthur, Ford et les autres sont toujours à bord du vaisseau mais se demandent où ils sont. Finalement, ils découvrent qu’ils étaient dans la poche de Zaphod et finissent tous par se retrouver et se rendent au restaurant.

Personnellement, j’ai trouvé que l’action était très prenante et très dense dans ces seize chapitres. Peut-être un peu trop par moments. J’avoue que je me suis un peu perdue dans les noms tant les évènements se succédaient rapidement. J’ai, plusieurs fois, dû faire un gros effort de mémoire ou même carrément retourner en arrière pour me souvenir de qui était le personnage et quel était son rôle. J’ai également trouvé que ce début de deuxième tome était moins drôle que le premier tome même si l’absurde est toujours bien présent. D’ailleurs, j’ai particulièrement bien aimé la scène où Arthur explique pourquoi l’ordinateur du Heart of Gold ne peut pas les aider alors qu’ils se font attaquer ou encore le fait que l’arrière-grand-père soit nommé « Zaphod Beeblebrox the Fourth » alors qu’il est en réalité le premier.

Au niveau des personnages, j’attends toujours de voir quelle est la véritable raison d’existence de Trillian. Puisque ces chapitres sont principalement axés sur Zaphod, nous en apprenons assez peu sur elle mais j’espère vraiment que cela va changer. Arthur et Ford restent fidèles à eux-mêmes bien qu’ils aient été en retrait durant cette première partie. Zaphod étant toujours le personnage que je préfère, j’ai vraiment apprécié en apprendre plus à son sujet et voir ses réactions face aux situations délicates dans lesquelles il se retrouve.

J’ai hâte de lire la suite maintenant qu’ils ont rejoint leur destination et qu’ils partent chercher Marvin qui a réussi à atteindre le parking du restaurant.

Avis de FungiLumini

Le premier chapitre de ce livre retrace rapidement le premier tome de Douglas Adams. J’ai eu l’impression en lisant les 16 premiers chapitres du Restaurant avant la fin du monde que l’histoire est menée principalement par l’estomac de Zaphod ! :p Le récit se déroule essentiellement sous son point de vue, étant donné qu’il se retrouve seul pendant toute une partie de l’intrigue. Il veut se rendre au restaurant avant la fin de l’univers, sera dévié de son objectif par une attaque des Vogons mais presque tous ses mouvements suivants sont dans un seul but : trouver de quoi se sustenter. Heureusement pour lui, il arrive quand même au fameux restaurant après de nombreuses péripéties, dont beaucoup étaient des expériences de mort imminente. 😀

Il faut voyager dans le temps pour arriver dans la bulle temporelle du restaurant. La conception du voyage dans le temps de Douglas Adams est très intéressante : selon lui, ce n’est pas un problème de rencontrer ses ancêtres ou d’empêcher sa propre naissance par exemple. Ce ne sont que des moments qui vont au final s’emboiter comme un puzzle. Le pire dans le voyage dans le temps, c’est la conjugaison ! On ne sait jamais quel temps employer quand on parle ! Autre excentricité temporelle : le Zaphod qu’on connait se fait nommé le premier alors que son arrière-grand-père est le quatrième du nom. La notion de temps est malmenée à tout bout de champ, pour notre plus grande incompréhension mais aussi pour notre plus grand plaisir  !

Les machines et robots sont toujours aussi drôles : entre le vaisseau qui se met en pause  – et qui est donc inutilisable durant cette période – pour réfléchir à la manière de faire du thé, l’ascenceur prévisionnel qui veut absolument les faire descendre et pas monter ou encore notre cher Marvin, petit robot dépressif et blasé, les personnages du Guide Galactique ne sont pas aidés par la technologie.

Un moment de l’histoire m’a un peu moins plu : Zaphod trouve un vaisseau de plaisance arrêté sur une planète déserte. Il rentre dedans et se rend compte que les passagers sont toujours là, en sommeil artificiel, en attendant que le vaisseau redémarre, depuis plusieurs centaines d’années. Ils sont attachés de force à leur siège et réveillés une fois par an pour avoir un café et du biscuit, puis sont replongés dans le coma. Cette partie m’a semblée très sombre par rapport à l’atmosphère légère qui règne habituellement dans le roman.

Plein de surprises, d’événements inattendus, de machines imprévisibles et la touche british qu’on aime tant chez Douglas Adams. Une très bonne première moitié pour ce deuxième tome du Guide du Voyageur Galactique !


classique

Avez-vous déjà lu ce livre? Connaissez-vous l’univers de Douglas Adams? Dites-nous ce que vous en pensez🙂

#FungiLumini  #Coco

Publicités

2 réflexions sur “Le Guide du Voyageur Galactique – Lecture commune 03

  1. Pingback: Lecture commune – Le guide du voyageur galactique | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: #30 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s