Platinum End

platinum-end-1-jp

 

 

Titre : Platinum End
Scénariste : Tsugumi Ohba
Dessinateur : Takeshi Obata
Editeur : Kaze Manga
Nombre de volumes : 1 (en cours)
Lu en japonais
Mots-clés : ange, bien, mal, dieu, bataille, lycéen

 

 

 

Quatrième de couverture

Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, est sauvé par un ange alors qu’il tente de se suicider. Mais cette rencontre fatidique pourrait bien le plonger dans un désespoir plus profond encore… Takeshi OBATA et Tsugumi OHBA nous livrent un thriller sombre mettant en scène anges et humains autour d’un thème qui leur est cher : la frontière délicate entre le Bien et le Mal.

Mon avis

1er tome

1507-1Grande fan incontestée d’Obata et Ohba, je me suis empressée d’acheter le premier tome de leur nouvelle série une fois arrivée au Japon. J’avais beaucoup d’attentes concernant ce titre car j’avais dévoré Death note à l’époque et Bakuman plus récemment !

Platinum End raconte l’histoire de Mirai, un jeune collégien qui vient de recevoir son diplôme. Déprimé depuis que ses parents sont décédés tragiquement dans un accident, il décide de se suicider en sautant d’un grand immeuble. Cependant, alors qu’il plonge irréfutablement vers sa mort, il est sauvé par une ange, qui répond au doux nom de Nassé (Désolé si c’est écrit différemment dans la version française). Celle-ci est bien décidée à lui offrir à nouveau de l’espoir et à le rendre heureux. Pour ce faire, elle lui octroie deux dons : celui de voler et celui de se faire aimer de n’importe qui. Après avoir déployé pour la première fois ses ailes et goûter au plaisir de la liberté, Mirai apprend de son ange gardien que ses parents ont été en réalité assassinés… A l’aide de son second pouvoir, il compte bien apprendre toute la vérité de la bouche des principaux concernés… Outre cela, sa vie va prendre un nouveau tournant car la jolie petite ange ne lui a pas tout révélé au moment où ils ont passé leur contrat… Mirai se retrouve en effet embarqué dans une bataille entre plusieurs élus pour le titre de « Dieu » !

Voici les grosses lignes de cette nouvelle série… qui ne me plaisent pas du tout ! En effet, j’ai été fort déçue de ce premier tome. Je n’ai même rien de particulièrement positif à dire, ce qui m’attriste profondément.

Premièrement, je trouve que d’une manière générale le thème a déjà été abordé plusieurs fois par des mangakas ou des auteurs de light novel. Ohba ne revisite pas particulièrement le genre et je me suis très clairement ennuyée. Le principe reste le même que dans Mirai Nikki ou encore Battle Royal (à quelques points près), les personnages n’ont pas réellement eu le choix et doivent maintenant s’entretuer pour à la fois survivre et à la fois devenir le plus puissant. Bien sûr, le chemin jusque-là variera, mais personnellement cet objectif ne m’intéresse pas…

Outre l’intrigue principale, je n’ai pas du tout craqué pour le nouvel héros, Mirai. J’ai trouvé qu’il avait un caractère plutôt creux et fade… Cela changera peut-être par la suite, après tout, il vient tout de même de vivre plusieurs chocs successifs. Nassé, pour sa part, est plutôt « creepy » : très mignonne, souriante et avenante, elle tient malgré tout plusieurs fois des discours très spéciaux, incitant par exemple le héros à voler de l’argent. Alors qu’un ange incarne généralement le bien, dans Platinum End, on n’est pas bien sûr de quel côté elle se positionne – et c’est sûrement l’aspect le plus intéressant de ce manga. Le principal méchant qui fait son apparition dès le deuxième chapitre n’a pas non plus su me plaire particulièrement avec son style un peu à la Power Ranger…

Parlons aussi des dessins. Alors que j’adore le style d’Obata, je ne l’ai pas spécialement apprécié ici. Il y a trop de mises en scène épiques et d’effets spéciaux. Bien sûr, ils servent le scénario, mais ça m’a plus fatigué qu’autre chose. Pire, j’ai eu la même réaction que lorsque je regarde une série comique américaine. Dans Friends, par exemple, dès que j’entends les exclamations pré-enregistrées, je fais exprès de ne pas rire… Dans Platinum End, j’ai eu aussi envie de répondre aux scènes impressionnantes par du dédain… Cela montre pour moi toute l’exagération du style.

Et pour terminer, la fin de ce premier tome m’a juste paru fort clichée et à nouveau j’ai simplement lâché un soupir plutôt qu’une exclamation… Bien que ce premier tome ne m’ait pas plus du tout, j’ai quand même acheté le deuxième afin de me faire une idée plus approfondie de cette nouvelle série… Après tout, il s’agit du super duo de mangakas ! Enfin, on ne peut pas réussir non plus à tous les coups…

ob_9acd91_platinum-end-1-fnacAu niveau de l’édition française de la série, j’ai pu lire les quelques critiques quant au fait d’offrir une couverture exclusive aux lecteurs de la FNAC, au détriment des petits libraires. J’avoue soutenir ce dernier camp, mais je trouve que dans les deux cas, les couvertures sont toutes aussi jolies que la version japonaise. Enfin, je tiens tout de même à souligner le courage, la motivation et l’engagement de Kaze manga qui propose Platinum End en simultrad (traduction simultanée avec le Japon) chez plusieurs revendeurs numériques tels qu’Iznéo, Amazon ou encore la Fnac au prix de 0,99 €, qui, je trouve, n’est pas cher demandé quand on sait qu’il n’y a que 3 chapitres dans le premier volume !

Platinum-End-manga-extrait-005.png


2ème tome (à venir)


 

Conclusion

Platinum End, la nouvelle série événement, est très clairement pour moi une grosse déception ! Je ne suis pas entrée dans l’histoire et je n’ai pas aimé plus que ça les dessins… Comme dit précédemment, je me suis déjà acheté le tome 2. Je vous livrerai mon avis en même temps que l’avancée de la publication francophone ! Sachez cependant, qu’il m’est tombé très rapidement des mains et que je ne l’ai toujours pas terminé alors que cela fait plus d’une semaine que je l’ai…

Coup de gueule

Publicités

2 réflexions sur “Platinum End

  1. Pingback: #10 – C’est lundi! Que lisez-vous? | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: A-Z Challenge – Yuixem | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s