I hate Fairyland

ihatefairylandvol1cvrTitre : I hate Fairyland – Volume 1 : Madly ever after (Je déteste le pays des fées – volume 1 : fou pour toujours)

Auteur : Skottie Young

Éditeur : Image comics, Inc.

Lu en VO.

Lu en anglais (sortie bientôt prévue en français chez Urban Indies ! 🙂 )

Genre(s) : comics merveilleux-horreur

Nombre de pages :  128

Mots-clés : quête, clé, pays des fées, petite fille, trash

Il était une fois au pays des fées une petite fille…qui détestait cet endroit et qui foutait le bordel partout ! C’est tellement malpoli, n’est-ce pas?

I hate Fairyland est une aventure de conte de fées toute mignonne qui s’éclate contre un mur d’humour noir et de violence. Ce livre n’est pas une histoire à lire aux enfants avant d’aller dormir (à moins que vous n’ayez de supers parents ou que vos parents ne regardent pas ce que vous lisez).

Rejoignez Gert, une adulte dans le corps d’une petite fille, qui est coincée dans le monde magique du pays des fées depuis à peu près 30 ans et partie en quête pour rentrer chez elle. Il y a juste elle, une mouche appelée Larry et une hache de combat contre les seigneurs limaces, les hommes-champignon, les faunes zombies, les barbares et sa nemesis la reine Claudia et bien sûr toujours plus de folie ! (traduction : FungiLumini)

Mon avis

La couverture de cet ouvrage m’a tout de suite attirée. Le mignon/trash a toujours été un univers que j’adore et ce comics promettait d’être un mélange de féerie, paillettes, sang et tripes. Ce livre a tenu toutes ses promesses ! 😀

Gertrude est une petite fille comme les autres qui se retrouve aspirée dans un portail vers le pays des fées. Elle y est accueillie par la reine qui lui donne une quête afin que la petite fille puisse rentrer chez elle : trouver la clé de la porte de sortie du pays des fées. Elle a comme adjuvant un gardien, qui est dans son cas un petit moucheron qui à l’air drogué prénommé Larry. Il faut normalement une journée à un enfant pour compléter cette quête, mais tout ne va pas se passer comme prévu pour Gertrude…

ihf001-lineart-001-col

32 ans plus tard, Gertrude est toujours à la recherche de sa clé. Elle est devenue folle et violente à force de chercher sans trouver l’objet tant convoité. Elle a vieilli dans sa tête mais a conservé son corps de petite fille. La reine, qui ne peut pas elle-même blessé les invités du pays des fées, fait appel à des chasseurs de prime pour se débarrasser de la fillette indésirable, mais Gertrude ne se laisse pas faire.

Le monde des fées est un pays magique, habité par des hommes-champignon, des créatures fantastiques, des animaux qui parlent, etc. Gertrude visite des paysages enchantés comme l’île crème glacée, le pic sucre d’orge ou encore la vallée des faunes. Tous ces endroits sont présentés en couleurs vives, donnant l’impression qu’on se trouve au pays des licornes et des arcs-en-ciel. C’est tout simplement magique 😀

Le contraste entre ce pays de contes de fées et la violence avec laquelle Gertrude détruit tout sur son passage pour essayer d’obtenir enfin sa clé est d’abord surprenant mais on s’habitue vite à voir du sang et des tripes un peu partout ! L’humour (souvent noir) ne manque pas à cette bande dessinée ! Les personnages sont stéréotypés à l’exagération, ce qui au final donne un résultat assez surprenant.

Un autre détail assez drôle est que tous les mots vulgaires ont été supprimés des bulles et remplacés par des mots ressemblants, mais au sens mignon et au design en couleur. (Pour un exemple, voir la deuxième planche dans les citations). La fin de cette bande dessinée est surprenante et annonce, je l’espère, une suite à cette histoire déjantée !

Citations

Use-22e7cd3383d51808871e3164d2adf33d2d._SX640_QL80_TTD_

Conclusion

I-Hate-Fairyland-Page-9

Il faut aimer le sang et les tripes pour se plonger dans cette bande dessinée. L’univers magique des contes de fées est utilisé efficacement et cette adorable psychopathe qu’est Gertrude n’hésite pas à le mettre à feu et à sang, pour notre plus grand plaisir ! Une histoire colorée dans tous les sens du terme.

extra1

public averti horreur

#FungiLumini

Publicités

5 réflexions sur “I hate Fairyland

  1. Pingback: #17 C’est lundi! Que lisez-vous? | Livr'aisons littéraires

    • Perso, j’ai choisi le format broché (il y avait aussi le format belle reliure) et c’était très bien 🙂 On retrouve aussi les couvertures des parutions en épisode, qui illustrent les en-têtes des différents chapitres !

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: A-Z Challenge | Livr'aisons littéraires

  3. Pingback: I hate Fairyland, tome 2 : Fluff my life | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s